Retour en haut
Partenaire

#Finance La notation de startups : un outil précieux pour les investisseurs

#Finance : La notation de startups : un outil précieux pour les investisseurs
par

Alors que les liquidités coulent à flot en ce moment en France, exaegis propose aux investisseurs un outil pour qualifier leur dealflow : RateAndGo.co est une plateforme de notation pour les startups. Elle délivre un « passeport » qui permet, en un coup d’œil, d’avoir accès aux informations les plus structurantes et à une notation objective.

Depuis un an, l’agence de notation et de garantie opérationnelle spécialiste du secteur numérique, délivre gratuitement aux startups qui le souhaitent un « passeport ». Baptisé RateAndGo, cet outil a vocation à devenir une véritable aide à la décision pour les investisseurs et les grands groupes.

Travaillant aujourd’hui avec 5 fonds d’investissement, exaegis entend « prévenir les défaillances et prévoir les succès des entreprises ». exaegis semble aujourd’hui en bonne voie pour convertir de plus en plus de partenaires à son système de notation. « Notre approche est complémentaire à celles utilisées par les fonds. On analyse les méthodologies d’établissement du le business model et  du business plan associés en perspective avec le marché. Les fonds se concentrent beaucoup plus sur le business model en tant que tel, et ses barrières à l’entrée, RateAndGo se concentre sur la manière dont l’entreprise travaille, sur l’art opératoire et la méthode. Grâce à une équipe d’ingénieurs, nous pouvons aussi évaluer les technologies présentées », précise Laurent Briziou, fondateur d’exaegis.

L’agence a ainsi mis au point une méthodologie d’analyse pour les startups volontaires. Plus de 70 questions pour cerner au mieux le stade d’avancement de la startup, ses besoins, ainsi que ses forces et ses faiblesses, complétées par 3 entretiens vidéo, le tout analysé par l’algorithme développé par exægis et ses analystes.

Un outil d’aide à la décision …

« On ne donne pas d’élément de valorisation financière. J’ai lu des simulations faites par des confrères… valoriser une entreprise qui n’a encore pas de chiffre d’affaires n’engage que ceux qui y-croient. En réalité, cette valorisation est basée sur une évaluation du business plan qui repose sur l’exécution. C’est ce que nous évaluons précisément.  », ajoute Laurent Briziou. Le fer de lance de RateAndGo ? Donner une note objective de maturité d’exécution, située entre 0 et 100, selon le stade dans lequel se trouve la startup. En dessous de 60, les startups ne sont pas considérées comme assez matures et peuvent repasser à la moulinette dès qu’elles auront effectué les ajustements nécessaires. Pour Jean-François Lambert, de Cèdres Participations, qui utilise RateAndGo pour enrichir le processus d’instruction des dossiers que reçoit son comité d’investissement, cette notation est « un élément important pour nous et les startups, c’est pour elles à la fois un benchmark et cela met en avant leurs forces et faiblesses. »

Une fois le questionnaire rempli, les startups reçoivent leur passeport en quelques jours. Un véritable atout pour Quentin Ducouret, qui vient de lancer Equiteasy, une plateforme d’automatisation du matching startup/investisseur : « il est possible d’obtenir son passeport en 2-3 jours seulement. Le rapport est circonstancié et permet en un clin d’oeil d’avoir une bonne vision de l’entreprise : de là où elle en est, de ses forces, de ses faiblesses, et la réactivité proposée est essentielle pour accompagner les clients d’Equiteasy. »

Pour Jean-François Lambert, un tel outil ne peut être que précieux aux business angels, qui, contrairement aux VCs, n’ont pas les moyens nécessaires pour mener une phase d’investigation poussée. « La note attribuée par RateAndGo nous conforte, ou non, dans notre choix, et réduit le temps d’instruction, notamment sur des aspects financiers, ce qui nous permet de passer plus de temps sur les parties marché, business development ou techno. L’objectif pour nous est de renforcer la qualité de notre portefeuille de startups et d’augmenter la rentabilité auprès de nos actionnaires. Ce qui, in fine, accroît la crédibilité et la profitabilité du fonds. »

… utile aux chercheurs d’or

« Le modèle d’investisseur est un modèle de chercheur d’or, estime Quentin Ducouret. Pour avoir de bons dossiers, il faut brasser beaucoup. » C’est pourquoi il a lancé Equiteasy, un outil de matching porteur de projet / investisseur qui apportent aux investisseurs du dealflow, mais surtout des dossiers qui correspondent précisément à leur stratégie d’investissement. « On ne concurrence pas nos clients qui sont du côté du conseil, précise-t-il, on vient les équiper. Dans cette logique, exaegis est un partenaire qui vient étoffer nos fonctionnalités. »

L’investissement serait-il de plus en plus soumis à l’automatisation et à l’intelligence logicielle ? « Aujourd’hui, en private equity en amorçage, il y a une somme disponible supérieure aux besoins des bons projets et beaucoup d’argent qui circule. Ce qui fait que des projets sont financés alors qu’ils ne devraient pas l’être », regrette Jean-François Lambert. Avec la notation, cet « œil objectif d’une tierce partie sur un projet donné, quelques soient les conditions du marché ou de financement », les cartes de l’investissement peuvent être rebattues autrement. Même si, in fine, au-delà de l’avis objectif, c’est aussi et surtout le fit humain qui donne naissance, ou non, à un deal.

Maddyness, partenaire média d’exaegis

  • http://www.michelnizon.com Michel Nizon

    L’offre commence à se structurer pour offrir des services d’évaluation/notation des start-up avec plusieurs acteurs en compétition, chacun offrant une méthode originale dont la recette reste secrète malheureusement. Effectivement quand l’argent cessera “de couler à flot”, la nécessité d’analyse d’une start-up avant investissement se fera encore plus sentir.

  • avalor.fr

    Pour info si vous souhaitez évaluer une entreprise traditionnelle et ses concurrents rendez vous sur avalor : https://www.evaluation-entreprise.com/