Retour en haut
Incubateurs

#Énergie Engie dévoile ses cinq premières startups sorties d’incubation

#Énergie : Engie dévoile ses cinq premières startups sorties d’incubation
par

Engie présentait hier les cinq premières startups sorties de son dispositif interne d'incubation. Celui-ci a déjà permis à plus de 50 collaborateurs du groupe de développer 18 projets, qui ont réalisé leur premier chiffre d'affaires en 2015.

Lancé en 2014, le dispositif d’incubation d’Engie ambitionne de soutenir ses collaborateurs dans le développement de leurs activités startups. Une offre qui s’inscrit dans la démarche globale d’open-innovation du groupe et qui à permis, en deux ans, le dépôt de plus de 400 idées business dans divers domaines, des solutions smart à la production décentralisée, en passant par la mobilité alternative.

La sélection des jeunes pousses est opérée en interne, par des experts d’Engie. Après avoir vu leurs dossiers acceptés, les startups sont accompagnées durant un an dans l’un des 13 incubateurs partenaires d’Engie, à Paris chez Paris&Co, mais également à l’international. Particularité de l’incubation chez Engie : un « check-up », organisé tous les trois mois, qui permet de valider, ou non, la viabilité du projet et son autorisation à poursuivre son incubation. A ce jour, cinq pépites ont terminé leur année d’incubation :

  • GreenChannel – Le crowdfunding dédié à la transition énergétique

Lancée en octobre 2015, GreenChannel est une plateforme de financement participatif dédiée à l’énergie. Elle permet à des particuliers d’être acteurs de la transition énergétique, en y investissant directement. 

Une solution qui permet non seulement aux porteurs de projets de bénéficier de financement, mais également d’un espace de communication et de visibilité, et surtout d’une action locale. 

Nous sommes les seuls aujourd’hui à pouvoir proposer, dans notre phase de collecte de financement participatif, un périmètre d’investissement local

Mathieu Dancre, fondateur de GreenChannel

Comptant sept collaborateurs, GreenChannel compte aujourd’hui deux campagnes en cours sur sa plateforme, avec un objectif cumulé de souscription de 800 000 euros.

  • Blu.e – La transition énergétique de l’industrie en ligne de mire

Fondée par Tanguy Mathon, Blu.e est une plateforme logicielle d’aide à la maîtrise énergétique de l’industrie.

La solution permet aux industriels de faire des économies sans investissement, avec un temps de retour court. Les équipes d’exploitation analysent ainsi, en continu, leur propre performance passée et identifient grâce au big data les points de fonctionnement ayant prouvé de meilleurs résultats.

Blu.e, qui revendiquait en 2015 un chiffre d’affaires de 500 000 euros, compte aujourd’hui 15 clients à son actif.

blu.e

  • NextFlex – La valorisation et la flexibilité électrique

NextFlex valorise la flexibilité électrique des sites industriels et tertiaires dont la facture électrique annuelle dépasse 200 000 euros. Son crédo : rémunérer des sites industriels, qui vont lui mettre à disposition, en échange, leur flexibilité électrique.

À tout moment sur un réseau il faut qu’il y ait un équilibre entre la consommation et la production. NextFlex est ainsi capable de contribuer au rééquilibrage du réseau électrique national

Christophe Huguet, fondateur de NextFlex

NextFlex joue ainsi le rôle d’un assureur avec le réseau électrique national. Rémunéré d’une prime fixe, il va la dispatcher à ses clients contre leur flexibilité. La startup valorise aujourd’hui la flexibilité de 76 sites en France, comme des hôpitaux et des supermarchés et revendique un chiffre d’affaires d’un million et demi d’euros, qu’elle compte doubler en un an.

nextflex

  • Deepki – L’efficacité énergétique au service des parcs d’immeubles

Fondée fin 2014, Deepki est une solution de suivi de l’efficacité énergétique. Celle-ci, qui travaille notamment avec les entreprises et les collectivités, utilise les données existantes de ses clients pour détecter et suivre des économies d’énergie sur tout leur parc grâce à la puissance des Data-Analytics.

Après 18 mois d’existence, la société compte aujourd’hui 20 collaborateurs. Elle revendique 35 000 bâtiments analysés auprès de 60 clients, parmi lesquels Picard, Engie, ou encore la Banque Populaire.

deepki

  • Please – La conciergerie de quartier destinée aux particuliers

Please propose des services de conciergerie à des particuliers, en les mettant en relation avec des  prestataires et des commerçants locaux : services à la personnes eu au logement (garde d’enfants, électricien, etc.), services personnels (cordonnerie, pressing, retouches), la livraison de produits venant des commerçants du quartier, etc.

La startup fonctionne aujourd’hui sur un modèle de franchises. Elle propose à ses partenaires de déployer des conciergeries dans différents quartiers. 

Please à le rôle d’opérateur de la plateforme, qui va permettre de référencer l’ensemble des offres et de les suivre, tandis que ses concierges vont sur le terrain négocier avec les prestataires locaux, tous les services qui pourraient être proposés aux habitants

David Denis, fondateur de Please

Please compte aujourd’hui 12 collaborateurs, dans des domaines aussi variés que le développement, les fonctions supports et le logiciel. Elle a gagné deux appels d’offres et vise cinq conciergeries partenaires en 2016.

please home service