Actus#medtech
Temps de lecture : 02'30''
4 novembre 2022

Fizimed et Cephalgo récompensées à Strasbourg par le concours Digital InPulse de Huawei

À l’occasion de la 3ème étape du concours Digital InPulse organisé par Huawei et le Comité Richelieu, les startups Fizimed et Cephalgo sont montées sur le podium à Strasbourg pour leurs solutions en faveur du bien-être et de la santé connectée.

Face au regain d’intérêt croissant pour la protection de la santé (physique et mentale) en entreprise et à la maison, Huawei a décidé d’axer son programme dédié aux startups sur le thème du bien-être. Dans chacune des 5 ville-étapes du concours, deux startups sont sélectionnées, parmi une dizaine de finalistes, pour leurs concepts innovants. La première obtient un soutien financier de 30.000 euros et la seconde, de 20.000 euros. Une fois la 9ème édition de Digital InPulse (DIP) terminée, les 10 gagnants rencontreront de potentiels fournisseurs, clients et partenaires asiatiques afin d’avoir toutes les clés pour développer leur business sur ce marché.

Pour cette deuxième année consécutive à Strasbourg, nous avons rencontré des entrepreneurs passionnants issus de l’écosystème dynamique de la région Grand-Est”, se réjouit Minggang Zhang, directeur général adjoint de Huawei. Strasbourg dispose en effet d’un écosystème conséquent grâce à Quest for Change, le réseau d’incubateurs du Grand-Est piloté par Stéphane Chauffriat. Ce dernier déclare ainsi : “Avec plus de 60 startups santé (biotech, medtech, e-santé et bien-être) en cours d’accompagnement, Quest for change est le premier acteur au niveau national dans ce domaine. La santé est une filière stratégique pour notre réseau d’incubateurs qui va inaugurer prochainement un incubateur dédié à ces projets.”

Fizimed remporte la première place avec sa sonde périnéale

En France, près de trois millions de femmes de tous âges sont affectées par des problèmes d’incontinence urinaire, soit une femme sur dix environ. Face à ce constat, la startup strasbourgeoise Fizimed conçoit et commercialise des dispositifs médicaux connectés, permettant à chaque femme de prendre en main sa santé de façon simple et efficace. Son premier produit, baptisé Emy, est une sonde de rééducation périnéale connectée pour prévenir les fuites urinaires. Avec une approche autour de la gamification, l’application de Fizimed encourage les femmes à tonifier leur périnée grâce à des jeux sur-mesure, pensés par des experts en santé.

La deuxième place pour Cephalgo

Un Européen sur quatre est touché par des troubles psychiques au cours de sa vie, selon l’OMS. La prise en charge de la santé mentale et la prévention des troubles psychiques en particulier est donc une priorité pour la France mais aussi pour l’Europe. La startup Cephalgo, également basée à Strasbourg, développe ainsi le premier dispositif d’électroencéphalographie (EEG) portable et discret qui mesure les émotions automatiquement et précisément grâce aux ondes cérébrales. L’appareil, qui peut se fixer aussi bien à des lunettes qu’à des écouteurs, dispose de nombreuses applications, autant pour les troubles de l’humeur que l’amélioration du diagnostic et du pronostic des troubles psychiatriques. Il permet ainsi de mieux connecter les thérapeutes et les patients, tout en garantissant à ces derniers la possibilité de faire leur auto-diagnostic.

Les prochains gagnants seront désignés à Paris et Nice 

Il reste encore deux étapes pour le concours DIP. Une dizaine de startups seront en lice à Paris et Nice pour leurs solutions en faveur du bien-être : sport connecté, FoodTech, SilverTech, ainsi que toutes les innovations qui cherchent à améliorer la qualité de vie à la maison et au travail. Elles espèrent ainsi remporter un soutien financier et un accompagnement vers l’écosystème technologique asiatique.