Actus
Temps de lecture : 02'07''
4 janvier 2022
LAS VEGAS, NEVADA - Alex Wong/Getty Images/AFP (Photo par ALEX WONG / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

CES 2022 : les startups françaises au rendez-vous, malgré l’absence de géants

Le CES 2022, qui se tiendra du 5 au 7 janvier, aura lieu dans un contexte de recrudescence de l'épidémie de Covid-19. Si l'émergence du variant Omicron a incité de grands noms de la tech mondiale à renoncer à leur présence, les startups françaises entendent profiter du salon pour se confronter aux retours du marché.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
CES 2022 : les startups françaises au rendez-vous, malgré l’absence de géants
00:00 - 00:00
00:00

La flambée des contaminations au Covid-19 n’a pas eu raison du Consumer Electronics Show (CES), cette année. Si les annulations de grands noms de la tech – dont l’ensemble des Gafam – sont tombées en cascade, pas de quoi décourager les startups françaises qui seront présentes en nombre à Las Vegas du 5 au 7 janvier 2022, selon Business France, qui coordonne leur présence au grand rendez-vous mondial de l’électronique grand public.

Environ 150 d’entre elles sont inscrites pour y participer à partir de mercredi, dont « moins de 10 % » ont déclaré ou pourraient déclarer forfait au dernier moment, selon Éric Morand, chargé de la préparation du salon chez Business France en tant que directeur du département Technologies numériques et services innovants. Environ 135 startups françaises sont ainsi inscrites pour exposer dans le pavillon Eureka, entièrement consacré aux jeunes pousses, et une quinzaine dans la partie du salon consacrée à la mobilité.

Des retours « inestimables » pour les startups

Deux régions ont confirmé une présence solide de leurs jeunes pousses et un faible taux d’annulation de dernière minute : la région Nouvelle Aquitaine devrait voir 21 de ses 24 startups inscrites participer, tandis que la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur confirme la présence de 14 de ses 15 startups inscrites. « Pour un grand groupe, ne pas faire le CES une année, ce n’est pas catastrophique, a indiqué Éric Morand. Mais une startup qui lance un nouveau produit a besoin de cette visibilité, de ces retours en direct du marché, qu’il s’agisse des médias, grands comptes, spécialistes de la tech… C’est quelque chose d’assez inestimable pour elle. »

Le CES avait été remplacé en 2021 par une édition 100% virtuelle, que des participants avaient confié à Maddyness avoir trouvé très décevante. La participation générale à l’édition 2022 devrait être assez largement inférieure à celle de 2020, la dernière édition physique. Le nombre d’exposants, environ 2200, est réduit de moitié selon les organisateurs, et la fréquentation est attendue au tiers de celle observée en 2020 (170 000 personnes).

Une série de grands noms de la tech ou de l’industrie comme Amazon, Microsoft, Google, Intel, BMW, General Motors ont annoncé l’annulation de leur participation, tout comme le groupe La Poste en France. Mais de grand noms de l’industrie de l’électronique grand public, le cœur historique du salon – Sony, LG, Samsung, etc. – ont maintenu leur présence. D’une manière générale, la mobilité et l’environnement, la santé et le bien-être, ainsi que l’IA et la robotique sont les trois secteurs particulièrement bien représentés sur cette édition, d’après Éric Morand.

Article écrit par Maddyness, avec AFP
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
CES 2022 : les startups françaises au rendez-vous, malgré l’absence de géants
00:00 - 00:00
00:00