Actus#CorpoHebdo
Temps de lecture : 03'24''
1 avril 2022
bureaux
Jon Tyson

Accor, Vinci… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. En ce moment, des startups les accompagnent pour lancer de nouvelles offres. Mis à l'honneur : Accor, Vinci, Groupama et La Banque postale.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Accor, Vinci… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine
00:00 - 00:00
00:00

Accor rend ses hôtels et bureaux intelligents en les dotant de la solution de Quicktext

Ennismore, la division « lifestyle » du groupe hôtelier Accor, noue un partenariat avec la startup Quicktext en vue de l’intégration d’une intelligence artificielle conversationnelle au sein de ses établissements. D’autres aspects de son activité bénéficieront de cet accord à travers des fonctionnalités dérivées de l’IA de Quicktext – enrichissement de CRM, alimentation des centres d’appels, optimisation du référencement en ligne ou bien instauration du Web dynamique, avec une expérience personnalisée à l’aide du big data.

« Quicktext permet à nos marques [telles que Mama Shelter, Delano ou The Hoxton] d’améliorer l’expérience clients, et contribue à notre objectif d’un parcours intégré avant et pendant le séjour. Nous sommes convaincus que l’IA est l’une des clés de l’automatisation des tâches redondantes et la réalisation de services complémentaires » , a jugé dans un communiqué Valentin Babilliot, responsable du numérique et de la distribution d’Accor.

Vinci suit l’avancée du chantier de la marina olympique de Marseille avec Enlaps

Travaux du Midi, filiale du groupe Vinci Construction France, s’allie à la startup Enlaps afin de mettre sa solution de capture et d’analyse d’images au service du chantier de la marina de Marseille en vue des Jeux olympiques de Paris 2024. Les trois caméras déployées sur le site du Roucas Blanc, qui accueillera les épreuves de voile, permettront au constructeur de suivre l’évolution du chantier, à distance et en temps réel, de réaliser de courtes vidéos ponctuelles ainsi qu’un film rétrospectif en fin d’opération. Les travaux s’étendent sur près de 7 500 m2 de bâtis et 17 000 m2 d’espaces extérieurs aménagés.

« La solution d’Enlaps permet à l’équipe du projet de prendre de la hauteur pour vivre différemment l’expérience chantier. De plus, notre communication sur l’évolution de notre opération devient originale, à la satisfaction de tous » , s’est réjoui dans un communiqué Nicolas Chicouras, directeur de projet chez Travaux du Midi, précisant avoir retenu la solution de la startup pour « sa facilité d’installation, sa fabrication en France et son engagement environnemental ».

Groupama s’appuie sur Qare pour moderniser son service de téléconsultation

Plus de trois millions de bénéficiaires de l’offre Groupama Santé Active peuvent prendre rendez-vous avec un professionnel de santé d’une des 20 spécialités prises en charge par l’assureur mutualiste – gynécologie, ophtalmologie, pédiatrie, etc. Ce dernier a fait appel à la startup Qare dans le but d’adapter sa solution de téléconsultation. Les équipes produits et techniques ont échangé pendant trois mois pour intégrer des fonctionnalités telles qu’un web-service sur-mesure visant à faciliter l’utilisation du service. Une opportunité, à l’heure où les Français sont plus nombreux à solliciter la téléconsultation : ce mode de prise en charge représentait 0,04 % des consultations des médecins en 2019, avant la crise du Covid-19, contre 5 % aujourd’hui en moyenne d’après l’Assurance maladie.

« Elle permet d’avoir un premier diagnostic, de rassurer les patients ou d’obtenir une ordonnance. Nous nous sommes faits accompagner pour enrichir l’offre, en mettant l’accent sur les enjeux de qualité et de sécurité des données personnelles » , a noté dans un communiqué Maissetou Touré Coulibaly, responsable métier santé à Groupama Assurances Mutuelles.

La Banque postale mise sur le paiement fractionné en lançant la FinTech Django

Le marché du paiement fractionné (« Buy now, pay later » , BNPL), est en pleine croissance. Il devrait s’établir autour de 25 milliards d’euros en France d’ici à 2025, contre environ 6 milliards d’euros en 2019 d’après le cabinet Xerfi. La Banque postale, qui accélère sa diversification dans les activités à forte valeur ajoutée, se positionne sur ce créneau en lançant Django. Cette FinTech, dédiée au crédit à la consommation, est une filiale à 100 % de la Banque Postale Consumer Finance et propose aux commerçants et e-commerçants « une palette de solutions de paiement en plusieurs fois et en différé pour les particuliers » jusqu’à 6 000 euros d’achat.

Un accord a été signé avec Crésus, une association de lutte contre le surendettement, pour les accompagner dans la gestion de budget. « Django guide le développement de l’e-commerce, tout en capitalisant sur les liens tissés par le groupe La Poste avec les e-marchands à travers ses solutions logistiques ou monétiques. Avec le paiement fractionné citoyen, nous sommes fidèles à nos valeurs de tiers de confiance » , a indiqué par voie de communiqué Philippe Heim, président du directoire de la Banque postale.

Article écrit par Maddyness
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Accor, Vinci… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine
00:00 - 00:00
00:00