Actus#MaddyMoney
Temps de lecture : 04'38''
3 septembre 2021
paysage
Jack Anstey

258 millions d’euros levés par les startups françaises depuis le mois d’août

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds des cinq dernières semaines. Au total, 18 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 258 millions d'euros.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
258 millions d’euros levés par les startups françaises depuis le mois d’août
00:00 - 00:00
00:00
Montant
258,33M€
Nombre d’opérations
18
CHAQUE MOIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan des levées de fonds de la rentrée, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups, dont le siège social se trouve en France, en août et depuis le 1er septembre. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

Autres actualités financières

iAdvize acquiert Aploze. La startup nantaise, experte du marketing conversationnel, met la main – pour un montant non divulgué – sur l’activité de son homologue, spécialiste du live shopping. La vente en direct sur l’Internet est un segment en pleine expansion depuis le début de la crise du Covid-19 : si l’Europe commence tout juste à l’adopter, l’approche représente 10 % des ventes réalisées en ligne dans certains pays d’Asie. iAdvize indique que l’acquisition doit lui permettre de « prolonger l’expérience conversationnelle au-delà du livestream et d’engager les prospects de façon personnalisée, à grande échelle » . L’équipe d’Aploze rejoint la startup et devrait même s’agrandir, puisque le pôle développeurs devrait être triplé. Pour mémoire, iAdvize revendique 2 000 marques clientes à travers le monde.

Veracyte rachète HalioDX. L’entreprise américaine, spécialiste du diagnostic génomique, met la main pour 260 millions d’euros sur l’activité de la BioTech marseillaise, experte de l’immuno-oncologie. L’acquéreur indique ainsi que l’opération « renforce sa présence sur les marchés mondiaux, tout en élargissant ses compétences scientifiques et son champ d’application au diagnostic de 8 des 10 principaux cancers selon leur incidence aux États-Unis » . La société souligne que ses opérations de fabrication se tiendront en France.

ServiceNow acquiert Mapwize. L’entreprise américaine, experte de la simplification des flux de travail numériques, met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité de la jeune pousse lilloise, spécialiste de la cartographie intérieure et de l’orientation. « ServiceNow fournira des capacités de cartographie intérieure pour les collaborateurs qui réservent des bureaux, salles de conférence, espaces de travail et ressources sur le lieu de travail, ainsi que pour l’orientation à l’intérieur des bureaux depuis un ordinateur ou un appareil mobile » , relève l’acquéreur, précisant que ces fonctionnalités seront intégrées à sa plateforme dans le but de « supprimer le stress et le temps liés à l’orientation au travail ».

Up rachète Leeto. Le groupe, spécialisé dans les solutions de paiement et des services à utilité sociale et locale, met la main – pour un montant non divulgué – sur l’activité de la startup, à l’origine de solutions numériques et de services à destination des CSE et des PME dépourvues de CSE. L’acquéreur cherche à « toucher les entreprises à forte culture numérique, accompagner la transition numérique de certains CSE et démocratiser l’accès aux avantages sociaux et culturels via les CSE et les PME » . Il fait, par ailleurs, part de son intention de « préserver la gouvernance et l’autonomie de Leeto au sein d’un groupe expérimenté et pérenne, tout en privilégiant la complémentarité des solutions proposées ».

Humans Matter acquiert Profonia. L’entreprise, experte du design cognitif, met la main – pour un montant non divulgué – sur l’activité de la startup grenobloise, spécialisée dans l’accompagnement des personnes malentendantes et des audioprothésistes. L’acquéreur explique vouloir « apporter une solution à un problème sanitaire trop sous-estimé, alors que surdité liée à l’âge est un phénomène très fréquent puisque l’on estime que 70 % des plus de 65 ans ont des problèmes auditifs » . Humans Matter distribuera désormais l’application My Profonia, qui permet aux patients d’exercer leur cerveau dans le but d’améliorer leur compréhension dans les conversations et de retarder la dégénérescence cérébrale liée à la perte auditive, ainsi que Profonia Pro, à destination des professionnels de l’audition.

Taas rachète Mobility Plus. L’entreprise, spécialisée dans l’infogérance et la gestion de la politique télécom mobile, met la main – pour un montant non divulgué – sur l’activité de la startup parisienne, experte des solutions de gestion unifiée de terminaux. L’acquéreur indique maintenir la marque et les équipes de cette dernière, qui se verra aussi octroyer des ressources financières et commerciales nouvelles. Taas inclura dans ses prestations une offre de conseil, d’intégration et de sécurisation qui s’appuiera sur Mobility Plus. Elle indique que la nouvelle entité réunit 30 collaborateurs. Des recrutements sont annoncés.

Contentsquare achète Hotjar. La scaleup, à l’origine d’une plateforme d’optimisation et d’analyse de l’expérience utilisateur, met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité de sa concurrente maltaise Hotjar. Cette dernière lui permettra d’élargir sa cible, puisqu’elle collabore avec des plus petites entreprises que ses clients traditionnels. Contentsquare indique que « Hotjar restera indépendante à court terme » , conservera ses 190 salariés et continuera d’opérer sur ses 33 marchés. Pour rappel, il s’agit de la sixième acquisition par la scaleup française en deux ans. Le nouvel ensemble dispose de plus de 1 000 salariés, et 1 500 recrutements sont déjà annoncés sur les trois prochaines années.

Weezevent s’émancipe de Veepee. Les fondateurs de la startup, à l’origine d’un logiciel en ligne de gestion d’événements, ont levé de la dette dans le but reprendre l’intégralité du capital. Sébastien Tonglet et Pierre-Henri Deballon ont assuré à Challenges « avoir toujours gardé le contrôle opérationnel » , bien que l’e-commerçant disposait de 60 % de son capital depuis 2015. À cette occasion, Weezevent assure être « la deuxième billetterie en France, derrière France Billet” et plancher sur “un logiciel de gestion du staff et des bénévoles ».

XAnge 4 réalise un premier closing à 125 millions d’euros. Ce fonds, initié par l’expert du capital-risque XAnge, vise une capacité d’investissement finale de 200 millions d’euros. Il « continuera sur le créneau de l’early-stage, en investissant des tickets initiaux à partir de 300 000 euros, pouvant ensuite monter jusqu’à 10 millions d’euros lors des tours de table plus importants en série B ». Pour rappel, le portefeuille de XAnge inclut des entreprises telles que Lydia, Believe et Ledger. La société, qui opère en France, Allemagne, Autriche, Belgique et Suisse, a effectué 35 investissements et 4 sorties au cours de l’année 2020.

Article écrit par Arthur Le Denn
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
258 millions d’euros levés par les startups françaises depuis le mois d’août
00:00 - 00:00
00:00