Actus par Maddyness
28 janvier 2022
28 janvier 2022
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
8561

ViaSanté, SNCF... Les 3 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. Mis à l'honneur : ViaSanté, SNCF et Google.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Luca Nicoletti

ViaSanté accompagne ses adhérents dans la parentalité avec Malo

La mutuelle santé d’AG2R La Mondiale, ViaSanté, a noué un partenariat avec Malo pour offrir des contenus premium à ses adhérents. Depuis le début du mois de janvier, celles et ceux qui deviennent parents et affilient leur enfant à leur contrat de santé reçoivent une invitation à télécharger l’application de la startup pour accéder à des articles de fond au sujet de leur bien-être. Cet espace, nommé "Mon Intimité" , permet d’accéder à des questionnaires sur sept thématiques clés telles que le couple, le sommeil, la réappropriation du corps ou bien le retour au travail. Des conseils, personnalisés et prodigués par des professionnels de santé, sont formulés en fonction des réponses données par l’utilisateur. Au-delà de cette offre valable jusqu’au 18e mois de l’enfant, un second espace entièrement gratuit est proposé : "Mes Enfants" . Il permet d’accéder à des questionnaires dont le but est de veiller au bien grandir de ces derniers, tout en soulageant la charge mentale des jeunes parents. La startup assure ainsi participer au "repérage précoce de certaines affections, tels que les troubles DYS chez les enfants ou encore la dépression post-partum chez les parents" .

SNCF lance une application pour consulter et acheter ses voyages

Un "lieu unique" pour trouver des renseignements comme des billets, et surtout la volonté de "faire simple" : la SNCF mise sur sa nouvelle application pour reconquérir des clients. D’après la responsable du projet, Anne Pruvot, "l'ambition derrière SNCF Connect est de s'assurer que nos clients trouvent en un lieu unique tout ce dont ils ont besoin pour leurs petits et leurs grands trajets" . SNCF Connect est essentiellement le fruit de la fusion de oui.sncf – anciennement voyages-sncf.com, le site marchand – et L'Assistant SNCF – l'application d'information, orientée sur les déplacements de proximité. Une équipe de 200 personnes a mis 18 mois pour mettre au point la nouvelle plateforme, qui présente un fond bleu nuit pour faire baisser la luminosité de l'appareil utilisé. À noter qu’une partie des applications développées par les diverses activités du groupe public devraient aussi survivre. L’objectif principal de SNCF Connect : "Accompagner le retour à la mobilité après le Covid" . Avec "des ambitions fortes en termes de volume d'affaires à l'horizon 2025" pour la vente en ligne, relève Anne Pruvot : 6,5 milliards d'euros, contre 4,3 milliards en 2021.

Google Cloud harmonise son programme de soutien aux startups

Google fournit, depuis plusieurs années, un appui particulier aux startups en croissance à travers le monde. C’est notamment le cas de celles qui ont recours au cloud dans le cadre de leur activité. Pour rendre son accompagnement transverse, la firme de Mountain View a décidé de fusionner son programme Google for Startups avec l’équivalent chez sa filiale Google Cloud. Cette entité visera à permettre aux startups early stage d’accélérer, en leur facilitant l’accès aux ressources technologiques dont elles ont besoin. Google for Startups Cloud Program offrira ainsi l’ensemble de ses services aux startups soutenues par des investisseurs jusqu’à la série A – dans une limite de 100 000 dollars. La multinationale avance qu’elles pourront ainsi "se focaliser sur l’innovation et l’acquisition de clients" plutôt que sur les coûts liés à l’infrastructure. Les startups pourront aussi bénéficier des conseils de son équipe "Startup Success Team" , qui étudiera les besoins de chacune d’elles pour identifier leurs enjeux et les diriger vers les bons interlocuteurs en interne. Pour rappel, les Français Back Market, Lydia, Nickel et Alma profitent de cet accompagnement.