Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyTools Pydio facilite la gestion de vos fichiers en toute sécurité

#MaddyTools : Pydio facilite la gestion de vos fichiers en toute sécurité
par

Pydio qui veut dire “Put Your Data In Orbit” est un logiciel permettant le partage de fichiers. Il se présente comme une alternative à Drive puisque les données sont sécurisées. Charles du Jeu nous présente son outil.

Fondé par Charles du Jeu, ingénieur informatique et musicien, Pydio est une solution permettant le partage de fichiers en toute sécurité. Une solution aujourd’hui dans plusieurs grandes entreprises comme Nikon, Crédit Agricole ou encore des universités prestigieuses comme l’Université de Cambridge. Pydio est actuellement disponible en 27 langues ainsi que dans 25 pays à travers le monde. Récemment, la startup a sorti sa nouvelle version appelée Pydio 8 qui propose de nouvelles fonctionnalités ainsi qu’un nouveau service, Easy Transfer qui permet de partager n’importe quel fichier en glissé-déposé. 

D’où vient l’idée de la startup ? Quel a été le constat de départ ?

Pydio est un logiciel Open Source de partage de fichiers qui a été créé par Charles du Jeu, ingénieur et musicien. A l’époque Charles cherchait une solution pour partager des maquettes avec les membres de son groupe autrement que par FTP. Il a donc créé Pydio (AjaXplorer à l’époque), qui est progressivement devenue une solution Open Source globale pour partager et synchroniser tous types de fichiers, en apportant de surcroît une réponse efficace aux besoins de collaboration et de sécurité des Entreprises.

Pouvez-vous nous présenter votre outil ?

Comme toutes les solutions de partage de fichier dignes de ce nom, Pydio permet à ses utilisateurs de simplifier la gestion, le partage et la synchronisation de leurs données, avec une interface web et des applis mobiles simples à prendre en mains, entièrement conçues à partir de Material Design (les guidelines Google visant à garantir des interfaces épurées et intuitives). Au fil des années, Pydio s’est en outre imposé comme une alternative sécurisée aux solutions grand public comme Dropbox, Google Drive ou OneDrive, avec des niveaux de sécurité et de contrôle des données bien supérieurs. A l’heure actuelle, Pydio a été téléchargé plus d’un million de fois, et est traduit en 27 langues.

Contrairement aux solutions grand public, avec Pydio les utilisateurs restent totalement maîtres et propriétaires de leurs données. Nous développons un logiciel conçu pour être installé directement sur votre serveur, quelle que soit la plateforme (Linux, Mac, Windows), et pour se connecter à quasiment tous les stockages existants (Amazon S3, Samba/CIFS). Les entreprises peuvent également se connecter à leurs annuaires utilisateurs (LDAP / Active Directory, CAS / SAML).

A l’heure actuelle Pydio est vendu dans plus de 25 pays et est utilisé par des marques reconnues, comme Nikon, Crédit Agricole, Paypal, Fujitsu. Pydio est également utilisé dans des organisations universitaires et gouvernementales, avec par exemple des références telles que l’Université de Cambridge, l’Agence pour la Maîtrise de l’Environnement (ADEME).

pydio

Qui sont vos principaux concurrents actuellement sur votre marché ?

Nos concurrents les plus connus sont bien sûrs Dropbox, Google Drive ou One Drive (ou encore Oodrive en France). Il s’agit de solutions adoptées du grand public, et qui se sont élargies à l’entreprise. Notre principale différence face à ces acteurs se situe au niveau du contrôle des données laissé aux utilisateurs. Nos clients sont pour la plupart des organisations qui veulent rester maître de leurs données en les hébergeant on-premise ou dans un cloud privé. Pydio leur permet de partager efficacement leurs fichiers en utilisant ce type d’infrastructures, contrairement à des solutions de type Dropbox, qui hébergent eux-mêmes les données de leurs clients en cloud public : ce qui revient alors concrètement à abandonner le contrôle et la propriété complète de ses données…

D’autre acteurs que Pydio ont investi le créneau du partage de fichiers sur des infrastructures sécurisées. Les plus connus sont sans doute Owncloud et NextCloud. Il s’agissait d’une seule et même société (Owncloud) jusqu’à juin 2016, lorsqu’un désaccord dans l’équipe dirigeante a débouché sur la création d’un fork “hostile”, baptisé Nextcloud.

Par rapport à Pydio, ces deux solutions proposent moins de fonctionnalités avancées pour l’administrateur en Entreprise, mais ont en revanche des applications personnelles de type Calendrier et Contacts que nous avons choisi de laisser de côté pour le moment pour nous concentrer à 100% sur les besoins de sécurité des entreprises.

PydioWebapp

Quel est votre business model ?

En tant que solution open source, nous proposons une version communautaire de notre logiciel qui est entièrement gratuite. À côté de cela, nous proposons aux entreprises une version plus avancée au niveau des fonctionnalités d’administration notamment  par la gestion des droits utilisateurs et des data flows. Cette version bénéficie également d’un support technique de la part de notre équipe d’experts in-house.

Une actualité financière ?

Nous avons levé 720 000 euros il y a environ deux ans pour accélérer notre développement. On a notamment participé au tour de table de l’accélérateur XLR Capital ainsi que des Business Angels reconnus pour leur expertise métier, comme Fabien Potencier (Symfony et Sensiolabs) ou Philippe Bourcier (ex-Criteo). Nous avons donc mis cette levée à profit pour constituer une équipe avec un socle technique solide et accélérer notre développement commercial. Les résultats sont là aujourd’hui, même si nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin…

Quels sont les autres outils que vous utilisez quotidiennement ?

Au quotidien, pour la collaboration des équipes, nous utilisons les mêmes outils que nos clients…. Pydio donc, avec Collabora Online pour la bureautique (suite bureautique en ligne issue de l’intégration online de Libre Office).

Comme de très nombreuses startups, nous utilisons aussi Mailchimp pour la gestion des emails (nous gérons énormément de contacts répartis sur différentes listes entre les clients et la communauté open source), ainsi que Zendesk pour la gestion et le suivi des tickets de support.

https://www.youtube.com/watch?v=XFUzMioXcAk

Mots clés : maddytools, Pydio