Retour en haut
Business

#Entrepreneuriat À la découverte d’X-UP, l’accélérateur technologique de l’École polytechnique

#Entrepreneuriat : À la découverte d’X-UP, l’accélérateur technologique de l’École polytechnique
par

X-UP, l’accélérateur de l’École Polytechnique, a récemment lancé son troisième appel à candidatures pour les jeunes porteurs de projets technologiques qui ont jusqu’au 29 février pour présenter leur concept au comité de sélection de l’école (délibération les 14 et 16 mars). La structure s’apprête ainsi à accueillir une nouvelle promotion de jeunes pousses sur le Plateau de Saclay (Massy Palaiseau), un programme ambitieux développé au sein d’un Pôle spécialement consacré à l’entrepreneuriat et à l’innovation au sein de l’X. 


Propulsé au printemps 2015, l’accélérateur X-UP est un espace flambant neuf de plus de 2 500m² financé à hauteur de 7 millions d’euros par Patrick Drahi (ex-polytechnicien aujourd’hui président fondateur du groupe Atlice) et pensé comme un espace unique de création, d’expérimentation, de prototypage, d’enseignement, et d’échange avec les investisseurs.

Chaque startup qui intègre la structure bénéficie d’un accompagnement de six mois – période renouvelable une fois – pour faire éclore son projet grâce à un savant mélange de coaching, d’ateliers et de mentoring personnalisés. Lors de la visite des lieux, Mathieu Somekh, responsable du Pôle entrepreneuriat et Innovation de l’X, est revenu non seulement sur les enjeux liés à l’accompagnement des jeunes créateurs d’entreprises au sein de l’école mais aussi sur l’importance de la stimulation entrepreneuriale envers les étudiants.

Fab lab 3

L’Entrepreneuriat à l’honneur

Nos élèves, étudiants et jeunes diplômés sont chaque année plus nombreux à s’intéresser à la création d’entreprises et nous nous en réjouissons. Notre président Jacques Biot, lui-même entrepreneur, a d’ailleurs choisi de placer l’entrepreneuriat au cœur de sa stratégie et d’en faire le 3ème pilier de l’X aux côtés de l’Enseignement et de la Recherche” , explique Matthieu Somekh, responsable du Pôle Entrepreneuriat et Innovation de l’X.

Parmi les principales missions de l’École polytechnique figure celle d’alimenter l’économie française en projets à fort potentiel de création de valeur et d’emplois. Or, cette volonté s’inscrit dans un effort global que seuls les services d’accompagnement (X-Up et X-Tech pour la partie incubation) ne suffisent pas à résumer. L’X propose tout d’abord des programmes académiques ciblés, autant de masters qui ouvrent à la création d’entreprises : il s’agit des Master IT&E (Innovation Technologique et Entrepreneuriat), IREN (Industries de Réseau et Économie Numérique) et PIC (Projet – Innovation – Conception). Au-delà de ces formations dédiées, l’école s’efforce de proposer un ensemble de moyens pour sensibiliser ses étudiants à l’entrepreneuriat, stimuler leurs initiatives et accompagner ceux d’entre eux qui décident de se lancer.

À ce titre, on note à X-UP la présence d’un FabLab tout équipé ouvert non seulement aux entrepreneurs mais aussi aux élèves et aux chercheurs qui peuvent venir y travailler sur leurs projets, sans forcément avoir un projet de startup derrière la tête. Cela passe également par le développement, le plus souvent conjointement avec la Fondation de l’X, d’outils de financement “early stage” à destination des jeunes entrepreneurs. Et ce n’est pas tout, l‘X organise aussi très fréquemment des rencontres ainsi que des ateliers avec des entrepreneurs et investisseurs chevronnés qui viennent apporter aux étudiants leurs témoignages inspirants. Enfin, et c’est important de le noter, les étudiants ont créé d’eux-mêmes une association grâce à laquelle ils oeuvrent en faveur de l’entrepreneuriat : le Cabinet Start-Up

Fab lab

L’ouverture comme gage de réussite

“Notre rôle est double. D’une part, il s’agit de sensibiliser à l’entrepreneuriat et stimuler les initiatives entrepreneuriales sur le campus ; d’autre part, il s’agit d’accompagner les entrepreneurs qui décident effectivement de se lancer dans une aventure entrepreneuriale, qu’ils soient issus de l’X ou qu’ils souhaitent venir développer leur startup au cœur de notre écosystème entrepreneurial” , témoigne Matthieu Somekh.

C’est dans cette logique que Polytechnique a lancé son accélérateur de startup “early-stage” X-UP, ouvert à tous les entrepreneurs porteurs d’un projet basé sur une innovation technologique, hardware ou non (pas de parti pris thématique). Pour faire sa sélection, le Comité s’intéresse d’abord aux porteurs du projet et à l’état d’esprit entrepreneurial dont ils font preuve avant de considérer le projet lui-même. Le fait d’être diplômé de l’Ecole Polytechnique n’est pas un critère indispensable pour prétendre à un accompagnement au sein de la structure. D’ailleurs, les premières candidatures reçues pour la troisième promotion de l’accélérateur l’illustrent bien : certains sont passés par l’X mais d’autres n’y étaient jamais venus avant les journées Portes Ouvertes.

Notre volonté est d’ouvrir nos horizons à tous les élèves de toutes les formations. C’est ainsi que nous pensons créer au sein d’X-UP les conditions propices au partage et à l’innovation” , explique Mathieu Somekh.

Malgré son jeune âge, l’accélérateur de l’X a déjà rencontré de beaux succès entrepreneuriaux. La société Instent par exemple a récemment fait parler d’elle dans le secteur de la MedTech en bouclant une levée de plus d’un million d’euros moins de deux mois seulement après sa sortie d’accélération ! Globalement, la réussite est au rendez-vous pour les jeunes pousses accélérées à l’X, et c’est sans compter les pépites qui ne sortent pas  d’X-UP mais dont les projets ont été fécondés et portés dans les couloirs de l’école. À titre d’exemple, on peut citer des startups comme PryntCardiologsFeetMe, Occi, Dreem (devenu Rythm)Myndblue, Stilla Technologies ou encore PriceMatch (depuis revendu à Booking.com). La logique des dirigeants n’est donc pas de faire de la rétention de projets à fort potentiel, l’enjeu consiste au contraire à orienter chaque projet ou startup vers l’environnement le plus propice à son développement. 

Co-working

Le Témoignage d’Auxivia, pépite de l’ioT

“Ce qui fait la valeur d’une entreprise ce sont avant tout les personnes et les compétences qui la compose. À ce titre, appartenir à l’X augmente indirectement la valeur de ma société” , témoigne Antoine Dupont, CEO d’Auxivia.

Si Polytechnique “exporte” bien ses jeunes pousses dans l’écosystème, X-UP trust aussi beaucoup d’étudiants en provenance d’autres grandes écoles qui vont préférer les services d’accompagnement de l’X à ceux proposés par leurs établissements respectifs. C’est notamment le cas d’Auxivia, une startup de la silver economy développée par Antoine Dupont, un ancien étudiant de l’ESCP. Avec Auxivia, Antoine a pour ambition de fournir aux personnes âgéess et leurs aidants une gamme de services et d’objets intelligents adaptée à leur quotidien afin d’améliorer leur qualité de vie. Actuellement en préparation de phases de tests et d’une levée de fonds, Auxivia est aujourd’hui en pleine croissance et bénéficie de nombreux partenaires et soutiens. Auxivia est notamment lauréate du Grand Prix French IoT et a récemment été sélectionnée pour exposer au CES de Las Vegas.

«En restant à l’ESCP on aurait gardé le même réseau. Or l’entrepreneuriat est une succession de réseaux, et celui que m’a conféré X-UP a été indispensable à mon développement» , conclut Antoine Dupont.

En ayant fait le choix d’intégrer X-UP, Antoine voulait absolument pouvoir offrir à ses futurs collaborateurs un cadre de travail de qualité et à sa startup un réseau de qualité. Outre l’espace de prototypage dernier cri qui a notamment permis à l’équipe d’Auxivia de concevoir ses premières maquettes de verre connecté, X-UP met justement à disposition de ses entrepreneurs trois mentors qui accompagnent au quotidien chaque projet. Une formule qui permet notamment à Antoine d’être épaulé dans son activité par le CEO de Dreem et le CTO de Prynt, pourtant tous deux aux États-Unis (San Francisco). Et c’est sans compter sur l’aide apportée tout au long du projet par l’Entrepreneur In Residence Maxime Giraux, lequel a notamment instauré à X-UP les “CEO Talks”, des sessions d’échange privilégiées avec des entrepreneur à succès. Le prochain en date : Frédéric Mazella de BlaBlaCar !