18 mars 2024
18 mars 2024
Temps de lecture : 3 minutes
3 min
17500

OVHcloud inaugure son tout premier ordinateur quantique avec la startup Quandela

Un an après avoir commandé son premier ordinateur quantique auprès de Quandela, OVHcloud l'inaugure ce lundi 18 mars dans le Nord. Un acte symbolique dans un secteur où la France nourrit de fortes ambitions.
Temps de lecture : 3 minutes
Partager
Ne passez pas à côté de l'économie de demain, recevez tous les jours à 7H30 la newsletter de Maddyness.
Légende photo :
Le premier ordinateur quantique d'OVHcloud inauguré à Croix, en présence notamment de Marina Ferrari, secrétaire d'État chargée du Numérique, et de Michel Paulin, patron d'OVHcloud. Crédit : OVHcloud.

OVHcloud s’engage pour de bon dans la révolution de l’informatique quantique. En effet, le spécialiste tricolore du cloud a inauguré ce lundi 18 mars à Croix (Hauts-de-France) son premier ordinateur quantique, baptisé MosaiQ, en présence notamment de Sylvie Retailleau, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, de Marina Ferrari, Secrétaire d’État chargée du Numérique, et de Michel Paulin, le patron d’OVHcloud.

«Avec l’inauguration de cet ordinateur, le calcul quantique sera plus accessible et plus proche : nos entreprises doivent se saisir de MosaiQ pour accélérer leurs calculs et exploiter tout son potentiel», estime Marina Ferrari. «C’est une étape majeure pour développer l’utilisation de nos technologies au cœur de la communauté européenne du quantique et de la recherche. Cela confirme tant nos ambitions que notre engagement pour la démocratisation de l’accès au calcul quantique pour l’industrie, la recherche et la communauté académique, indispensable pour construire un écosystème européen fort», se réjouit de son côté Niccolo Somaschi, co-fondateur et CEO de Quandela.

Une machine commandée il y a un an

Cet ordinateur quantique, qui doit permettre d’offrir de nouvelles possibilités à OVHcloud pour réaliser des calculs complexes, est le fruit du travail de Quandela. Spécialisée dans la photonique quantique, la startup a noué un partenariat avec l'entreprise nordiste en 2022 pour que cette dernière héberge dans le cloud le logiciel open source Perceval qui permet de tester des cas d’usage en simulant un ordinateur quantique photonique.

Il ne s’agissait que de la première étape de la collaboration entre Quandela et OVHcloud puisque le groupe tricolore a décidé en mars 2023 d’acquérir son tout premier ordinateur quantique auprès de la jeune pousse française. La machine a été livrée à l'entreprise d’Octave Klaba au dernier trimestre 2023, où elle était depuis en cours de paramétrage. «Le groupe vise à utiliser la puissance de calcul de cet ordinateur quantique pour ses efforts en recherche et développement en vue de développer de nouvelles techniques en matière de sécurité mais aussi tester de nouveaux concepts et poser les fondamentaux des technologies européennes de demain pour les acteurs industriels», indique OVHcloud.

Pour Quandela, cette première livraison à un acteur industriel était essentielle pour changer de dimension. La société veut en effet faire monter rapidement en régime son usine, la première du genre en Europe, qui a été inaugurée en juin dernier à Massy (Essonne). Pour accélérer l’industrialisation de ses ordinateurs quantiques, Quandela a d’ailleurs obtenu 50 millions d’euros supplémentaires, dont 10 millions dans le cadre du plan France 2030, en novembre 2023. Une opération qui est intervenue deux ans après un tour de table de 15 millions d’euros. Avec Pasqal, qui a réalisé une levée de fonds de 100 millions d’euros en janvier 2023, Quandela s’impose ainsi comme l’un des fers de lance français de l’informatique quantique. Un statut renforcé par l’inauguration de son premier ordinateur quantique livré à OVHcloud.

Maddynews
La newsletter qu'il vous faut pour ne rien rater de l'actualité des startups françaises !