13 avril 2022
13 avril 2022
Temps de lecture : 5 minutes
5 min
24784

10 startups à connaître pour trouver une solution de garde pour vos enfants

Des galères pour trouver des solutions de garde d’enfants ? Ces 10 jeunes pousses sélectionnées par Maddyness comptent vous apporter la solution.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 5 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Mise à jour d'un article initialement publié le 7 septembre 2021

BabySittor

Avec plus de 200 000 familles déjà inscrites sur son application, la startup Baby Sittor a une solide communauté. Partie d’un petit groupe Facebook d’utilisateurs créé pour trouver un babysitter de confiance, la société comptabilise aujourd’hui près de 400 000 nounous. Les parents peuvent poster une annonce sur la plateforme, qui notifie les baby sitters à proximité. Ils peuvent ensuite sélectionner le profil qu’ils préfèrent, en fonction des évaluations faites par les autres familles auparavant. Pas de monnaie? Le règlement peut être réalisé directement sur l’application.

MaryPop

Créée en 2019, la plateforme MaryPop offre une réponse de babysitting bilingue pour les parents en recherche de solutions de garde. Lyonnaise d’adoption et mère de trois enfants franco-néerlandais, Nathalie Berberis, fondatrice de la startup, est partie d’un constat : celui du manque de solutions de garde liées à l’apprentissage des langues. Elle a donc créé ce service pour aider les parents qui, comme elle, voulaient que leurs enfants entretiennent l’usage de leur langue alors que leur environnement est constitué de personnes en parlant une autre. Mais le service est aussi dédié aux parents qui veulent initier leurs progénitures à l’apprentissage de langues étrangères. L’idée est, via ces gardes, d’intégrer à la routine de l’enfant la pratique naturelle d’un nouveau langage par les jeux, les discussions et les lectures.

Nounou-top

Assistantes maternelles, nourrices à domicile, babysitters ou jeunes filles au pair... Le site Nounou-top recense des annonces de professionnel·le·s pour faire garder ses enfants. La mise en relation est gratuite et la plateforme se rémunère par des offres d'options supplémentaires, comme la mise en avant de son annonce par exemple. Le site affirme recenser 7 millions de membres et proposer son service dans une douzaine de pays en Europe. Nounou-top intègre aussi la solution top-assmat.com, un service de gestion administrative pour l'embauche d'une nounou.

Oui Care

Bricolage, garde d’animaux, ménage, mais aussi babysitting… FamiHero, une enseigne du groupe Oui Care, recense sur sa plateforme une liste de profils prêts à garder votre bambin quelques heures ou même à aller le chercher à l’école tous les jours et à l’aider aux devoirs. Le site permet de recenser les nounous disponibles à proximité et de lire les commentaires et recommandations d’autres familles qui ont fait appel à leurs services. Le groupe Oui Care a également lancé en 2018 Nounou Expert, un service pour accompagner les parents dans le recrutement, la gestion administrative et opérationnelle de leur garde d’enfants. 

MyStu

Créée pour permettre aux étudiants de trouver facilement un emploi, l’application MyStu peut aussi être d’une grande aide aux parents. Disponible dans 12 villes en France -Paris, Lille, Strasbourg, Metz, Rennes, Nantes, Bordeaux, Lyon, Toulouse, Montpellier, Marseille, Nice-, cette jeune pousse propose aux jeunes différentes tâches, comme la garde d’enfants, les cours particuliers ou encore l’aide informatique, payés entre 10 et 23 euros nets de l’heure. 

Dookids

Dookids est un service de mise en relation entre parents et professionnels de la garde d’enfants. Assistants-maternels, babysitters, filles au pair… Les parents peuvent retrouver des profils variés, adaptés aux besoins de leurs enfants. Un coin boutique avec des carnets de liaison parent-nounou, des agendas de babysitters ou des plannings d'activités de nounou est aussi disponible sur le site internet de la société. 

Yoopies

La plateforme Yoopies propose une solution pour trouver quelqu’un disponible à côté de chez soi pour faire du soutien scolaire ou simplement garder ses enfants. La startup revendique une communauté de 3 millions de membres présente dans plus de 1 000 villes à travers 19 pays. L’entreprise assure prendre en charge la création du contrat, l’automatisation du versement du salaire de la personne recrutée, les déclarations et les demandes d’aides de l’Etat. 

Kidsplace

Kidsplace se présente comme la plateforme dédiée pour les parents débordés. Grâce à une carte interactive, elle recense pour ses utilisateurs et utilisatrices toutes les solutions de garde à proximité de chez eux, que ce soient des micro-crèches, des assistants maternels, des baby-sitters, des nounous qualifiés ou des agence de services. Pour 5,90 euros par mois, les parents bénéficient d’un contact illimité à tous les profils, d’un accès à la communauté de parents et d’une aide administrative. 

Airbabysit

Airbabysit est une application collaborative de garde d'enfants entre parents. Les utilisateurs peuvent créer leur profil de famille, inviter leurs amis et les autres parents de l'école de leurs bambins pour constituer une communauté de parents de confiance. Disponible depuis juin 2021, l'application permet ensuite de planifier et d'échanger des gardes et conduites d'enfants. Les services entre parents sont gratuits, un échange de points contre des services garantit l'équité des gardes entre les différents parents impliqués.

Pitchoon

L'application mobile Pitchoon met en relation parents et baby-sitters dans un cadre simple d'utilisation et sécurisé. Sur cet outil, chaque personne en charge de garde d'enfant est assuré, interviewé, et son identité vérifiée par la startup. Les baby-sitters peuvent aussi être recommandés par la communauté, ce qui ajoute un argument de confiance pour la famille en recherche d'une solution de garde. Les parents ont la possibilité d'ajouter des amis et les écoles dans lesquelles vont leurs enfants pour se constituer un réseau fiable. Ils peuvent enfin payer directement sur l'application, qui prend une commission de 3,50 euros par baby-sitting.