Actus#greentech
Temps de lecture : 03'37''
15 octobre 2021
remise des prix
© Huawei

Huawei récompense Oghji et Wise-Integration pour l’étape niçoise de son concours Digital InPulse

À l’occasion de l’avant-dernière étape du concours Digital In Pulse organisé par Huawei, en partenariat avec le Comité Richelieu et Business France, les start-ups Ohgji et Wise-Integration ont remporté les premières places du podium à Nice pour leurs solutions en faveur de la transition écologique.

Pour la 8ᵉ édition de son concours Digital InPulse (DIP), Huawei a choisi le thème de la Green Tech. « La protection de l’environnement se place au cœur des préoccupations de Huawei, et nous avons la conviction que la technologie a un rôle majeur à jouer pour relever ce défi », déclare Linda Han, déléguée générale de Huawei en France.

La compétition se découpe en six étapes qui ont lieu à travers toute la France, dans de grandes villes de l’Hexagone (Paris, Bordeaux, Lille, Lyon, Nice et Strasbourg). Au programme pour les gagnants du concours : une dotation de 30 000 euros pour la première place et une de 20 000 pour la seconde. Une fois le concours terminé, tous les lauréats rencontreront de potentiels partenaires commerciaux asiatiques via un voyage en Chine du Sud ou à travers des visioconférences (selon les conditions sanitaires en vigueur). Cette expérience leur permettra de confronter leurs solutions au marché asiatique et de découvrir des opportunités de développement à l’international.

« Cette année, avec le thème de la Green Tech, c’est l’opportunité pour les acteurs du monde durable de valoriser leur savoir-faire et de gagner une visibilité à l’international », constate Nathalie Orvoen, vice-présidente de la French Tech Côte d’Azur. Elle ajoute : « Outre les aspects financiers essentiels, c’est aussi la chance de pouvoir étoffer un réseau précieux pour leur développement. »

Le jury a été séduit par Oghji et Wise-Integration qui ont remporté cette pénultième étape parmi cinq start-ups finalistes. « Lors de cette étape à Nice, nous avons une nouvelle fois rencontré des entrepreneurs passionnants issus de l’écosystème de la région Sud, prêts à se développer à l’international et à mettre leurs innovations au service de la transition écologique », témoigne Linda Han.

Oghji, le tableau électrique intelligent

La start-up niçoise Oghji a décroché la première place pour son tableau électrique intelligent. Comme un tableau classique, son objectif est de protéger le réseau électrique du foyer et d’en assurer la sécurité. Mais les disjoncteurs mécaniques présents dans nos logements sont une technologie ancienne et la gestion de l’électricité n’est pas optimisée. Le tableau connecté d’Oghji permet non seulement d’améliorer la consommation d’électricité, mais il s’adapte également en fonction du jour et de la nuit (pour de meilleurs tarifs) et détecte si la maison est vide ou si quelqu’un est présent. Il permet aussi de contrôler ses “interrupteurs” à distance et de couper ou démarrer les circuits loin de chez soi. Sa facilité d’utilisation et son design visent le grand public éco-responsable et connecté, mais aussi les entreprises qui pourraient centraliser toute leur installation électronique. Les électriciens pourraient également bénéficier de meilleurs outils de diagnostics ou réagir plus rapidement aux urgences.

Les fonctionnalités du tableau permettent de personnaliser tout son réseau en nommant chaque circuit et en leur attribuant un seuil de déclenchement pour protéger l’installation. Un historique contient toutes les informations de consommation pour pouvoir ensuite les comparer et faire des économies de budget et d’énergie. Une technologie qu’Oghji travaille déjà à déployer en France, à Monaco et à l’international depuis 2019.

Wise-Integration, un chargeur électrique plus petit et plus efficace

Wise-Integration a remporté la seconde place pour sa technologie de chargement qui mise sur la miniaturisation. Son innovation repose sur l’utilisation de circuits intégrés en nitrure de gallium (GaN), une alternative encore peu utilisée au silicium omniprésent dans la majorité des composants électroniques. Grâce à la combinaison de ses transistors de puissance GaN, de son architecture brevetée et de son logiciel permettant de mieux contrôler la qualité de l’électricité, elle pourrait permettre des chargeurs jusqu’à six fois plus petits, quatre fois plus légers… et cinq fois plus efficaces. Une solution particulièrement pratique pour charger ordinateurs et autres objets électroniques dont les sources de courants prennent de la place. Les chargeurs ou batteries pourraient également être montés sur des vélos électriques (de 100W à 1kW), ou s’accumuler dans des lieux nécessitant de grandes ressources d’énergie comme les data-centers (jusqu’à 3kW).

Wise-Integration a déjà commencé à s’étendre en Asie, car elle connaît une forte demande de clients chinois pour ses produits et multiplie les rapprochements avec le marché asiatique. La start-up aixoise a également ouvert une filiale à Taïwan en février dernier où se trouve le géant des semi-conducteurs TMSC, son principal fournisseur.

Dernière étape le 21 octobre

Le concours se terminera à Strasbourg le 21 octobre où deux nouveaux lauréats bénéficieront du soutien financier de Huawei. Le jury portera une attention toute particulière sur la viabilité de l’entreprise et la qualité de son business plan. Les projets présentés porteront sur la réduction des déchets, les énergies vertes, l’économie circulaire, la ville durable ou encore le bâtiment intelligent.

Maddyness, partenaire média de Huawei