Actus#IoT
Temps de lecture : 02'43''
15 novembre 2022

Y-Brush lève 6 millions d’euros pour conquérir la santé bucco-dentaire

Y-Brush, startup industrielle lyonnaise pionnière dans la fabrication de la brosse à dents en forme de Y permettant un brossage efficace en 10 secondes, annonce avoir clôturé une nouvelle levée de fonds de 6 millions d’euros.

Cette opération, menée par le fonds French Tech Seed, géré pour le compte de l’Etat par Bpifrance dans le cadre des actions de France 2030, aux côtés des investisseurs historiques et de business angels, permettra à l’entreprise de poursuivre son développement commercial, son industrialisation et de renforcer ses équipes.

Créée en 2017 à Lyon par Christophe Cadot et Benjamin Cohen, la startup fut soutenue dès ses débuts par l’incubateur de l’ECAM LaSalle. Y-Brush possède la seule usine de brosse à dents électrique française située dans l’Hexagone. La société a développé, via sa brosse à dents électrique à vibration sonique en forme de Y, la première technologie en mesure de brosser efficacement chaque face de toutes les dents simultanément.

Elle bénéficie de la technologie brevetée unique au monde NylonMed, et a été co-conçue avec des dentistes afin de remplir parfaitement les critères de qualité (vibrations soniques, 35 000 poils en nylon, etc.) et d’efficacité actuellement en vigueur pour assurer la destruction de la plaque dentaire. La société commercialise également une série de produits de santé bucco-dentaire Made in France. Malgré un marché concurrentiel, l’entreprise affichait en 2021 une croissance de 300%. Elle compte aujourd’hui plus de 80.000 utilisateurs et continue de se développer à travers différents canaux de distribution en France, notamment la Fnac, Darty et Boulanger, ainsi qu’à l’étranger.

Une nouvelle levée de fonds en Série A

A travers cette opération, l’entreprise s’est vu renouveler la confiance de ses investisseurs historiques et a accueilli de nouveaux associés prestigieux qui ont apporté leur confiance. Parmi eux, Bpifrance, via le fonds French Tech Seed, leader de ce tour de table, Benoit Petit (Directeur Général du Groupe Inter Invest), Valérie Poinsot (DG de Boiron), Laurent Fiard (Président de Visiativ), Thibault Hagler (co-fondateur de Fizzer), la footballeuse française Wendie Renard, le family-office Vivacto Developpement, Lionel Schmitt (PIC Consulting), ainsi qu’un investisseur américain et les Dr Y.Boujnah, Dr P.Yacharel et Dr. E. Binhas, le tout accompagné par le CIC, la BNP et la Banque Populaire AURA en collaboration avec Marc Sudreau de Chausson Finance.

« Il existe une réelle difficulté pour les startups industrielles de lever des fonds et nous sommes fiers d’avoir réussi cette prouesse. Cette levée de fonds représente pour nous le début d’une nouvelle ère et matérialise la confiance de nos investisseurs en notre capacité à révolutionner l’industrie de la santé bucco-dentaire », déclare Benjamin Cohen, Président et co-fondateur de Y-Brush.

Outre l’amélioration de sa ligne de production, cette augmentation de capital va permettre à la société d’étayer ses rangs avec de nouvelles embauches, principalement dans les domaines du marketing et des opérations ainsi que de lancer son déploiement en pharmacies. En plus de conserver la maîtrise de la qualité de ses produits, la société française souhaite également améliorer de manière constante son impact écologique : renouveler sa tête de brosse Y-Brush tous les six mois contre trois, pour les brosses à dents électriques classiques, implique deux fois moins de plastique utilisé et jeté.

Avec cette nouvelle levée de fonds, Y-Brush assoie sa position d’acteur majeur de la santé bucco-dentaire tout en conservant des valeurs profondément humaines et l’objectif de toujours s’améliorer. « Après avoir accompagné Y-Brush avec des obligations convertibles dans le cadre du dispositif French Tech Seed, Bpifrance est fière de soutenir son accélération commerciale et son industrialisation, Nous avons été séduits par l’expérience utilisateur inédite offerte et ses procédés de fabrications industriels uniques implantés à Lyon », ajoute Eva Clerc, Directrice d’investissement chez Bpifrance.