Outils et conseils#proptech
Temps de lecture : 05'09''
26 août 2021

13 startups qui aident les jeunes à trouver facilement un logement

Septembre annonce souvent le début d'une course effrénée pour trouver un appart. Entre ses études, son emploi et les demandes de garantie à n'en plus finir, réussir à trouver un logement ressemble parfois à l'épreuve des poteaux de Koh Lanta. Pour en finir avec cette galère, voici treize startups qui tentent de simplifier cette expérience.

Mise à jour d’un article publié le 28 août 2020

Pour trouver une location ou colocation

Studylease aide les étudiants à trouver un logement

Fondé en 2015, Studylease accompagne les étudiants dans la quête de leur logement. Devenir étudiant signifie souvent quitter le cocon familial pour s’expatrier vers d’autres villes parfois inconnues. Pour éviter aux jeunes Français·es quelques écueils, Studylease recense les logements disponibles dans les résidences étudiantes et leur permet de déposer jusqu’à cinq dossiers simultanément. Un système de filtre permet de sélectionner les biens qui correspondent le plus à leurs attentes. L’utilisation du site est entièrement gratuite.

Avec FlatnYou, déposez juste vos valises

La startup propose des colocations entièrement meublées à Paris. Les annonces indiquent clairement le loyer et les charges individuelles payées par chaque colocataire, une description des lieux ainsi que la possibilité de demander ou non les APL. Les locataires souhaitant quitter les lieux doivent s’y prendre un mois à l’avance. Plusieurs remplaçants sont proposés par FlatnYou aux colocataires restant qui peuvent également proposer un autre candidat.

Studapart facilite la réservation de logement

Vous devez partir dans une autre ville pour effectuer un stage ou un semestre d’étude ? Vous êtes détaché·e pour une mission ou vous débutez un travail en période d’essai ? Studapart est une solution de location de logement d’1 à 24 mois qui permet de réaliser l’ensemble des démarches en ligne. Le blog de la startup fournit de nombreuses informations sur les aides au logement disponibles en France, comment quitter un logement, etc.

Cooloc facilite la création de colocation 

Cooloc facilite les mises en relation entre colocataires quelque soit leur âge ou leur situation familiale. Le site permet de préciser si l’on souhaite vivre seul.e, en couple, dans un groupe avec ou sans enfant ou au sein d’une famille monoparentale ou non. La startup accepte également les freelances, les personnes en CDD ou en période d’essai ainsi que les auto-entrepreneurs et les retraités. Les revenus ne sont pas communiqués aux propriétaires, Cooloc se porte garant.

Hackerhouse la solution entre travail et logement

La startup Hackerhouse propose des colocations d’une durée d’un à huit mois aux entrepreneur·e·s et aux freelances. L’objectif est simple : permettre aux idées créatives de s’échanger, se partager et, pourquoi pas, faire émerger quelques innovations. Les logements sont entièrement meublés, connectés au wifi et adaptés au télétravail. Les futurs locataires n’ont plus qu’à déposer leurs valises et brancher leurs ordinateurs. Seul bémol, Hackerhouse propose uniquement des logements en Île-de-France.

Coloc & You vous aide à trouver la coloc parfaite

Entre la localisation, le prix du loyer, la surface ou encore le type de bail, trouver la coloc idéale est parfois le parcours du combattant. C’est là que Coloc & You intervient. La startup lancée en juillet 2020 sélectionne -en fonction de vos critères- les colocations disponibles dans toute la France métropolitaine. Pour simplifier davantage l’expérience, elle vous permet aussi de déposer directement votre dossier sur sa plateforme afin de le rendre visible au bailleur. En cas de problème dans l’appartement, vous pouvez également utiliser l’application pour prévenir votre propriétaire.

Locatair facilite la location entre particuliers

Le site met en ligne des annonces comprenant des photos mais aussi des plans pour permettre une meilleure visualisation du bien et éviter les déceptions. Le candidat peut remplir un dossier incluant des recommandations d’anciens propriétaires et joindre une vidéo de présentation pour convaincre les propriétaires. L’ensemble des documents et la signature du bail sont numérisés et échangés sur la plateforme Locatair afin de faciliter les échanges et d’éviter les pertes de documents.

Pour tenter l’aventure intergénérationelle

Xenia favorise la cohabitation intergénérationnelle 

La plateforme Xenia permet aux seniors d’accueillir des jeunes chez eux pour un loyer abordable, en échange de moments passés ensemble et de quelques services rendus. L’objectif est de retarder le départ en maison de retraite, d’améliorer le quotidien des seniors, tout en permettant aux étudiant·e·s, très fortement touché·e·s par la précarité en temps de crise sanitaire, de trouver un logement à bas prix. Ouvert aux moins de 30 ans et aux plus de 60 ans, l’idée de ce service est de proposer aux jeunes et aux seniors de remplir un questionnaire avec leurs centres d’intérêts et parcours pour faire matcher les différents profils inscrits. Un moyen de créer des synergies et de favoriser l’entente des nouveaux duos formés.

Colibree mise sur le partage des générations

Plutôt que de laisser des personnes âgées vivre seules et des étudiants galérer à trouver un appartement, Colibree leur propose de partager un appartement à deux. La startup offre une solution d’habitat intergénérationel offrant aux retraités seuls un complément de revenu net d’impôt et de la compagnie. Les jeunes profitent d’un loyer à prix modéré par rapport au prix du marché.

Colette, l’habitat intergénérationnel

Face au vieillissement de la population et à la précarité de certaines populations, des startups comme Colette ont décidé de se lancer dans l’habitat intergénérationnel. La solution permet à des étudiants ou de jeunes actifs de trouver une chambre à moindre coût et aux seniors de rompre leur solitude en bénéficiant d’une présence quotidienne.

Homiz fait matcher retraité et étudiant

Homiz propose à des personnes retraités habitant seules de trouver un colocataire étudiant qui lui versera un loyer solidaire. Une solution intéressante pour les deux parties qui offre des moments de convivialité et de partage et permet aux jeunes de se loger à des prix intéressants. Lors de l’annonce, en ligne ou par téléphone, le retraité indique les conditions de la colocation puis des profils vérifiés lui sont proposés.

Obtenir un garant

Mytoploc fait baisser la caution demandée

Mytoploc s’est également lancé sur le marché de la location entre particuliers. Le site permet de vanter ses atouts et d’ajouter des recommandations à son profil. Les derniers s’engagent également à réduire le montant de la caution.

Gestia Solidaire rend le logement plus responsable 

Gestia Solidaire propose un accompagnement personnalisé à toutes les personnes solvables qui disposent de revenus limités que sont, par exemple, les étudiants et les familles monoparentales. L’agence leur propose des sessions de coaching et leur présente des outils pour renforcer leurs dossiers de location. En parallèle, Gestia Solidaire encourage les propriétaires à investir dans des logements responsables.

D’autres startups proposent aussi un système de garant moyennant une participation mensuelle autour d’une trentaine d’euros par mois pour une personne seule payant un loyer de 800 euros : Garantme, Cautioneo ou encore Unkle.