Actus#Impact
Temps de lecture : 03'59''
26 octobre 2022

Microsoft France lance la 2ème édition de l’Environmental Startup Accelerator

Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 14 novembre 2022 pour participer à la deuxième édition du programme d’accompagnement de Microsoft France pensé pour les startups françaises engagées dans la transition écologique.

L’Environmental Startup Accelerator ? Un programme d’accélération de six mois (de janvier à juin 2023) proposé par les équipes de Microsoft France en collaboration avec leurs partenaires et Station F, à destination de sept à dix startups sélectionnées sur dossier.

Nous sommes ravis de lancer la deuxième promotion de l’Environmental Startup Accelerator et de renforcer ainsi la démarche d’accompagnement que nous avons initié avec notre écosystème de partenaires experts. Ensemble, nous avons un objectif commun : accélérer les solutions technologiques et les innovations de ruptures pour répondre aux enjeux majeurs auxquels nous faisons face, détaille Côme Perpère, Directeur du développement durable chez Microsoft France. C’est pourquoi nous accompagnons des porteurs de projets pour plus de durabilité. Pour intégrer l’Environmental Startup Accelerator, ces projets doivent êtres actifs dans leur conception de solutions technologiques à destination des organisations, privées ou publiques. L’objectif étant de pouvoir les accompagner dans leurs enjeux de transition écologique”.

Pour candidater, c’est ici

Un accélérateur à destination des startups françaises et engagées

Quel profil faut-il avoir pour candidater ? Les startups intéressées devront répondre aux enjeux d’efficience et de transition écologique, de traçabilité et d’optimisation de la chaîne d’approvisionnement et d’économie circulaire. Les dossiers seront également évalués par le jury selon une série de critères :

  • La solution doit être post-MVP avec un premier client utilisateur
  • From Seed to Série A
  • Doit disposer d’un modèle B2B
  • L’entreprise doit souhaiter travailler dans les bureaux de la Station F à Paris avec une partie des équipes ou la totalité (80 places sont disponibles sur place)
  • Doit avoir la volonté de développer sa solution sur les technologies Microsoft (Cloud Azure, Teams, Marketplace)
  • Doit être construite sur des briques technologiques fortes

Les startups sélectionnées défendront leur projet en le pitchant devant un jury composé d’experts Microsoft et de ses partenaires. Pour faire peut-être partie des dix startups lauréates, les candidatures se déroulent en ligne jusqu’au 14 novembre 2022.

Plus qu’un accélérateur, l’intégration d’un réseau d’experts sur les sujets de la transition écologique

La deuxième promotion sera épaulée à travers un soutien technologique (expert tech, mentoring, roadmap, crédits et licences) et business (stratégie, déploiement commercial, potentiel POCs, interaction avec décisionnaires) entièrement gratuit.

« L’Environmental Startup Accelerator offre un accompagnement concret aux entrepreneurs qui développent des solutions innovantes pour répondre à l’urgence de la transition écologique. Dans ce cadre, Microsoft propose un accompagnement technique et business, pour faciliter la montée en puissance des solutions technologiques des startups, ainsi qu’une mise en relation privilégiée avec notre écosystème client et partenaire avec qui nous sommes fiers de faire avancer ces projets d’avenir » affirme Corine de Bilbao, Présidente de Microsoft France.

Selon les besoins qui seront exprimés par les startups, une combinaison des différents partenaires du groupe se formera autour d’un projet pour les épauler dans leur développement. Parmi les partenaires de la promotion 2023 :

  • L’Agence de la transition écologique, ADEME, qui proposera un accès à son offre de services, ses outils de calculateur carbone et son contenu d’expertise.
  • Le cabinet de conseils stratégiques et marketing, BCG, qui portera sa pierre à l’édifice avec un accompagnement autour du “sustainable manufacturing, des interventions auprès des lauréats et l’organisation d’échanges entre les lauréats et leur réseau.
  • Le cabinet de conseil numérique français, Capgemini, offrira un accompagnement technique, des conseils stratégiques et commerciaux et la possibilité de réaliser des tests de validation des prototypes.
  • Le fonds d’investissement Demeter, épaulera les lauréats dans les levées de fonds, l’art du pitch et le roadshow.
  • La Fondation Solar Impulse, coachera les sélectionnés pour l’obtention de leur label, qui donne l’accès au réseau d’investisseurs de la fondation, à des sessions de pitchs ainsi qu’à des outils de communication et de promotion.
  • Le spécialiste mondial des solutions numériques d’énergie et de l’efficacité énergétique pour la durabilité, Schneider Electric, participera via un accompagnement autour de l’efficacité énergétique et le partage de son réseau.
  • Le groupe Suez s’investira via un accompagnement autour de l’économie circulaire et du networking.

Une deuxième promotion dans la lignée du succès de la première

L’année dernière, ce sont sept startups, actives sur les sujets de réduction et de compensation de CO2, qui ont suivi le programme entre janvier et juin 2022. NamR, Lizee, Nooco, Hydragonix, Carbon Time, Space4Good et Granular ont pu être accompagnée par Microsoft et les différents partenaires pour déployer leur projet.

Pour la startup Hydragonix, accompagnée notamment par Suez, “c’est grâce au programme d’accélération qu’on a pu être mis en contact avec Suez. Cela nous a permis d’avoir une première référence industrielle”. L’apport concret de l’Environmental Startup Accelerator est aussi souligné par NamR qui explique que “grâce à Microsoft et Capgemini, nous avons pu travailler sur des programmes structurants où il y a de fortes demandes clients”. Les startups ont d’ailleurs pu partager leur expérience sur la première édition de l’Environmental Startup Accelerator dans une série de vidéos disponible sur Youtube.

Cette deuxième promotion de l’Environmental Startup Accelerator vient apporter des éléments de réponse aux enjeux environnementaux des entreprises. À l’heure où celles-ci renforcent leurs engagements, l’émergence de projets concrets apparaît comme une nécessité.