Actus par Maddyness
3 octobre 2022
3 octobre 2022
Temps de lecture : 5 minutes
5 min
13395

Depuis Paris, Angers, Vierzon et Hong Kong, METAV.RS lève 3 millions d’euros

METAV.RS, startup qui accompagne les marques dans les métavers, annonce une levée de 3 millions d’euros pour accélérer le développement de sa plateforme et intensifier les recrutements.
Temps de lecture : 5 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Pas un seul jour sans une nouvelle annonce d’une marque investissant dans le métavers. La mode en est particulièrement friande. Défilés dans le métavers lors de la première Fashion Week virtuelle, expériences immersives, jetons NFT distribués aux clients les plus fidèles, le métavers fascine et pourrait atteindre jusqu’à 13.000 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le monde selon la startup METAV.RS et des données statistiques de Refinitiv. Pourtant il n’est pas facile de s’y retrouver. Toutes les marques ne comptent pas sur un département dédié au métavers ou au Web3 et il existe une multitude de métavers disponibles. The Sandbox ou Decentraland comptent parmi les plus grands, sans oublier Facebook, et son patron Mark Zuckerberg misant sur son univers parallèle pour le futur de Meta.

Ce potentiel énorme et cette nouvelle ébullition, Clément Foucher, l’un des fondateurs de METAV.RS l’a bien senti : " l’arrivée du web3 et des métavers va changer structurellement la manière dont les marques interagissent avec leurs clients et vont toucher de nouvelles communautés ". Ainsi selon les estimations d’analystes et de la startup, le " seul marché des NFTs de marques de luxe pourrait atteindre 56 milliards de dollars en 2030 ". De quoi vouloir prendre sa place, tant comme marque que comme spécialiste du métavers.

De nombreuses entreprises veulent se positionner, mais pas où commencer ?

METAV.RS compte une dizaine de clients grands comptes, principalement des marques de luxe et du retail. La startup collabore également avec des agences créatives ou des cabinets de conseil afin de leur permettre de gérer de manière centralisée les expériences des marques qu’ils accompagnent, notamment pour les lancements de collections NFTs et la création d’expériences immersives. " Nous développons un outil simple qui permet aux marques de piloter leur activité dans les métavers, une sorte de CMS du métavers ".

De quoi ravir les marques dans leur besoin de séduire sans cesse la génération Z, ultra-connectée, mais aussi le marché asiatique.

En route vers l’Asie

Cette fameuse génération Z et le public connecté se trouvent majoritairement en Asie, c’est donc en toute logique que la startup envisage le développement dans ces territoires comme un " enjeu majeur ". " L’identité digitale et notamment les NFT sont les nouveaux marqueurs sociaux des générations Z et Alpha – cela est d’autant plus vrai en Asie. De nombreuses marques de luxe se saisissent de l’opportunité et préparent également l’avenir en créant de la désirabilité via des activations ciblant les générations Alpha ".

Afin d’accélérer son développement en Asie, METAV.RS a ouvert un bureau à Hong Kong et Séoul, proposant notamment une offre d’accompagnement sur ces marchés spécifiques.

Devenir la plateforme leader permettant aux marques de gérer leur présence dans les métavers

Incubée chez Station F, la startup bénéficie d’un accompagnement en accord avec ses ambitions. " Station F nous permet d'être au cœur d'un écosystème très stimulant et nous ouvre de nouvelles portes. De nombreuses startups spécialisées Web3 intègrent des programmes, ce qui permet d'amplifier les synergies et l’entraide. L'entreprise qui nous incube, Naver - mastodonte coréen de la tech - édite l'un des plus gros métavers, Zepeto. Nous construisons énormément de ponts avec eux et travaillons déjà sur de premiers cas clients ".

" Nous souhaitons nous positionner en tant que plateforme leader permettant aux marques de gérer leur présence dans les métavers. Le besoin de lever des fonds est arrivé rapidement pour soutenir notre croissance et notre ambition ". En effet jusqu’alors auto-financée, la startup fondée en janvier 2022 par quatre associés issus de la 3D et de l’entrepreneuriat : Simon & Clément Foucher, Jérémie Salvucci & Adrien de Lavenere-Lussan a réalisé une première levée concluante.

Plusieurs fonds d’investissements, français et étrangers et des business angels ont pris part au tour d’amorçage, qui a été mené par Jsquare (DFG Group), fonds spécialisé Web3 basé à Singapour. Sia Partners via son Start-up Studio et 50 Partners. On note notamment Sébastien Borget, cofondateur et COO de
The Sandbox, Michael Amar, cofondateur de Ifeelgoods et multi-entrepreneur, Thibault Renouf, CEO de Partoo, Joël Hazan, Managing Director & Partner du BCG, Sébastien Lalevée, DG de la Financière Arbevel, et Jonathan Bordereau, CEO de Golden Bees et en charge de l’accélérateur Web3 de 50 Partners.

De nombreux projets à concrétiser

La startup, qui ne communique pas sur ses chiffres, compte désormais 20 salariés répartis entre Paris, Angers, Vierzon et Hong Kong, et livre actuellement ses " premiers projets clients ". " La levée permettra d'accélérer principalement sur le recrutement de développeurs et de designers 3D. Nous projetons d'être environ quarante d'ici fin 2023, répartis entre Paris, Angers, Vierzon et Hong Kong ".

METAV.ERS participera à de nombreux évènements dans les prochains mois (au Web Summit de Lisbonne, au GITEX de Dubai, au CES de Las Vegas ou encore au NRF de New York) et réalisera pour certains d’entre eux des collections NFT. METAV.RS avait déjà créé les NFTs du Metaverse Summit avec un MetaJacket intégrable à la fois sur Decentraland et sur The Sandbox.