Actus#legaltech /administratif
Temps de lecture : 03'01''
3 septembre 2021

« Innovation stories », la websérie qui montre que l’innovation n’est pas que l’apanage des startups

Qu’elles viennent d’Espagne, de France, de Belgique, d’Italie ou des Pays-Bas, les équipes du groupe Lefebvre Sarrut racontent en images les coulisses de leurs innovations : leurs parcours, leurs joies mais aussi leurs échecs.

Innover n’est pas un long fleuve tranquille. Et ce n’est pas le groupe Lefebvre Sarrut – spécialiste de l’édition juridique et fiscale – qui dira le contraire. « Il y a encore quelques années, notre entreprise éditait des ouvrages, codes et encyclopédies dans le domaine juridique et fiscal, retrace Camille Sztejnhorn, directrice de l’innovation chez Lefebvre Sarrut. Mais parce que les marchés bougent énormément et que le monde change, il a fallu se réinventer, et surtout innover. Aujourdhui, on développe beaucoup de nouveaux services en ligne et produits numériques. Par exemple : une plateforme capable de gérer la vie en entreprise, avec des fonctionnalités comme la signature électronique ou la création de contrats de travail personnalisables en quelques clics. » 

Forcément, pour un groupe européen comme celui-ci, amorcer de tels changements n’a pas été une mince affaire. Il a fallu à la fois recourir aux toutes dernières technologies d’intelligence artificielle et s’appuyer sur les meilleurs savoir-faire du marché, tout en restant à l’écoute des besoins des clients. Facile à dire, mais moins facile à faire. Alors plutôt qu’en parler, Lefebvre Sarrut a récemment décidé de lancer sa websérie documentaire : « Innovation Stories ». Au programme ? Les coulisses de la naissance de solutions innovantes.

« Humaniser l’innovation »

Qu’elles viennent d’Espagne, de France, de Belgique, d’Italie ou des Pays-Bas, les équipes du groupe décrivent au fil des épisodes le processus passionnant de création : de la naissance de l’idée à son déploiement. Et ce, sans éviter les sujets qui fâchent. Quels aléas ont-elles connus ? Comment dépasser les obstacles que rencontre toute innovation ? Déborah, Arturo, Àngel et les autres racontent, avec leurs mots, leurs parcours, leurs réussites, leurs déceptions, leurs changements de cap, leurs rebonds…

« Avec ‘Innovation Stories’ , notre démarche était au départ dhumaniser l’innovation, soutient Camille Sztejnhorn, à l’initiative de la websérie. Dhabitude, quand on parle de ce sujet, les noms de Bill Gates ou Elon Musk reviennent souvent. Mais au fond, on ne sidentifie pas à ce genre de profils. Ici, on a donc voulu mettre en lumière des gens proches de nous. L’occasion de prouver que linnovation est partout et quil ny a pas besoin de travailler chez Microsoft ou SpaceX pour la trouver. »

La face cachée de l’innovation

Pour les deux premiers épisodes de la websérie documentaire « Innovation Stories » , direction l’Espagne. On y découvre Déborah Cornejo, responsable éditoriale chez Lefebvre El Derecho (filiale espagnole de Lefebvre Sarrut), et son équipe. Ensemble, ils tentent de développer un nouvel outil d’analyse juridique incluant de l’intelligence artificielle. C’est le début du projet Sibila. Et comme dans l’innovation, rien ne passe jamais comme prévu, l’équipe fait face à un certain nombre de difficultés pour le moins inattendues.

Diffusés depuis le 2 septembre, les troisième et quatrième volets se concentrent, quant à eux, sur la collaboration entre trois élèves de l’école 42 et le groupe Lefebvre Sarrut. Initiée fin 2018, elle a donné naissance à Oppus x Lefebvre Dalloz : une solution intelligente qui permet de rédiger facilement les contrats de travail et documents RH, et de vérifier en temps réel la conformité des données saisies avec le champ légal et conventionnel.

 

« Il y a plusieurs leçons à tirer de ces épisodes. En premier lieu, le fait que l’échec est inévitable quand on innove. On peut échouer 1000 fois avant de réussir. Cette réalité de linnovation, on lentend et on lassume beaucoup aux États-Unis. Cest beaucoup moins le cas en France et en Europe et c’était important de le rappeler » , observe Camille Sztejnhorn, déterminée à changer les mentalités. Autre point à retenir de la websérie ? « À un moment donné, pour que linnovation fonctionne, il faut la rencontre entre une super idée – souvent une technologie – et le besoin dun client. Cest la base et pourtant, on a parfois tendance à loublier. » Comme quoi, une petite piqûre de rappel est toujours la bienvenue.

Maddyness, partenaire média de Lefebvre Sarrut