écrit le 7 novembre 2022, MÀJ le 10 juillet 2023
7 novembre 2022
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
21356

Étude : Comment se porte la PropTech en France en 2022 ?

Analyse du panorama 2022 des startups de la PropTech, réalisé par la plateforme de market-intelligence Klein Blue Partners, en partenariat avec le Crédit Agricole d’Île-de-France. Décryptage par Maddyness.
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

La PropTech, un secteur très prisé par les startups dans l’Hexagone, particulièrement en Île-de-France. Sur les 872 startups répertoriées par Klein Blue, " 507 d’entre elles sont originaires d’Île-de-France soit 58,1 % ". Elles représentent à elles-seules, 73 % des opérations de levées de fonds.

Les chiffres clés en France en 2022

Un premier constat ressort de cette étude : le secteur de la PropTech en France est en forte croissance (34 % d’augmentation des flux de financement entre 2021 et 2022), rapporté sur les 3 premiers trimestres de l’année. L’écosystème PropTech français a ainsi levé 752 millions d’euros sur les trois premiers trimestres de l’année. Les startups PropTech classées dans les catégories " financement et investissement " et " bâtiments et maisons connectés " ont le vent en poupe, et raflent respectivement 31 % et 21 % du montant total des investissements.

Signe de consolidation du marché, 8 startups du secteur ont été rachetées depuis janvier 2022. L’étude pointe en particulier le rachat de Liberkeys par Crédit Mutuel Arkéa, de HomePilot par IAD, et de Cautioneo par Odealim.

La rénovation énergétique, moteur de l’innovation

Le gouvernement a établi un calendrier visant à rendre l’immobilier moins énergivore avec la loi Energie Climat et le Dispositif Eco Efficacité Tertiaire (DEET) également appelé " décret tertiaire ". Composé de nombreuses échéances jusqu’à 2035, on note la première dès 2023 : à savoir le gel des loyers pour les logements classés F ou G (l’audit énergétique étant obligatoire pour ces derniers en 2022). Les mesures vont grandissantes ensuite jusqu’à concerner le gel des loyers des logements classés E en 2034.

C’est donc sans surprise que la rénovation énergétique se place comme " moteur de l’innovation immobilière ". Selon Klein Blue, et en toute logique : " Les professionnels historiques de l’immobilier sont contraints de revoir leur business modèle et d’intégrer les nouvelles solutions qu’apportent l’écosystème. Les particuliers sont également soumis à ces nouvelles réglementations qui viennent bousculer leurs intentions d’achat et ont, eux aussi, besoin d’être accompagnés par les divers acteurs de la rénovation énergétique ".

Les collaborations grands groupes

Les grands groupes de l’immobilier, les acteurs " traditionnels " du secteur ont donc tout intérêt à adopter les services innovants des startups de la PropTech pour tenir les échéances légales mais également pour faciliter leur travail au quotidien. Erwan Dalis, Directeur de Marché Clientèles Spécialisées du Crédit Agricole d’Ile-de-France l’affirme : " Les professionnels de l’immobilier sont de plus en plus encadrés par la réglementation, et par son évolution permanente. Aujourd’hui, ils traitent ces sujets en se tournant vers les startups, car historiquement ces sujets n’étaient pas forcément sur le dessus de la pile, la priorité étant de loger les franciliens. De fait, pour la majeure partie d’entre eux, ils n’avaient pas développé les compétences nécessaires en interne, c’est donc assez naturellement qu’ils collaborent avec des Proptech et Greentech pour répondre à ces enjeux de rénovation et transition énergétique. Pour le moment, ils n’ont pas internalisé ou encore racheté d’acteurs sur ce segment, même si des choses bougent ".

" Les corporates semblent adopter massivement les solutions proposées par les startups tant ils sont démunis face à cette problématique ", ajoute Jérôme Révy, Venture Partner chez NCI.

Quant à l’avenir, il s’annonce décisif pour de nombreuses startups de la PropTech " L’année 2023 sera celle de la maturité pour de nombreuses startups et de nouveaux modèles. Les financements seront plus difficiles à obtenir, seules les startups avec une belle croissance s’en sortiront, les autres seront rachetées ou disparaitront malheureusement " selon Jérome Révy

Les PropTech à suivre

L’étude dévoile 100 startups à suivre sur ce secteur. On y retrouve notamment Bricks, qui a récemment réalisé une levée de fonds récemment, ou encore WeMaintain, acteur du marché de l’ascenseur.

L'étude complète est à retrouver ici