Actus#autre
Temps de lecture : 03'50''
1 mars 2022

Prix Next Innov 2022 : startups innovantes, sortez du bois !

Tic, tac. Un petit mois, c’est le temps dont disposent les startups B2B pour candidater au prix Next Innov 2022, récompensant des projets qui dopent la performance des entreprises. Éloquence, anecdotes et formules qui claquent : c’est le moment de travailler son grand oral.

On pourrait l’appeler “économie de la performance”. Une expression qui fait écho à toutes les startups et entrepreneurs qui créent des outils et services facilitant la vie des entreprises, quel que soit leur stade de développement. Et qui participent ainsi à doper leur compétitivité et leur croissance. 

Le prix Next Innov, qui fait son grand retour pour la 5ᵉ année consécutive, a pour ambition de mettre en lumière ces pépites. Le panorama est large : juridique, ressources humaines, marketing, productivité, organisation, finances, administratif… Seules conditions : être une startup française implantée dans l’Hexagone, ayant déjà fait la preuve de concept et disposant d’un produit minimum viable auprès de plusieurs utilisateurs.  Porté par Banque Populaire et Maddyness, le concours s’apprête à ouvrir l’accès aux candidatures le 1 mars prochain, pour une durée d’un mois.

L’innovation au service de la pérennité économique

“Pour Banque Populaire, il s’agit de répondre aux besoins concrets des startups qui souhaitent trouver des relais de croissance par l’innovation ou se développer sur de nouveaux marchés. Mais c’est aussi un moyen de soutenir et de récompenser les PME et ETI novatrices et de leur ouvrir les portes d’un écosystème foisonnant, gage de pérennité”, explique Marianne Vergnes, responsable de la filière des entreprises de croissance. Le partenariat grand groupe/startup est intéressant pour toutes les parties prenantes, souligne-t-elle, car chacune se nourrit des codes et de la culture de l’autre : d’un côté, l’agilité et la vitesse de réaction des startups, de l’autre, la prise de recul et les process très cadrés des entreprises historiques. 

Une inspiration fertile

La Banque Populaire ne cache pas être aussi attentive aux innovations pour booster son développement : “ce prix, c’est aussi une source d’inspiration incroyable pour notre entreprise, deuxième groupe bancaire français, qui se pose les mêmes questions que ses clients ! Comment s’adapter, comment se transformer ? Comment répondre à des problématiques, des points de douleur que rencontrent encore les équipes ? Quelles solutions pour prendre en compte le bien-être de mes salariés tout en intégrant la question du business model ?”. La banque a d’ailleurs elle-même saisi au bond l’innovation d’Expensya, lauréate du prix 2018, en intégrant sa solution numérique à son système de gestion des notes de frais. 

De leur côté, les lauréats bénéficient d’une validation par un jury d’experts de la tech (la sérial entrepreneuse Kate Borlongan, l’ancienne secrétaire d’État au Numérique Axelle Lemaire, ou encore Eva Sadoun, la co-fondatrice et présidente de LITA.co, une plateforme d’investissement en ligne pour une finance plus éthique), d’une enveloppe financière, mais aussi du réseau des startups innovantes de la Banque Populaire et d’un coaching ciblé, pour les aider à concrétiser leurs objectifs de développement et de croissance.

~ ~ ~

3 questions à Karim Jouini, cofondateur et CEO d’Expensya, lauréat du concours 2018

 

Sa solution digitale pour soulager tous les directeurs financiers de la gestion des notes de frais avait séduit le jury l’an passé. Karim Jouini a cofondé et dirige Expensya, outil web et mobile permettant de simplifier les notes de frais grâce à des cartes de paiement connectées au compte de l’entreprise. Pour cet autodidacte fou de code, qui a créé sa première entreprise à 17 ans, le prix Next innov est un gage de légitimité, créateur de liens fertiles avec l’écosystème B2B.

Maddyness : Quelles répercussions votre réussite au concours a-t-elle eue sur votre entreprise ? 

K.J : Très positive. D’abord pour les salariés, ça a été une véritable aventure humaine, je crois qu’ils étaient fiers d’arriver premier. Avec la levée de fonds quelques mois après, cela a été un réel coup de pouce pour rendre plus visible notre démarche et augmenter notre croissance, y compris en signant le groupe Banque Populaire, ce qui est loin d’être anecdotique. En 2018, nous avions déjà fait 100% de croissance, mais nous avons doublé ce résultat en 2019. 

Maddyness : Pourquoi se lancer dans ce genre de concours ? 

K.J : Ce type de concours force à structurer son discours,  à rendre limpide son projet. Il nous donne une forme de validation qualitative qui nous permet de sortir du lot. Il facilite la création de liens avec les investisseurs potentiels et d’autres entreprises. Je crois beaucoup en une vision collaborative de l’entrepreneuriat. On est toujours plus performants à plusieurs, on peut ainsi proposer des solutions combinées. Notre solution est, par exemple, désormais native dans tous les Uber.

Maddyness : Quels conseils donneriez-vous à tous ceux qui hésitent encore ?

K.J : Je crois qu’il faut absolument se lancer dans ce genre de concours quand on est une startup, mais il ne faut pas y passer trop de temps. Il faut avoir une idée claire sur les prototypes, la commercialisation. Surtout, c’est un travail d’équipe et il faut savoir embarquer l’équipe contenus et le marketing. 

 

Entreprises innovantes, c’est donc le moment où jamais de sortir du bois : si vous voulez candidater, tout le modus operandi est détaillé ici !

 

Maddyness, partenaire média de Banque Populaire

Découvrir le prix et candidater