2 septembre 2022
2 septembre 2022
Temps de lecture : 1 minute
1 min
9478

La FinTech Klarna accuse d'importantes pertes

Chaque vendredi, dans sa revue de presse, Maddyness vous propose une sélection d’articles sur un sujet qui a retenu l’attention de la rédaction. Cette semaine, Klarna annonce une croissance de ses pertes.
Temps de lecture : 1 minute
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Crédit : Unsplash

Les pertes de Klarna augmentent, pas ses revenus

L'actu 

Klarna on Wednesday reported a dramatic jump in losses in the first half, adding to a deluge of negative news for the “buy now, pay later” pioneer.

The Swedish payments firm generated revenues of 9.1 billion Swedish krona ($950 million) in the period spanning January to the end of June 2022. That was up 24% from a year ago.

But the company also racked up hefty losses. Klarna’s pre-tax loss soared more than threefold year-on-year to nearly 6.2 billion krona. In the first half of 2021, Klarna lost around 1.8 billion Swedish krona. Lire l'article complet sur le site de CNBC. 

Une valorisation qui dégringole

La chute 

Klarna, le géant mondial du paiement fractionné, est tombé de son piédestal, et la chute est vertigineuse. Portée au sommet il y a tout juste un an, la jeune pousse suédoise vient de voir sa valorisation chuter de 85 %. Après de longs mois de négociations avec des investisseurs, l’entreprise a annoncé lundi avoir levé 800 millions de dollars dans le cadre d’un financement la valorisant 6,7 milliards de dollars. C’est près de sept fois moins que les 45,6 milliards de dollars de valorisation obtenus en juin 2021, lorsqu’elle surfait sur le boom de l’e-commerce. Signe que les temps changent radicalement pour les fintechs, début juin Klarna espérait une valorisation de 15 milliards. En mai, elle visait 30 milliards, selon le Wall Street Journal... Lire l'article complet sur le site du Figaro. 

Un contexte compliqué

L'explication 

Ces pertes s'expliquent, selon la société, par une forte hausse des coûts, liée à l'intégration de la plateforme de comparaison des prix PriceRunner, mais aussi par la progression des pertes sur crédit. Les frais de personnel ont également joué, le plan de réduction de 10 % des effectifs n'ayant pas encore produit ses effets sur le premier semestre. Lire l'article complet sur le site de la Tribune. 

Klarna prône la quête de la rentabilité

La rentabilité 

Les changements stratégiques annoncés en mai, recentrant l'attention sur la rentabilité aux côtés de la croissance, sont implémentés en ce moment et apparaîtront dans les résultats financiers sous peu ", tente de rassurer l'entreprise.

Au-delà des pertes, la société assure en effet poursuivre sa croissance. Son chiffre d'affaires a progressé de 24 %, à 9,1 milliards de couronnes (950 millions de dollars) sur les six premiers mois de l'année et elle compte aujourd'hui 150 millions de clients répartis dans 45 pays. Cette croissance est en particulier portée par les Etats-Unis, explique Klarna, avec des volumes de transactions en hausse de 109 % par rapport à l'an dernier et 30 millions de clients. Lire l'article complet sur le site des Echos.