Actus#Services
Temps de lecture : 03'29''
20 juin 2022

Avec Digital Wallonia, le gouvernement wallon veut intensifier sa transformation numérique

Lancé pour la première fois en 2015, le programme gouvernemental Digital Wallonia fixe le cadre des politiques en matière de transformation numérique de la Wallonie. Rencontre avec Maddyness lors de Vivatech 2022.

Avec un écosystème numérique fort de plus de 2500 entreprises, la Wallonie priorise aujourd’hui sa stratégie digitale sur sept secteurs clés : l’Industrie, la Santé, l’Energie, l’Habitat, l’Agroalimentaire, l’Environnement et la Smart City. Comme l’explique Stéphane Ernst, spécialiste de l’économie digitale et co-responsable du programme Digital Wallonia : « notre stratégie va continuer de se concentrer sur les technologies matures, mais plus encore, sur les technologies avancées comme l’IOT, la blockchain, la Réalité virtuelle et augmentée et bien sûr l’IA. Ces nouvelles technologies sont autant le gage de la compétitivité de nos entreprises qu’une source de revenus, la progression de ce secteur étant évaluée à 26% sur les 8 prochaines années. Aujourd’hui, une entreprise qui propose une solution technologique a donc tout intérêt à s’orienter vers les technologies innovantes ».

La donnée : « colonne vertébrale » de l’entreprise

Si le gouvernement wallon veut concentrer ses efforts sur l’IA, c’est parce que la donnée est plus que jamais l’asset des entreprises, sa « colonne vertébrale » comme le qualifie Stéphane Ernst. Et pas seulement. « Ces données deviennent un véritable asset pour mieux comprendre un business, l’améliorer et conforter sa croissance. Elles permettent aussi de questionner un business model car dès lors que l’on peut se demander « quelles sont les données qui vont me permettre de prendre la meilleure décision », l’IA est de toute évidence une vraie valeur ajoutée pour le développement des entreprises. Ainsi, toutes les technologies propices à la collecte et au traitement des données pour en sortir la substantifique moelle est au cœur de notre stratégie numérique » poursuit-il.

Avec des dépenses mondiales en intelligence artificielle qui devraient selon l’IDC (Worldwide Artificial Intelligence Spending Guide) atteindre les 110 milliards de dollars en 2024 (contre 50,1 en 2020), cette technologie est une source majeure de business et s’impose comme la clé de voûte de la compétitivité. Une réalité que la Wallonie défend et veut incarner avec son programme spécialement dédié aux technologies d’Intelligence Artificielle : « DigitalWallonia4.ai ».

« DigitalWallonia4.ai » : fer de lance de la promotion de « l’écosystème IA » en Wallonie

Willy Borsus, ministre wallon de l’Economie, de la Recherche et de l’Innovation pilote notamment la stratégie numérique de la Wallonie et son programme « DigitalWallonia4.ai » -adossé au programme national « AI4Belgium » et au programme européen Digital Europe. Interrogé par Maddyness, il estime que « la transformation numérique grâce à la donnée et à l’IA constitue un enjeu stratégique pour maintenir ou accroître la compétitivité des entreprises. La thématique de l’IA fait donc l’objet d’une attention particulière du gouvernement wallon ».

Initié en 2019, « DigitalWallonia4.ai » veut accélérer l’adoption de l’IA et le développement d’un « écosystème IA » (fort à ce jour de 220 startups dont 160 sont des sociétés commerciales) à travers trois notions clés : sensibiliser, former, accompagner. « Nous soutenons les entreprises souhaitant incorporer l’IA dans leur business avec une vision d’amont en aval qui va de l’identification d’opportunités IA, au design de la solution, à son POC, puis à sa commercialisation » précise Willy Borsus.

Des dispositifs financiers d’aide à la transformation numérique en IA sont ainsi proposés pour créer des produits et des services « augmentés » propices au renforcement de la compétitivité du tissu industriel wallon.

TRAIL : le collectif wallon au service de l’IA

Le développement de l’IA ne pouvant se faire sans la recherche et l’innovation, une cinquantaine de chercheurs en IA issus d’universités et de centres de recherche de Wallonie ont fondé en 2020 le collectif TRAIL (Trusted AI Labs) en étroite relation avec l’Agence du Numérique et AIBelgium.

L’idée ? Promouvoir l’émergence de talents, consolider une recherche de pointe et contribuer à l’appropriation de l’IA par les entreprises et les services publics. Conscient de la pertinence de ce collectif, le gouvernement lui a octroyé un budget 32 millions d’euros sur 6 ans pour conduire le projet ARIAC (« Applications et Recherche pour une Intelligence Artificielle de Confiance ») dont l’objectif est de créer des outils informatiques basés sur une IA de confiance, tout en finançant des activités d’hybridation avec les entreprises afin de renforcer l’impact sur le tissu économique wallon.

Cette stratégie digitale dynamique de la Wallonie va amorcer sa troisième phase dès le mois de juillet et plusieurs startups et scale-ups (présentes à Vivatech 2022) témoignent déjà de cette intégration à forte valeur ajoutée de l’IA dans leurs solutions.