15 février 2022
15 février 2022
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
5999

Hospi’Up facilite la collaboration des startups et des hôpitaux

Bien décidée à aider les startups et les établissements hospitaliers à mieux collaborer, la plateforme Hospi’Up, lancée en janvier 2021 par le fonds de dotation "Recherche et Innovation" de la Fédération hospitalière de France, ajoute trois outils à son offre.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Crédit : Institut national du cancer

Améliorer des process, proposer des produits innovants, rapprocher patients et médecins… Les sociétés souhaitant apporter un vent d’innovation dans le milieu médical se multiplient. Mais encore faut-il réussir à percer les remparts de ces établissements à la culture bien particulière pour tester son produit et son intérêt ou encore nouer des partenariats. C’est tout l’enjeu auquel tente de répondre Hospi’Up.

Depuis janvier 2022, elle propose déjà un guide détaillant la culture hospitalière (fonctionnement, appel à projets, achat public, etc.) et le fonctionnement des startups et une base de données de 300 entreprises pour mettre en avant les innovations dans le secteur. “Nous avons débuté avec 10 startups et 10 établissements au départ et beaucoup d’autres structures nous ont rejointes au fur et à mesure” , se réjouit Enguerrand Habran, directeur du fonds FHF. Aujourd’hui, plus de 800 structures se connectent régulièrement à la plateforme pour consulter le guide ou la base de données.

Connecter tout un écosystème 

Devant le succès de cette première version de Hospi’Up, l’équipe à la tête du projet a choisi d’ajouter d’autres fonctionnalités et services.

"Nous avons reçu de très bons retours [et un taux de satisfaction de 99,4 %, N.D.L.R.] au sujet de la première version et les utilisateurs nous ont fait part part d’autres besoins. Et, en premier, celui de créer un véritable écosystème" , détaille le créateur du fonds. Ce qui a donné naissance à trois nouvelles fonctionnalités :

  • Un outil de recherche au niveau local / régional et national pour trouver des structures d’accompagnement (accélérateur, incubateur, SATT, cluster, etc.) et de R&D (écoles de design, écoles d’ingénieurs, institut de recherche, tiers lieux, etc.). En plus d’un descriptif, la plateforme permet un contact direct des 5 000 entités déjà recensées. "Nous allons poursuivre l’implémentation de nouvelles structures mais nous disposons déjà d’une cartographie bien fournie" , couplée à un guide pour construire et animer son écosystème ;
  • Des outils pour les aider à créer leur appel à projets du début à la fin : création de l’identité, sujet, catégorie, périmètre, partenaire, contrepartie, processus de sélection, temporalité. Hospi’Up fournit même les critères d’évaluation et leur pondération pour faciliter au maximum la mise en place d’appels à projet qui parleront aux startups. Ces dernières recevront des notifications dès qu’un appel à projets sera lancé, afin de faciliter leur veille ; 
  • Des guides enrichis pour faciliter la génération de contrats startups / établissements hospitaliers. "Nous avons développé un outil avec le cabinet d’avocats L.co, qui permet de générer directement un contrat type en fonction des opérations à réaliser" , développe Enguerrand Habran.

L’arrivée et le déploiement de ces nouveaux outils et services fait écho au développement de véritables pôles d'innovation au sein des établissements hospitaliers. Les hospices civiles de Lyon ont, par exemple, lancé leur direction innovation en avril 2021, qui dispose d’une enveloppe de 2,5 millions d’euros pour financer des projets et des partenariats avec des sociétés innovantes. Le Centre hospitalier régional universitaire (CHRU) de Brest a, pour sa part, inauguré en décembre 2021 un centre d'innovation dédié à la santé. Le W.Inn, qui assure être "une des premières cellules d'innovation de CHU en France" , doit notamment permettre à des startups de mettre plus facilement leur solution à l'épreuve au sein des établissements.