Outils et conseils#e-commerce
Temps de lecture : 02'52''
13 octobre 2022

Benjamin Duvauchel, l’histoire d’un entrepreneur à succès grâce aux imprimantes 3D

Cet ancien assistant vétérinaire et gérant de magasin d’alimentation animale dirige aujourd’hui Artisan 3D, une entreprise florissante de création d’objets du quotidien grâce aux imprimantes 3D. Au départ amateur, celui-ci vend aujourd’hui ses produits dans la France entière.

Tout est parti d’une panne de lave-vaisselle”, raconte Benjamin Duvauchel avec un sourire lorsqu’on lui demande de raconter son histoire. “Une banale panne causée par un tout petit morceau de plastique qui permettait de tenir la pale de l’appareil, et qui s’était cassé. J’ai fait cinq magasins différents, et je ne trouvais la pièce détachée nulle part !” Après plusieurs années comme assistant vétérinaire, Benjamin Duvauchel est alors gérant d’un magasin d’alimentation animale dans le nord de la France.

Il décide alors, par défi, d’investir dans un kit d’imprimante 3D afin de tenter de reconstruire lui-même la pièce défectueuse.

Au début, je pataugeais complètement, mais j’ai vite compris comment fonctionnait la machine en regardant pas mal de tutoriels sur Youtube. J’ai tout appris tout seul”, raconte-t-il. Après quelques semaines d’apprentissage, il réussit enfin à répliquer la pièce de plastique et raconte : “J’ai réparé mon lave-vaisselle et ça a changé toute ma vie.

Conscient du potentiel exponentiel de l’impression 3D, Benjamin Duvauchel propose d’abord ses services à son entourage proche, qui le sollicite pour répliquer toutes sortes de produits : « J’ai produit pas mal de pièces automobiles qui ne sont plus produites par les usines car les modèles sont trop anciens, comme des clignotants pour des 205 GTI ou des équipements pour camping-car… » À mesure que ses compétences se développent, Benjamin Duvauchel se sent pousser la fibre entrepreneuriale et commence à vendre ses produits sur un simple compte Facebook: « Au début, je pensais vendre une dizaine de produits, et en fait j’en vendais plusieurs centaines. »

Il prend alors conscience du potentiel de l’e-commerce : “Quand une personne a besoin d’une pièce, il y en a forcément mille derrière qui auront exactement le même besoin”, raconte-t-il. Benjamin Duvauchel vend d’abord ses produits sur différents sites d’e-commerce mais c’est au moment où il décide de se lancer sur Amazon que son activité change de dimension: “Mon téléphone ne s’est jamais arrêté de sonner depuis !” lâche-t-il dans un rire. Spécialisé dans la création de pièces du quotidien faciles à répliquer, Benjamin Duvauchel ne s’interdit aucun domaine de production, allant des accessoires de pêche aux coques de protection pour smartphones, en passant par des supports de pots pour yaourtière…

Dans ce succès, le coup de pouce donné par Amazon à Artisan 3D a été déterminant. Pour l’épauler dans sa nouvelle activité, Benjamin Duvauchel s’inscrit au programme de formation gratuit aux outils du numérique d’Amazon, l’Accélérateur du Numérique  : “Il m’a fallu apprendre à être un chef d’entreprise à part entière.” Le programme propose différentes sessions de formation : comment utiliser au mieux les outils de la marketplace d’Amazon, comment faire de la publicité ciblée, comment rédiger une description efficace de ses produits… « J’y ai appris à faire du marketing », raconte celui qui, au départ, avait une formation d’assistant vétérinaire :

« Avec son programme de formation et ses webinaires réguliers, l’Accélérateur du Numérique m’a donné toutes les clés pour me lancer dans le grand bain. »

Benjamin Duvauchel, qui avait d’abord lancé son activité via le régime de la micro-entreprise, est désormais à la tête d’une SARL : « Je possède aujourd’hui une trentaine d’imprimantes 3D qui tournent en permanence, et le business continue de se développer. » Vendant ses produits en France et en Belgique, celui-ci souhaite aujourd’hui exploiter toutes les possibilités du e-commerce, et, pourquoi pas, vendre désormais ses produits dans toute l’Europe: « Amazon dispose de boutiques dans le monde entier et pourrait donc ouvrir la visibilité de mes produits à l’international. »