Décryptage par Maddyness
écrit le 12 octobre 2023, MÀJ le 12 octobre 2023
12 octobre 2023
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
En partenariat avec 321founded
94981

Corporate Venture Building : de l’investissement à la création de startups, comment les grands groupes créent des relais de croissance ?

Maddyness et 321founded publient aujourd’hui le premier panorama sur le thème du Corporate Venture Building. Une exploration dans cet écosystème auprès de 60 CVCs, des programmes d’accompagnement de startups de 17 grands groupes et de 80 startup-studios.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Cliquez ici pour télécharger dans son intégralité : Le Panorama du Corporate Venture Building 2023

Fortes d'années passées à assimiler les codes de l'entrepreneuriat, les grandes entreprises ont fait des startups un pilier majeur de leur stratégie d'innovation. Reconnaissant l'importance croissante de cette intégration, nous nous sommes intéressés à 3 véhicules d'innovation qui capitalisent sur l’entrepreneuriat pour créer de nouveaux relais de croissance.

Les Corporate Venture Capital (CVC). Des équipes dédiées pour créer plus de valeur pour leur groupe.

Ce véhicule d’investissement permet des participations (minoritaires) dans des startups au stade avancé (série A,..). Si auparavant les CVCs étaient structurés uniquement comme des véhicules d’investissement, ils tendent aujourd’hui à favoriser le partage de valeurs entre grandes entreprises et startups. Cette approche leur permet de développer des services pour leur groupe, de diversifier leur offre et de marquer leur influence sur leur marché.

L’intrapreneuriat reste un espace protégé.

Dès lors qu’il n’est plus perçu dans l’entreprise seulement comme un programme d’empowerment (transformation), l’intraprenariat se développe comme une véritable opportunité pour les collaborateurs de développer une idée innovante en dehors des processus décisionnels habituels de l’entreprise. Deux approches distinctes se dessinent : une approche “core business” pour accélérer des innovations à fort potentiel ; et une approche radicale (lointaine du “core business”) pour imaginer des technologies de rupture et utiliser les technologies du groupe pour des secteurs d’activité distant.

Le Corporate Venture Building (CVB) pour profiter d’un time to market et d’une qualité d’exécution.

Matures dans leur rapport à l’entrepreneuriat, certains grands groupes se tournent désormais vers une forme plus aboutie de création de valeur en privilégiant l’approche du Corporate Venture Building. Le CVB permet de créer des startups indépendantes et autonomes qui opèrent en dehors de la maison mère. Pour réussir, l’approche s’appuie sur un startup studio, une équipe experte, souvent composée d’entrepreneurs, dans le développement parallèle de plusieurs startups. Cette stratégie permet de combiner les avantages concurrentiels du grand groupe, avec l’agilité d’entrepreneurs aguerris auxquels il confie l’idéation et le développement d’une startup à fort potentiel de croissance. 

« 3/4 des corporates avec qui nous discutons s'intéressent au Venture Building après avoir testé le CVC ou l'intrapreneuriat. L'apport du startup studio permet de dérisquer le lancement de nouveaux business, en amont au niveau de l’analyse préalable très opérationnelle et en aval au niveau de l’exécution assurée par une équipe entrepreneuriale.» explique Patrick Amiel, co-fondateur de 321founded

Pour découvrir l’intégralité de cette étude et découvrir les 4 étapes incontournables pour lancer une Corporate Venture (cas pratique) :

Cliquez ici pour télécharger, Le Panorama du Corporate Venture Building 2023