Actus#MaddyFeed
Temps de lecture : 02'12''
24 septembre 2021

Les difficultés du géant de l’immobilier Evergrande agitent l’économie chinoise

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, les difficultés du géant de l'immobilier chinois, Evergrande.

La faillite d'Evergrande inquiète l'économie chinoise

L’actu

Depuis plusieurs semaines, la chute du numéro 2 de l’immobilier chinois Evergrande entraine des craintes sur l’économie chinoise. Beaucoup d’entreprises sont dépendantes de ce groupe et le spectre de la crise de 2008 avec l’effondrement de Lehman Brothers se fait ressentir. Les craintes d’un effet domino en cas d’effondrement du géant chinois de l’immobilier Evergrande, qui doit faire face cette semaine à plusieurs échéances de remboursement de dette, prenaient de l’ampleur lundi faisant plonger la Bourse de Hong Kong. Evergrande, qui croule sous une dette de plus de 300 milliards de dollars, avait reconnu la semaine dernière faire face à une « pression énorme » et prévenu qu’il pourrait ne pas être en mesure de faire face à ses engagements financiers. Lire l’article complet sur Capital

De fortes attentes sur les prochains remboursements

L’échéance 

Ce nouveau coup de chaud après un été agité est déclenché par l’approche de deux échéances de remboursement qui attendent Evergrande. Le groupe immobilier devra rembourser des obligations pour un montant de 83 millions de dollars à des banques et des gestionnaires d’actifs chinois. Une misère au regard du poids d’Evergrande. Ce qui confirmerait que « si Evergrande n’arrivait pas à rembourser ces échéances, c’est que ses soucis sont vraiment très graves » , commente Christopher Dembik, chef économiste de Saxo Bank. Lire l’article complet sur Le Figaro. 

Des chutes en série

L’effet domino 

The Hang Seng Property Index, which tracks major developers listed in the city, sank 6.7%, hitting its lowest level since May 2016. The chill might have been exacerbated by a Reuters report late Friday afternoon, which cited anonymous sources as saying that Beijing has called on Hong Kong’s powerful property tycoons to pour resources and influence into backing Beijing’s interests. Hong Kong developers New World Development (NDVLY) and Chinese Estates Holdings, well known as Evergrande’s long-time allies that often supported the company by buying its bonds or part of its stakes, fell 12.3% and 8.5%, respectively. The sell-off spread to shares of Chinese banks and insurance companies. Lire l’article complet sur CNN Business. 

Des difficultés à remonter la pente

L’historique 

Fondé en 1996, Evergrande, ou Hengda, en chinois, a profité de l’urbanisation accélérée du pays pour s’imposer. Particulièrement ambitieux, le groupe, pariant sur la hausse continue des prix, a multiplié les projets à travers le pays et accumulé 1 970 milliards de yuans – environ 260 milliards d’euros – de dette… soit 2 % du produit intérieur brut (PIB) chinois. Les difficultés se succèdent pour Evergrande depuis mi-2020 : pour tenter de faire entrer des fonds, le groupe brade ses appartements, si bien qu’au premier trimestre ses profits ont chuté de 29 % et le cours de l’action Evergrande a chuté de 90 % depuis le début de l’année. Lire l’article complet dans le Monde