Portfolio#fashiontech
Temps de lecture : 02'10''
22 janvier 2022
Crédit : Sacha Luisada

La basket éco-responsable Kiboko s’engage pour la faune et la flore

Deuxième née de la marque Meeko, la paire de basket Kiboko allie design, confort, transparence et respect de la nature. Pour financer sa production, la jeune marque créée par Guillaume Mesly D'Arloz et Maxime Savart, a lancé une campagne de crowdfunding sur Ulule.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
La basket éco-responsable Kiboko s’engage pour la faune et la flore
00:00 - 00:00
00:00

Le business des baskets fait recette ! Accessoire ultra-tendance, la basket séduit un large public – des plus jeunes aux seniors – et s’associe parfaitement avec tout notre garde-robe : jean, robe, blaser, short, etc. Mais, peut-être, moins avec l’environnement. Malgré ses atouts, les baskets possèdent souvent un coût environnemental, et parfois même social, élevé en raison du choix des matières premières et de leur provenance. Bonne nouvelle : les créateurs multiplient lla création de baskets plus respectueuses de la planète. C’est le cas de Kiboko, deuxième paire lancée par Meeko, un an et demi après son premier opus. Avant de parler design et confort, la marque met en avant ses engagements.

Limiter son impact sur la faune et la flore

Meeko a fondé son travail et le développement de sa nouvelle basket autour de 4 axes : le bien-être animal, l’exploitation des ressources naturelles, la pollution (déchets et émissions de carbone) et l’empreinte énergétique. Ce qui l’a conduite à trouver une alternative au cuir et au simili-cuir pétrochimique. Son choix s’est tourné vers le cuir de pomme (mélange de déchets de pomme et de polyuréthane). Le reste de la composition comprend du polyester recyclé, du nylon recyclé et un mix de caoutchouc recyclé et naturel provenant d’Amazonie.

Côté logistique, la startup a choisi des partenaires italiens, espagnols et portugais pour réduire l’impact lié au transport. Là encore, la sélection a été pointue. Les conditions de travail des salariés et l’alimentation énergétique des bâtiments ont été analysées. L’usine de fabrication située au Nord de Porto fonctionne à 75 % à partir d’énergies renouvelables, un taux qui monte à 90 % pour celle de conception des semelles. Cette dernière possède un autre atout : elle propose un programme de fin de vie aux semelles. Pas de perte du côté des déchets issus de la confection. Un partenaire vient récupérer les chutes afin de leur redonner une seconde vie.

Une basket intemporelle et unisexe

Résultat de ce travail, Kiboko est une basket lifestyle, unisexe, disponible du 34 au 46 et en 5 coloris (bleu, rouge, rose, blanc et vert). Pour lancer la production, Meeko a lancé une campagne de financement participatif sur Ulule qui a déjà atteint son objectif minimal – 100 paires ont été précommandées. L’argent récolté permettra de payer la main d’œuvre, la matière première, mais aussi la R&D pour de nouveaux accessoires.

En contrepartie, les premiers participants pourront bénéficier de tarif préférentiel. Comptez 109 euros la paire en précommande, contre 149 euros par la suite. Le prix peut sembler élevé mais sur sa page Ulule, Meeko détaille scrupuleusement comment chaque euro est dépensé ainsi que son bénéfice net : 14,90 euros.

Pour découvrir les baskets Kiboko, c'est ici
Article écrit par Anne Taffin
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
La basket éco-responsable Kiboko s’engage pour la faune et la flore
00:00 - 00:00
00:00