Décryptage par Maddyness avec Purina
écrit le 22 décembre 2023, MÀJ le 21 décembre 2023
22 décembre 2023
Temps de lecture : 4 minutes
4 min
35240

Et si 2024 était l’année de la PetTech ?

Nutrition, santé, bien-être, éducation : les innovations se bousculent dans de nombreux secteurs de la PetTech. Alors, quelles sont les perspectives pour 2024 ?
Temps de lecture : 4 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.

Le marché de la PetTech ne cesse de grandir, particulièrement en France où les animaux de compagnie sont de plus en plus considérés comme des membres à part entière du cercle familial. Acteur convaincu du potentiel de la PetTech française, Purina a donc organisé son 2ᵉ PetTech Meet-Up à Paris début décembre (après Linz en Autriche). L’événement a réuni plus de 100 startups et investisseurs qui ont eu l’occasion d’échanger, de networker et de créer de nouvelles opportunités.

Un écosystème en pleine ébullition

43% des foyers français possèdent soit un chien, soit un chat, selon la Facco. Ce qui fait de la France le troisième plus gros marché européen pour les produits et services destinés aux animaux domestiques. “La PetTech est dynamique depuis plus de 10 ans, explique Isabelle Taillandier, Présidente Directrice Générale de Nestlé-Purina Petcare France. Pour preuve, elle représente 4 milliards d’euros d’investissement en Europe dont 54% en France, depuis 2000.” 

Si les investissements sont conséquents, c’est aussi parce que la PetTech regroupe de nombreuses activités comme la nutrition, la santé, l’assurance, le bien-être ou encore l’éducation. Laurent Droin, Managing Director chez Eurazeo, témoigne : “L’évolution des services autour des animaux de compagnie montre que le marché est mûr pour accueillir de nouveaux acteurs aux solutions innovantes.” La PetTech n’a donc pas fini de croître et beaucoup de projets vont encore émerger.

J’étais traumatisé en voyant les services disponibles pour ma chienne, raconte Mélanie Gauthier, fondatrice de Tout pour le Toutou. C’est pour cette raison que j’ai créé ma propre entreprise. Je vois tous les jours un véritable amour des gens pour leurs animaux en France. C’est pourquoi nous avons besoin de nouvelles solutions pour les choyer.” La jeune startup propose par exemple un service de conciergerie qui prend en charge la garde des animaux domestiques (de jour comme de nuit), leur toilettage, leur éducation ou encore leur bien-être.

Le club des startups baptisé La Meute rassemble justement des dirigeants de startups ayant un impact positif sur le bien-être animal pour dynamiser l’écosystème de la PetTech. En organisant des événements pour échanger et travailler ensemble, avec bienveillance les uns envers les autres, La Meute apparaît comme une structure unique qui a inspiré de nombreux autres pays présents lors du PetTech Meet-Up parisien. 

Un programme pour accompagner la croissance

La nutrition est au cœur de notre savoir-faire chez Purina, mais nous voulons aller au-delà, déclare Isabelle Taillandier. C’est pour cela que nous avons créé le programme Unleashed.” Ce dernier a déjà accéléré 25 startups en cinq éditions. Pour 2024, le programme sélectionnera six nouvelles startups européennes et les accompagnera pendant 20 semaines. À l’issue de cet accompagnement, les startups peuvent nouer un accord commercial ou bien rejoindre l’incubateur de Purina pour une durée de 36 mois.

De belles perspectives pour 2024

J’ai découvert la PetTech à New York, parce que le marché est très développé aux États-Unis”, détaille Constance Bielle, Investisseuse chez Axa Venture Partners. Avant d’ajouter : “Nous investissons dans toutes les solutions qui permettent de digitaliser le travail des vétérinaires, pour la consultation et le suivi des animaux par exemple. Nous suivons également de près l’évolution de la législation et de l’innovation autour des assurances et mutuelles pour les animaux domestiques.” 

La création en 2023 du PetTech Observatory par SantéVet, l’une des premières mutuelles pour chiens et chats, créée en 2003, montre l’engouement grandissant autour du bien-être et de la santé des animaux. En quelques mois d’existence, le PetTech Obervatory recense déjà plus de 1600 projets en Europe. “Tout ce qui s’est passé aux États-Unis dans les dix dernières années va arriver en France, commente Constance Bielle. Comme les propriétaires d’animaux sont de plus en plus jeunes, ils feront émerger de nouvelles solutions techniques. Le budget alloué aux animaux va encore croître avec l’arrivée des mutuelles, des assurances, et des nouveaux services numériques.”

Isabelle Taillandier abonde dans ce sens : “Le marché est très résilient et on ne voit pas de baisse de volume à venir en 2024. De nouvelles solutions techniques vont entrer sur le marché et de belles histoires – comme celle de Zigzag au Royaume-Uni, l’application qui aide à l’éducation pour les chiens – vont continuer de s’écrire.”

Et justement, la prochaine histoire sera peut-être celle de Tout pour le Toutou, qui cherche à lever 1,5 million d’euros pour grandir. “Nous venons tout juste d’ouvrir notre bureau à Londres et de lancer notre application mobile. Nous cherchons maintenant un partenaire financier pour améliorer nos solutions et ajouter de nouvelles fonctionnalités.”

2024 offre déjà de belles perspectives au marché de la PetTech, qui va continuer de se réinventer pour croître.

Maddynews
La newsletter qu'il vous faut pour ne rien rater de l'actualité des startups françaises !