femme enceinte
Arteida MjESHTRI

Efelya optimise le suivi de la grossesse à l’aide de son application mobile

Efelya édite une application mobile permettant aux personnes enceintes de suivre leur grossesse, selon leur profil de risque personnel. L’outil, dont une version destinée aux professionnels de santé verra bientôt le jour, calcule aussi la date du terme.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Efelya optimise le suivi de la grossesse à l’aide de son application mobile
00:00 - 00:00
00:00

Éliminer tout risque de complication au cours de la grossesse. C’est l’objectif que s’est fixé Efelya, une startup vannetaise fondée fin 2017 par Florine Duplessis. Cette sage-femme et échographiste a, pendant près de vingt ans, exercé son métier sur différents continents. Cette expérience a été l’occasion d’observer les inégalités qui subsistent dans le suivi des personnes enceintes. Elle a surtout été, pour elle, un déclencheur quant à la nécessité de plancher sur une solution permettant de l’améliorer. C’est ce qu’ambitionne de faire Efelya avec son application mobile. Lancée à destination du grand public en 2018, cette dernière devrait voir son spectre s’élargir en s’adressant aux professionnels dans quelques mois.

S’adapter à chaque profil de risque

Disponible sur l’App Store et Google Play, l’application de la jeune pousse veut dispenser « des conseils sur-mesure aux femmes du monde entier » . Elle intègre, à cette fin, diverses fonctionnalités. Elle permet d’abord d’évaluer et suivre son profil de risque, en fonction des six familles de pathologies les plus couramment rencontrées lors d’une grossesse – diabète gestationnel, pré-éclampsie, accouchement prématuré, retard de croissance intra utérin, hypertension et hémorragies maternelles. Ce qui permet, par la suite, la création d’un « passeport » spécifique qui centralise le dossier médical. Ce dispositif « bénéficie du marquage CE et respecte les normes de protection des données du RGPD » , assure Efelya.

Des recommandations et alertes peuvent ainsi être formulées de manière personnalisée, tout comme le contenu apparaissant dans l’outil : des articles, vidéos et podcasts, réalisés par des spécialistes médicaux et paramédicaux, permettant de s’informer tout au long de la grossesse. Le profil utilisateur, dressé sur la base d’un questionnaire visant à recenser les antécédents médicaux, permet in fine de calculer la date du terme ainsi que de visualiser l’évolution du fœtus en temps réel. « L’arbre décisionnel de l’application s’appuie sur l’IA, avec une complexité différente selon où la data est située. Nous voudrions aller plus loin avec du machine learning, pour appuyer encore mieux le praticien qui aurait une intuition ou une crainte inexpliquée sur un dossier » , a ainsi expliqué la startup à L’Usine Digitale.

Efelya ambitionne, en effet, de permettre aux professionnels de santé de mieux s’emparer de sa solution : « Quand l’application détecte un risque, elle alertera la patiente ainsi que le praticien. Il aura accès aux différentes données renseignées par la patiente pour prendre la décision médicale qui s’impose. » Édité en anglais et français, l’outil vise l’international. C’est à cette fin qu’une levée de fonds devrait bientôt être annoncée par la startup, qui compte quelque 13 salariés. Pour mémoire, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) – qui a soutenu la MedTech par le biais de l’UHC School Lab, co-pilotée et co-financée avec l’université de Grenoble-Alpes (UGA), l’Institut scientifique européen (ESI) – estime à 303 000 le nombre moyen de décès maternels survenant chaque année à travers le monde.

Article écrit par Arthur Le Denn
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Efelya optimise le suivi de la grossesse à l’aide de son application mobile
00:00 - 00:00
00:00