Actus
Temps de lecture : 02'06''
29 octobre 2021
paysage
Andrew Neel

CryptoEats : une arnaque qui a permis à son créateur d’empocher 500 000 livres

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, le vol d'un demi million de livres par le fondateur de Crypto Eats.

Le fondateur de Crypto Eats s'envole avec 500 000 livres

L’actu

Payer sa livraison de repas en cryptomonnaie. Voici ce que proposait la fausse startup britannique CryptoEats, qui a disparu du jour au lendemain après avoir mis en vente ses premiers jetons. Évidemment, les promoteurs ne sont pas partis les mains vides puisqu’ils ont réussi à voler 500 000 dollars grâce à cette vente.

Disant vouloir concurrencer UberEats, la fausse entreprise proposait à ses clients de payer leurs livraisons de nourriture en cryptomonnaie. C’est quelques heures après la mise en vente de ses premiers jetons que cette CryptoEats a totalement disparu. Lire l’article complet sur L’Usine Digitale

L'habit ne fait pas le moine

Le sérieux 

The press release, which was released through a service called GlobeNewswire that is used by a lot of legitimate tech companies (as well as a recent high-profile cryptocurrency scam involving Litecoin and Walmart), went on to claim that its founder, Wade Phillips, had partnered with Nando’s, McDonald’s, and hired an army of delivery drivers that would allow the company to « compete head-on with the likes of Uber eats and Delivaroo thanks to its algorithm based blockchain implemented software » .

The CryptoEats website claimed it had « hundreds of restaurants to choose from » and promised odd-sounding features such as ordering individual items and having a driver pick them up from different restaurants on the way to your place. Lire l’article complet sur Vice

Des influenceurs manipulés à leur tour

La communication

At a local level, CryptoEats also did its work bringing U.K. influencers to promote the new initiative among their fanbase. Joey Essex, a reality TV celebrity that promoted CryptoEats, stated to local media he lamented the situation. Essex stressed: « I’m fuming. This company used my name to dupe lots of people into investing money. It’s disgusting and I feel bad for anybody in that situation. »

But Essex was not the only local celebrity that promoted CryptoEats. Lots of other influencers attended a launch party last week in London, where CryptoEats apparel was shown and worn by some of the assistants. Lire l’article complet sur Bitcoin.com

Une affaire qui rappelle la fraude de Theranos

Le précédent

Alors qu’Elizabeth Holmes, fondatrice et ancienne PDG de Theranos, est jugée pour des allégations de fraude aux investisseurs et aux patients, sa startup de soins de santé peut être un excellent exemple.

Il y a près de dix ans, des investisseurs, dont le magnat des médias Rupert Murdoch, l’ancienne secrétaire à l’Éducation Betsy DeVos et la famille Walton de Walmart, ont investi plus de 700 millions de dollars dans l’entreprise.

Les procureurs allèguent que les investisseurs ont été influencés par des fausses déclarations sur la technologie de test sanguin de Theranos. Lire l’article complet sur News24