Actus#MaddyMoney
Temps de lecture : 03'36''
8 octobre 2021
paysage automne
Manny Moreno

135 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. 21 opérations ont permis aux startups françaises de lever plus de 135 millions d'euros.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
135 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine
00:00 - 00:00
00:00
Montant
135,3M€
Nombre d’opérations
21
CHAQUE MOIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

Autres actualités financières

Skeepers rachète Hivency et Octoly. Le groupe expert de l’engagement, de l’expérience client et du marketing individualisé met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité de ces deux startups, respectivement spécialisées dans le marketing d’influence et la gestion de campagnes de social media. En les intégrant à son éventail de solutions, Skeepers dit ajouter « un puissant canal d’acquisition et de visibilité à son offre, qui permet aux marques de se réinventer et de toucher jusqu’à 3 milliards de consommateurs ». Ainsi, le groupe revendique un « champ d’action s’étendant sur l’ensemble de la chaîne de valeur de l’expérience client ». Pour mémoire, Skeepers met l’accent sur la croissance externe. L’entreprise marseillaise a notamment fait l’acquisition, depuis fin 2019, de Mediatech-cx, Teester, Surprise.io, MyFeelBack ainsi qu’Advalo grâce à l’appui financier du fonds PSG.

Nextory acquiert Youboox. La startup suédoise, à l’origine d’un service de streaming de livres, met la main – pour un montant non communiqué – sur l’activité de son homologue française. L’opération doit lui permettre de « constituer une base solide pour l’expansion future de Nextory en France et dans d’autres pays francophones ». Nextory indique que Youboox « continuera à opérer sous sa forme actuelle » , forte d’un large catalogue de 400 000 contenus – livres audio, e-books et magazines numériques. Implanté en Europe du Nord, Allemagne, Autriche et Espagne, le Suédois veut bâtir via la croissance externe une solution d’envergure européenne « avec une approche respectueuse des identités locales ».

Voodoo rachète Beach Bum. L’éditeur de jeux vidéo mobiles met la main sur l’activité de son concurrent israélien, spécialiste des adaptations sur mobiles de jeux de cartes et de plateau. Si le montant de l’opération n’a pas été officiellement divulgué, il a été estimé par la presse israélienne dans une fourchette comprise entre 215 et 258 millions d’euros. Le Français avait annoncé, plus tôt cette année, son ambition de diversifier son catalogue sur le marché du jeu mobile et d’« augmenter la part des revenus non publicitaires du groupe grâce aux achats » directement dans l’application. Ce rachat n’est pas le premier réalisé par l’entreprise, mais il est le plus important. Il y a quelques mois, Voodoo a récupéré dans ses filets BidShake, une autre société israélienne travaillant sur l’acquisition des données.

Newmark acquiert Deskeo. La société de conseil en immobilier, déjà présente au capital, prend une prise de participation majoritaire dans la startup, spécialiste de la gestion des bureaux flexibles avec services. Les détails de la transaction n’ont pas été dévoilés. Cette montée au capital doit permettre à Deskeo de consolider sa position à Paris et à Lyon. La startup ambitionne ainsi de « doubler la superficie de son portefeuille de bureaux dans les trois prochaines années, passant de 75 000 à 150 000 m2 disponibles ». De nouveaux services seront développés à destination des propriétaires et des entreprises souhaitant revoir l’expérience des salariés pour répondre aux nouvelles attentes post-covid. Deskeo envisage également de s’appuyer sur Newmark dans le cadre de son l’internationalisation – elle vise divers marchés d’Europe continentale, tels que l’Allemagne et les Pays-Bas.

Five Seasons Ventures réalise un closing à hauteur de 180 millions d’euros. Grâce à son deuxième fonds, la société d’investissement en capital-risque entend encore renforcer son portefeuille spécialisé dans l’innovation alimentaire. Son objectif est inchangé vis-à-vis du premier véhicule : financer des FoodTech européennes en hypercroissance, privilégiant la proximité avec les consommateurs et capables de mesurer leur impact environnemental et social. Pour rappel, le chiffre d’affaires cumulé de ses 14 startups sous gestion – parmi lesquelles her1, Vly, Barkyn ou The Nu Company – s’élève à environ 350 millions d’euros.

Cap Innov’Est 2 réalise un closing à hauteur de 30 millions d’euros. Porté par Capital Grand Est, une société régionale de capital investissement, ce fonds d’amorçage vise à accompagner « les jeunes entreprises innovantes à fort potentiel de croissance des régions Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté ». Il est le successeur de Cap Innov’Est, lancé en 2014 et qui a notamment accompagné des sociétés comme Syndivia, Fizimed, Defymed, ChargeMap, DTA Medical ou Open Cell. Ses premiers investissements seront réalisés à l’automne. Le closing final, d’un montant total de 40 millions d’euros, est attendu dans les prochains mois. Tous les domaines innovants, à l’image de la santé, l’AgriTech, l’énergie ou la mobilité, sont éligibles. Pour prétendre à un investissement, les sociétés doivent être âgées de moins de 8 ans d’âge et afficher un chiffre d’affaires inférieur à 500 000 euros.

Article écrit par Arthur Le Denn
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
135 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine
00:00 - 00:00
00:00