3 décembre 2021
3 décembre 2021
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
8107

42 millions d’euros levés par les startups françaises cette semaine

Maddyness dresse le bilan des levées de fonds de la semaine qui vient de s’écouler. 14 opérations ont permis aux startups françaises de lever près de 42 millions d'euros.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Atle Mo
Montant
41,8M€
Nombre d’opérations
14
CHAQUE MOIS, L’ACTU FINANCIÈRE DES STARTUPS DANS VOTRE BOÎTE MAIL

Dans le cadre de ce bilan hebdomadaire des levées de fonds, Maddyness recense toutes les opérations annoncées par les startups dont le siège social se trouve en France. Si tous les secteurs d’activité sont éligibles, seules les entreprises âgées de dix ans ou moins apparaissent.

#Loisirs
Kinvent
6M€
Bpifrance , Sofilaro , BADGE , Uni.fund , business angels
#FinTech
Unlimitd
5M€
business angels
#BioTech
EverImmune
5M€
#RH
Jump
4M€
Index Ventures , business angels
#Energie
OSOL
3M€
business angels
#AssurTech
Lyanne
1,2M€
FirstMinute Capital , 50 Partners , business angels
#GreenTech
Vesto
1,1M€
#PropTech
Gest and Loc
1M€
#IT
Brainboard.co
NC
Evolem , Kima Ventures , business angels

Autres actualités financières

Booksy rachète Kiute. L’éditeur américain de logiciels de réservation de rendez-vous beauté et de bien-être met la main – pour un montant non-communiqué – sur la startup française, à l’origine d’une solution similaire. "Cette opération de rapprochement offre l’opportunité de combiner l'expérience et les connaissances acquises au fil des ans par les deux sociétés" , a estimé dans un communiqué Stefan Batory, président-directeur général de Booksy. L’entreprise américaine fait face à la concurrence de Planity ou bien Treatwell. L’opération s'inscrit ainsi dans son ambition de faire émerger un géant du secteur. Pour rappel, Booksy revendique 16 millions de clients dans huit pays, Kiute 10 000 en France.

Speedinvest lance un fonds de 80 millions d’euros dédié aux ClimateTech. Ce dernier, nommé "Climate & Industry Opportunity" , concentrera ses financements sur les startups du portefeuille actuel de la société autrichienne d’investissement en capital-risque. Certaines entrent, de fait, dans cette nouvelle thèse d’investissement. Puis il élargira, dans un second temps, son périmètre à certaines startups hors portefeuille, "qui participent à la transformation numérique du secteur industriel et à sa décarbonation".

Partech lève 660 millions d'euros pour abonder son second fonds growth. La société française d’investissement en capital-risque se donne ainsi les moyens ​​de concurrencer les grands fonds américains, qui captent encore la majeure partie des opérations growth dans le pays. Elle indique avoir pour objectif de "soutenir les scaleups du numérique ayant le potentiel de devenir la prochaine génération du Fortune 500" , en accompagnant des marques B2C, experts de la santé, services financiers ou bien éducatifs. Partech investira, pour cela, des tickets de 20 à 70 millions d’euros. Cinq opérations ont déjà été réalisées : les Français Rouje et Skello, mais aussi le Néerlandais Studocu, le Tchèque Rohlik et le Suédois Billogram.

Kurma Diagnostics 2 réalise un closing à hauteur de 83 millions d’euros. Porté par la société française d’investissement en capital-risque Kurma Partners, spécialisée dans la HealthTech, ce fonds entend poursuivre la stratégie d’investissement de son prédécesseur "en prenant des participations minoritaires dans des sociétés européennes spécialisées entre autres dans le développement de thérapies digitales, d’outils de diagnostic de pointe et d’objets médicaux intelligents et connectés". Quinze investissements sont prévus, dont quatre ont été signés avec les MedTech françaises Mila, Arkhn, Smartcatch et Omnidoc.