Retour en haut
Business

#Accompagnement De New York à Toronto, le French Tech Tour America fait son grand retour !

#Accompagnement : De New York à Toronto, le French Tech Tour America fait son grand retour ! Les jeunes pousses françaises partent à l'assaut de l'Amérique
par

Le French Tech Tour, initialement centré sur les Etats-Unis, a fusionné avec son petit frère canadien. Les startups intéressées doivent choisir leur marché cible au moment de déposer leur candidature. Au programme : deux semaines d’immersion dans l’écosystème pour tester le marché et rencontrer de potentiels clients ou investisseurs.

C’est le grand retour du rêve américain. Lancé en 2007 pour aider les startups françaises à s’installer aux Etats-Unis, le French Tech Tour, porté par Business France et bpifrance, était en hibernation depuis 2013 et le lancement d’Ubi i/o, depuis renommé Impact. Cette année, les deux programmes coexisteront, le French Tech Tour pour les jeunes pousses souhaitant poser un pied sur le continent américain entre un an et 18 mois après leur participation alors que le programme Impact reste dédié aux startups dont le projet d’implantation outre-Atlantique est plus mûr, avec une échéance plus rapprochée (6 à 12 mois).

Autre nouveauté, le processus de sélection a été unifié avec celui du French Tech Tour Canada, qui avait vu le jour en 2014. Les startups intéressées doivent donc choisir lors de leur candidature la destination qu’elles privilégient, Etats-Unis ou Canada. Durant deux semaines, les 22 startups sélectionnées auront la possibilité de “se faire une idée de leur potentiel de développement en Amérique“, explique Stéphane Alisse, directeur Amérique du Nord de Business France. De New York à San Francisco ou de Montréal à Toronto, les jeunes pousses françaises partageront leur temps entre des ateliers spécialisés (marketing, fiscalité, management…) et des rencontres avec des mentors d’une part et de potentiels clients ou investisseurs d’autre part. “L’idée, c’est à la fois de tester l’intérêt du marché et de s’approprier les outils mis à disposition par des entrepreneurs qui ont réussi“, appuie Stéphane Alisse.

Toronto

Un projet sérieux et une équipe humble

Mais les places seront chères. “Le processus de sélection sera drastique“, prévient Stéphane Alisse. Pas question de faire du tourisme, les startups sélectionnées doivent donc avoir un “projet sérieux” d’implantation, critère principal qui peut ainsi permettre à des entreprises early stage de postuler. La priorité sera donnée aux technologies et aux startups à forte valeur ajoutée numérique, pour coller aux attentes et aux évolutions du marché local. Et l’humilité sera la meilleure qualité des entrepreneurs candidats, à en croire l’organisateur du programme. “Il faut essayer le plus possible de se remettre en question car les Américains sont habitués à évoluer rapidement et à être agiles. Il faut donc savoir être à l’écoute.

Un conseil que les startups françaises ont visiblement entendu depuis le début du programme, il y a dix ans. “Les entreprises françaises sont beaucoup plus matures dans leur approche du marché américain, souligne Stéphane Alisse. Les entrepreneurs ont compris que, pour réussir outre-Atlantique, il faut trouver une niche et que le marché américain ne peut pas être vu simplement comme un nouveau débouché. Il nécessite une stratégie à part entière, or de plus en plus de startups françaises sont prêtes pour l’international.

Intéressé ? Postulez au French Tech Tour America avant le 23 juin