Actus#CorpoHebdo
Temps de lecture : 03'37''
1 juillet 2022
bureaux
Erik Mclean

Cegedim Santé, Sud Ouest… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine

Chaque semaine, Maddyness fait le point sur l'actualité des grands groupes en matière d'innovation. En ce moment, des startups les accompagnent pour lancer de nouvelles offres. Mis à l'honneur : Cegedim Santé, Sud Ouest, Safran et La Poste.

ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Cegedim Santé, Sud Ouest… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine
00:00 - 00:00
00:00

Cegedim Santé s’allie à Wefight pour lutter contre l’errance thérapeutique

Maiia, solution d’e-santé de Cegedim Santé, s’associe avec la startup Wefight, spécialisée dans le développement d’une application destinée aux patients souffrant de pathologies chroniques ou de cancers, pour faciliter l’accès aux soins des 350 000 patients utilisateurs de cette dernière. Dotée d’un haut niveau de sécurité des données, hébergées en France, Maiia permet à la fois de prendre des rendez-vous médicaux en ligne et de réaliser des téléconsultations. Le partenariat entre les deux entreprises doit permettre de lutter contre l’errance thérapeutique en facilitant l’accès des patients à des spécialistes et simplifiant l’accès à une réponse médicale ponctuelle, comme le renouvellement d’ordonnance. Les solutions de Wefight, gratuites et spécifiques selon chaque pathologie, embarqueront ainsi une pastille nommée « Maiia RDV médicaux » renvoyant directement vers la plateforme de prise de rendez-vous. Une fois le praticien choisi, à proximité de son domicile, le patient peut renseigner ses informations personnelles avant d’indiquer le motif de la consultation. L’échange de documents – résultats d’analyse, radios, photos, etc. – est, dès lors, confidentiel.

Sud Ouest propose ses contenus éditoriaux au format audio avec AudiOn

Sud Ouest initie un partenariat avec AudiOn, startup spécialisée dans les solutions audio numériques. L’objectif est, pour le groupe de presse, de proposer ses contenus éditoriaux au format audio afin de les rendre accessibles à celles et ceux souhaitant diversifier leur mode de consommation des médias. Cette fonctionnalité sera aussi utile aux personnes malvoyantes. Alors que l’étude Médiamétrie Global de mai 2022 a relevé que 82 % des Français écoutent un contenu audio chaque jour, Sud Ouest veut enrichir son offre. L’outil d’AudiOn propose une fonctionnalité text-to-speech pour transformer automatiquement un article en format audio. Les articles à convertir sont définis par un paramétrage de tags. La plupart des rubriques du site du journal seront concernées pour « faire entrer ces contenus dans un cycle de consommation plus dense et durable » : reprise sur les réseaux sociaux, applications de podcasts, etc. « Pour un média comme le nôtre, issu d’une tradition écrite et ambitieux sur le plan numérique, l’audio est une piste essentielle » , a indiqué dans un communiqué Jean-Pierre Dorian, directeur de la rédaction de Sud Ouest.

Safran lance un programme à destination des startups de l’hydrogène

Safran lance le programme Explore H2 pour identifier, accompagner et coopérer avec des startups sur ses projets d’innovation liés à l’hydrogène. La première sélection de startups se concentrera sur la gestion des flux d’hydrogène dans un ensemble propulsif, la gestion de la température et de l’état de l’hydrogène, la surveillance en temps réel de ces systèmes et aux piles à combustible pour l’aéronautique. L’hydrogène permet notamment de décarboner le transport aérien, bien qu’elle présente certaines complexités techniques. L’industriel souhaite travailler avec les startups sur la maturation des technologies, lors de défis pilotés par l’accélérateur de startups allemand TechFounders, UnternehmerTUM et le Conseil européen de l’innovation de la Commission européenne. Les startups retenues seront accompagnées par Starburst, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives et le Centre technique des industries mécaniques. Le programme peut donner lieu à des accords de coopération avec Safran, qui estime que « s’ouvrir à des innovations externes et à l’écosystème startups est très enrichissant » pour ses équipes.

La Poste promet un « timbre numérique » pour affranchir son courrier en 2023

La Poste va commercialiser un « timbre numérique » se présentant sous la forme d’un code à recopier sur l’enveloppe. Il sera possible de télécharger ce code alphanumérique de huit caractères, vendu en ligne au prix du timbre vert (non urgent), avant de l’écrire sur l’enveloppe comme on écrirait un mot de passe. La technique, déjà utilisée en Suisse, doit être validée par l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse (Arcep) pour une commercialisation attendue « probablement début 2023 ». Probayes, startup spécialisée dans la data et l’intelligence artificielle rachetée par La Poste en 2017, a fourni un « algorithme assez complexe, qui permet d’émettre plusieurs millions de codes » en réduisant le nombre de fraudes tout en acceptant « une très légère erreur de la personne qui va écrire le code ». Le groupe public va engager un plan d’investissement de 800 millions d’euros, dont 500 millions vont aller à la rénovation de l’ensemble des bureaux de poste d’ici à 2027. Il va aussi consacrer 300 millions d’euros pour renforcer les connexions entre ces derniers et ses services numériques, facilitant la prise de rendez-vous, la mise à jour des horaires d’ouverture en temps réel ou encore le suivi des colis.

Article écrit par Maddyness
ÉCOUTER L’ARTICLE
PARTAGER
SIGNALER UNE ERREUR ENREGISTRER PDF / EXPORTER
Cegedim Santé, Sud Ouest… Les 4 infos corpo à retenir cette semaine
00:00 - 00:00
00:00