Actus#edtech
Temps de lecture : 03'16''
18 juillet 2022

La Poste lance son école de la Data et de l’IA

Confrontée à une pénurie de candidats et de candidates sur ses métiers tech, La Poste prend le taureau par le code et lance son école de la Data et de l’IA (Intelligence Artificielle). Appuyée sur deux valeurs fondatrices, l’éthique et l’inclusion, l’objectif de cette école est de former jusqu’à 250 candidats par an à quatre métiers clés : Data product owner, Data analyst, Data engineer et Data scientist.

Adapter la formation au marché de l’emploi

Le marché du travail connaît aujourd’hui une véritable mue. Les métiers pour lesquels nous avons été formés hier ne sont plus nécessairement ceux que nous exerçons aujourd’hui. Et pourtant, si les entreprises savent aujourd’hui s’adapter pour répondre aux besoins de leurs clients, l’évolution de notre système de formation est, elle, bien plus lente. 

De nombreux acteurs du public ou du privé prennent donc les choses en main et créent des écoles qui répondent à la demande actuelle et forment aux métiers d’avenir. Écoles de code, écoles de la transition écologique ou encore formations aux métiers du Big Data, plutôt que de subir passivement une pénurie de candidats, des entreprises se mobilisent et créent de nouveaux parcours académiques pour former leurs futurs employés. 

Pour répondre à des besoins importants de recrutement dans les métiers de la data et de l’IA, La Poste a notamment créé l’École de la Data et de l’IA. Nathalie Collin, Directrice générale adjointe du groupe en charge de la branche Grand Public et Numérique, déclare: “La Poste fait partie du top 5 des entreprises data IA sur le marché français. Pour poursuivre notre développement sur ce marché, nous avons un important besoin d’experts et d’expertes supplémentaires dans ce domaine.”

L’École de la Data et de l’IA : des valeurs fortes pour des métiers d’avenir

Cette école permettra à La Poste de former ses propres talents sur quatre nouveaux métiers en plein développement :

  • Data product owner
  • Data analyst
  • Data engineer
  • Data scientist

Encourager un numérique éthique

Un développement solide du numérique ne peut se faire sans un cadre respectueux de l’usage des données personnelles. La Poste l’a bien compris, et ne transige donc pas sur l’éthique. L’aspect réglementaire est également clé, puisqu’il faut être capable d’anticiper les futures réglementations en matière d’intelligence artificielle. En ce sens, les étudiants de l’École de la data et de l’IA devront suivre un cours dédié à l’IA éthique.

Prôner l’inclusion dès la formation

L’école veut être la plus inclusive possible et offre donc la possibilité aux postiers souhaitant évoluer au sein de l’entreprise de s’inscrire. La formation est également accessible aux étudiants avec une première expérience post-bac ou encore à des candidats en reconversion professionnelle, identifiés grâce à des partenariats : associations autour de la tech et de l’inclusion, grande école du numérique…

L’école offre une formation qualifiante d’une durée de trois mois à un an selon le métier. Pour les candidats externes, le cursus est proposé en alternance. Les candidats internes, eux, se verront proposer des parcours dédiés. 

Féminiser les métiers de la tech et de l’IA

Le groupe s’engage également à favoriser la mixité en permettant à plus de femmes d’accéder aux métiers du numérique. Ces derniers sont aujourd’hui occupés en grande majorité par des hommes. Le groupe ambitionne d’atteindre la parité dans les promotions. Selon Nathalie Collin : “ Tout commence souvent par l’école mais nous savons que les femmes ne sont pas toujours à l’aise au sein des structures existantes car elles y sont souvent minoritaires. Nous avons donc eu l’idée de créer une école dédiée à la data/IA au sein de laquelle nous veillerons particulièrement à ce que la parité soit respectée.” 

Un objectif de 250 candidats formés par an d’ici 2025

Si l’École se lance, le dispositif de formation est déjà opérationnel. L’École de la Data et de l’IA a aujourd’hui une première promotion pilote de 5 alternants en externe et de 36 collaborateurs  en interne sur des métiers de Data analysts et de Data engineers. 

Par ailleurs, 25 candidats externes sont en cours de recrutement pour la rentrée de septembre 2022 et le groupe ambitionne d’en recruter 50 pour la rentrée de janvier 2023. À ces candidats, devraient s’ajouter 60 candidats internes. 

L’objectif de la Poste est de former jusqu’à 250 candidats par an dans les 3 ans à venir, avec une possibilité de recrutement au sein de La Poste à la fin de la formation.