Décryptage par Maddyness avec Pickup, filiale du groupe La Poste
écrit le 19 juin 2023, MÀJ le 26 juin 2023
19 juin 2023
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
34640

La consigne nouvelle génération sera multi-services

Pickup, filiale du groupe La Poste et réseau de relais et consignes n°1 en France, annonce lors de Viva Technology 2023 le lancement de nouvelles innovations sur son offre de consigne, dont certaines développées en partenariat avec des startups. L’opportunité pour l’entreprise de s’implanter plus profondément dans le tissu local.
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Stand La Poste - Vivatech

Les consignes automatiques ne sont pas nouvelles. Leur principal intérêt jusque-là était de pouvoir y retirer ses colis e-commerce en toute autonomie, à l’heure de son choix.

Aujourd’hui, ces consignes deviennent multi-services en intégrant plusieurs nouvelles briques servicielles, dont le retrait en click and collect de produits secs et frais en provenance des commerçants et artisans du quartier, le dépôt de colis (pour les retours e-commerce ou les envois entre particuliers), mais aussi la réservation de casiers pour des services de conciergerie ou en lien avec l’économie collaborative (par exemple pour transmettre les clés aux locataires d’un logement Airbnb ou à un artisan qui doit venir faire des travaux).

Vers la consigne nouvelle génération

Racheté par le groupe La Poste en 2009, via sa filiale Geopost, Pickup est vite devenu un acteur incontournable sur le marché du hors domicile. Comptant aujourd’hui 17 000 points de proximité en France, Pickup poursuit sa route avec l’ambition d’innover encore plus dans ce secteur. Il lui fallait pourtant répondre à un défi pour poursuivre sa croissance.

En effet, l’avantage pour un commerçant à devenir un relais tient surtout à la possibilité de faire venir de nouveaux clients potentiels dans sa boutique. Il était parfois plus difficile de trouver des commerçants en centre-ville, où cette problématique de flux n’était pas un problème. 

En complément de son réseau de relais commerçants, et pour mieux absorber la croissance des flux e-commerce, Pickup s’est donc lancée sur le marché de la consigne dès 2014, devenant le premier acteur en France du secteur.

Si l’entreprise annonce à date la présence de 1 200 consignes sur le territoire français, l’ambition serait d’atteindre les 6 000 consignes dès 2026. 

La consigne Pickup, présentée à Vivatech 2023

" Pickup se déploie actuellement dans le métro parisien, annonce Maxime d’Hauteville, Président de Pickup. Mais aussi dans des réseaux de stations-service ou avec des chaînes de grande distribution. Ces partenariats avec de grandes enseignes ont un effet démultiplicateur sur le nombre de consignes. "

Pour poursuivre l’expansion de son parc, l’entreprise doit aussi convaincre les collectivités de consacrer de l’espace pour installer ses consignes dans leur centre-ville.

" On a réfléchi à la façon d’améliorer notre offre pour que la consigne soit encore mieux acceptée dans l’écosystème local, en apportant plus de services aux collectivités et aux petits commerçants ", explique-t-il à Maddyness.

Les startups au cœur du dispositif

L’entreprise annonce donc à Viva Technology 2023 le lancement de consignes multi-services qui vont permettre d’élargir les usages. Si le retrait de colis en provenance d’e-commerçants est toujours possible dans cette consigne nouvelle génération, elle accueille aussi maintenant les dépôts de colis, que ce soit pour des retours e-commerce ou envois d’articles entre particuliers. Ces consignes vont également se mettre au service de l’économie collaborative pour faciliter les échanges entre les habitants d’un quartier.

De la même manière, le primeur, le fromager ou le boucher du coin aura la possibilité de livrer des produits frais en click & collect dans les casiers réfrigérés de la consigne.

C’est dans ce cadre que Pickup s’est rapproché d’epicery, une startup permettant de se faire livrer des courses provenant des commerçants et les artisans de son quartier.

Le partenariat avec la startup était une évidence. En effet, le groupe La Poste en a fait l’acquisition pour en accélérer le développement en 2021. Edouard Morhange, co-fondateur et CEO de la startup, comprend très vite l’opportunité qu’il y a à travailler avec les équipes de Pickup : " Le premier intérêt de la consigne, c’est d’être libre de son emploi du temps. D’être capable de récupérer la commande au moment où vous le souhaitez, même si vous rentrez tard le soir, sans avoir besoin de rentrer en courant chez vous pour attendre le livreur. La consigne a tout pour s’imposer dans les habitudes des clients. Les gens passent devant tous les jours et ils ont donc un rappel quotidien à l’esprit de l’existence de cette solution. "

Pickup s’est associé à cette marketplace de façon à pouvoir proposer ses services de click & collect en consigne multi-services à l’ensemble des commerçants présents sur la plateforme. 

De la même manière, Pickup est également en partenariat avec Ma ville Mon Shopping, une autre startup du groupe La Poste, permettant elle aussi d’acheter des produits auprès des commerçants de proximité.

De l’aveu de l’entreprise, ces partenariats ne seront pas les derniers à venir enrichir l’offre de ces nouvelles consignes : " On est à la recherche de nouvelles solutions pour apporter des services complémentaires, indique Maxime d’Hauteville, président de Pickup. Cela pourrait être la mise à disposition de panier dans le cadre d’une AMAP par exemple. La seule limite, c’est notre imagination. "