18 mai 2022
18 mai 2022
Temps de lecture : 5 minutes
5 min
16969

MedTech, WineTech… Voici 10 startups à suivre en 2022 à Bordeaux

Bordeaux, ses cannelés, ses vignobles… et ses prometteuses startups. Le port de la Lune regorge d’innovations, dans des secteurs aussi variés que la santé, l’énergie ou encore les services. Maddyness réalise une sélection, qui est bien sûr non exhaustive.
ÉCOUTER L’ARTICLE
Temps de lecture : 5 minutes

Synapse Medicine

Synapse Medicine s’est donnée pour mission de faciliter l’accès de tous à une information fiable et utile au sujet des médicaments. La startup, qui collabore avec plusieurs centres hospitaliers universitaires français, a développé une plateforme dédiée au bon usage de ces produits. La solution, qui revendique son indépendance vis-à-vis des laboratoires pharmaceutiques, serait utilisée par des dizaines de milliers de professionnels de santé. La MedTech a récemment lancé une version de son application destinée aux particuliers.

Domani

Domani promeut l’habitat inclusif pour les personnes âgées. Elle a ouvert, début 2021, son tout premier établissement partagé entre sept colocataires seniors, à Pessac (Gironde). Présentée comme une alternative à l’Ehpad, la promesse de cette startup est d’ouvrir des colocations au cœur des villes. Ces dernières peuvent accueillir jusqu’à huit seniors, pour rétablir du lien social et retarder la perte d’autonomie. Avec le souci du respect de l’intimité des habitants et la volonté de briser le sentiment d’isolement. Chaque résident a ainsi sa chambre ou son studio privatif, complété par des espaces communs ainsi qu’un service de maison.

TreeFrog Therapeutics

TreeFrog Therapeutics cherche à rendre les thérapies cellulaires plus sûres, plus efficaces et plus abordables. La société développe une technologie permettant de produire des lots de milliards de cellules souches et de les différencier en microtissus "prêts-à-transplanter". Sa solution d’encapsulation permet ainsi de cultiver des cellules souches en 3D dans des bioréacteurs industriels, avec des rendements et un bon niveau de qualité génomique. Les cellules souches servent in fine à constituer des mini-greffons, à même de soigner des maladies telles l’insuffisance cardiaque, les maladies neurodégénératives et les cancers.

Poietis

Poietis est spécialisée dans la fabrication de produits en bio-impression 4D par laser pour la médecine régénératrice, ainsi que la recherche préclinique et l'évaluation de l'efficacité des produits et ingrédients cosmétiques. La startup, à même de fabriquer de la peau par ce processus, mène depuis le début de l’année 2022 son premier essai clinique à l'hôpital de la Conception de Marseille (Bouches-du-Rhône). De quoi lui permettre de démontrer, d’ici à quelques mois, que les tissus peuvent être greffés chez l'humain sans aucun risque.

VeraCash

VeraCash rétablit l’or, l’argent métal et les diamants comme moyen de paiement de tous les jours. La FinTech commercialise un compte en banque adossé à ces valeurs tangibles, ainsi qu’une carte bancaire exempte de commission à l’international. Sa promesse est de garantir une expérience utilisateur semblable à celles offertes par les acteurs traditionnels de la banque avec une application. L'entreprise, dont l’or est stocké sous forme de pièces aux Ports Francs et Entrepôts de Genève (PFEG), revendiquait 50 000 clients mi-2021.

L’Addition

L’Addition développe une suite logicielle destinée à accompagner les professionnels du domaine CHR (cafés, hôtels, restaurants) dans l’ensemble de leurs activités. La solution permet de gérer les prises de commandes et encaissements, au comptoir ou directement depuis la table du client. Des fonctionnalités existent également pour permettre la réservation en ligne ou le click & collect. La startup, qui est active dans une quinzaine de grandes villes, se présente comme la référence de l’encaissement sur iPad en France.

Smartbottle

Smartbottle développe des services de communication innovants à destination des professionnels des vins et spiritueux. Son application mobile de réalité augmentée offre la possibilité à ses clients de communiquer directement à partir de leurs étiquettes. L’outil reconnaît une étiquette et y associe un contenu numérique, afin de faciliter l’accès à l’information. Chaque bouteille devient ainsi un média interactif, permettant au producteur viticole de diffuser différents contenus – à l’image d’animations 3D, de vidéos, de fiches techniques ou bien de commentaires de dégustation – auprès des consommateurs finaux.

Les Nouvelles Fermes

Les Nouvelles Fermes prennent racine sous la forme d’une ferme expérimentale en aquaponie de 1 000m2 à Lormont (Gironde) : il s’agit d’un système qui consiste à associer la culture de poisson – en l'occurrence de la truite arc-en-ciel – et de légumes, afin d’éviter l’utilisation de produits phytosanitaires ou d’engrais chimiques. La société, qui a levé 2 millions d’euros en 2021 pour financer sa deuxième ferme à Mérignac, est devenue, avec ses quelque 5 000m2, l’une des plus grandes fermes d’Europe spécialisée en aquaponie.

Keenat

Keenat crée des solutions sur-mesure pour optimiser le traitement des déchets. La startup propose aux collectivités et aux entreprises des services de sensibilisation, de collecte de mégots, de chewing-gums mais également de masques qui jonchent les rues. La matière récoltée est ensuite transformée, plutôt qu’incinérée ou enfouie. La GreenTech a inauguré une unité de valorisation, visant à convertir les déchets en énergie ou à leur donner une seconde vie sous la forme de panneaux de sensibilisation à destination des promeneurs.

Gouach

Gouach s’est donnée pour objectif de construire la première batterie électrique pour vélo et trottinettes entièrement réparable, de façon simple et sûre, en moins de 10 minutes. La jeune pousse souhaite réduire le volume des déchets électroniques et abaisser de 70 % le bilan carbone des batteries grâce à son innovation. Forte d’une levée de fonds à hauteur de 3,3 millions d’euros début 2022, elle entend séduire de nouveaux clients opérateurs de flotte et constructeurs. En phase de pré-industrialisation, la GreenTech envisage la suite : elle veut s’internationaliser pour ne pas laisser la voie libre à ses concurrents européens.

Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Valentin Wechsler