Actus par Maxime Dewilder
6 février 2023
6 février 2023
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
15220

Chouette, la solution de surveillance viticole, lève 5 millions d'euros

La startup Chouette, spécialisée dans la surveillance de l’état de santé des vignes grâce à l’intelligence artificielle, vient de réaliser une levée de fonds de 5 millions d’euros. L’occasion de poursuivre un développement déjà débridé.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Lorsque deux ingénieurs de formation issus de familles liées au monde agricole se rencontrent, cela donne Chouette, une startup qui propose une solution de surveillance viticole basée sur l’intelligence artificielle. " Nous sommes l’œil du viticulteur ", résume Charles Nespoulous président et cofondateur de Chouette en 2015, au côté de Cyril de Chassey.

Concrètement, grâce à des caméras installées sur les tracteurs, Chouette récolte des milliers d’images, de données, à traiter. Grâce à un algorithme spécialisé, toutes ces données sont analysées en profondeur : " Notre algorithme fonctionne comme un expert viticole sauf qu’il est capable de voir une tâche anormale de 5 millimètres de large sur une surface de 50 hectares ". Les services proposés vont du bilan d’éventuelles maladies au scanner de l’état de vigueur de la vigne en passant par la détection du nombre de pieds productifs d’une parcelle donnée. Enfin, grâce à des modèles agronomiques développés par la startup, l’information brute de l’intelligence artificielle est transformée en recommandations, en conseils pour le vigneron.

Ce dernier dispose par ailleurs d’une plateforme web qui lui permet de visualiser tout ce qui se passe dans ses vignes. Le but : produire le rendement maximal grâce à un accompagnement pointu. Le prix de cette solution varie de 25 euros à une centaine d’euros par hectare, en fonction du service demandé. " L’intérêt est d’avoir une surveillance régulière, le client reçoit des mises à jour sur la plateforme pour voir l’état de ses vignes et nous sommes toujours là pour l’accompagner ", détaille Charles Nespoulous.

+300% de chiffre d’affaires sur un an

La startup, très innovante et peu concurrencée, connait une ascension fulgurante : +300% de chiffre d’affaires en 2022 par rapport à 2021. La récente réalisation d’une levée de fonds de 5 millions d’euros devrait lui permettre de poursuivre dans cette voie et même de voir plus large. " Nous avons un bureau d’une quinzaine de personnes à Paris, nous allons ouvrir un équivalent à Bordeaux, encore mieux nous implanter sur le marché national puis nous pencher sur le marché européen ", projette le cofondateur de Chouette pour les deux années à venir. Certains pays du continent américain pourraient aussi être les prochaines cibles.

La levée de fonds – réalisée auprès de Demeter (acteur européen de l’investissement en capital risque, développement et infrastructure dans la transition énergétique et écologique), la Banque des Territoires (structure dédiée à l’accompagnement des acteurs territoriaux dans leurs projets d’avenir), et Kubota (leader mondial des engins agricoles et de chantier) –, offre aussi de nouvelles perspectives. Charles Nespoulous développe : " Nous allons recruter les talents qui manquent à notre équipe, structurer de manière plus forte notre pôle commercial et renforcer l’après-vente pour accompagner au mieux nos clients ".

Surtout, l’argent mobilisé favorisera le développement de nouveaux services " pour maintenir et même creuser l’écart avec la concurrence ". Le décollage de Chouette semble inarrêtable, de la petite startup française au leader européen, voire mondial.