Actus#voyage
Temps de lecture : 00'07''
26 mai 2022
Crédit : Ralf Leineweber

AirBnb quitte la Chine plombée par sa politique zéro Covid

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, AirBnb quitte la Chine.

AirBnb supprimera les annonces d'ici l'été

L’actu 

Dernière grande société internet américaine implantée en Chine, le leader mondial de locations saisonnières a décidé de se retirer de l’empire du Milieu. Face à la concurrence des applications locales et aux confinements successifs, la plateforme de réservation de locations de chambres, appartements et maisons, n’a pas réussi à s’implanter sur le marché chinois.

Airbnb a annoncé mardi qu’elle mettrait fin à l’ensemble de ses services en Chine le 30 juillet, sans donner de précisions sur ce qui a motivé cette décision. Cette annonce a été effectuée dans une lettre publiée sur le réseau social WeChat à l’adresse des clients chinois d’Airbnb. Lire l’article complet sur le site de la Tribune. 

Une version chinoise d'AirBnb

Le modèle 

Airbnb a changé de nom en Chine en 2017, où l’entreprise s’appelle Aibiying. Son plus gros concurrent, loin devant l’américain en nombre de logements listés, est Tujia. La plateforme chinoise se différencie en gérant elle-même, ou via des tiers, les logements mis en location, qui sont contrôlés de visu. Elle propose en outre des services additionnels (ménage, prêt de vélos, cuisinier, etc.). Selon le Financial Times, Airbnb proposait en 2020 quelque 150 000 offres d’hébergement en Chine, contre 1,2 million pour Tujia. Lire l’article complet sur le site de l’Usine Digitale.

Un manque de rentabilité

La situation 

The accommodation provider has operated inside China since 2016 with domestic listings across the country. In that time about 25 million guests have made bookings, according to the company, but it is costly and complex to operate and faces strong local competition. The revenue from China-based stays account for approximately 1% of global takings, the source told the Guardian, and Covid-19 has worsened the issues and heightened their impact. Lire l’article complet sur le site de the Guardian. 

La société cible les futurs voyageurs chinois

La stratégie 

Airbnb is betting on the opportunity to meet China’s pent-up demand for outbound tourism once the country loosens travel restrictions. Nearly 155 million Chinese people traveled abroad in 2019, compared to just 48 million a decade ago, according to data compiled by World Bank.

But it might still be long before Airbnb gets to experiment with this new endeavor. China is one of the last countries to have stuck to strict COVID-19 border rules, limiting outbound and inbound travel. The country’s economy is also projected to slow, which could continue to hurt consumer confidence even after the borders reopen. Lire l’article complet sur le site de TechCrunch. 

Article écrit par Anne Taffin
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
AirBnb quitte la Chine plombée par sa politique zéro Covid
00:00 - 00:00
00:00