Retour en haut
Entrepreneurs

#Marketing Un bon produit, c’est bien. Une belle marque, c’est mieux

#Marketing : Un bon produit, c’est bien. Une belle marque, c’est mieux Crédit : Musée des néons de Las Vegas

À trop se focaliser sur leur produit, les startups en oublient leur image de marque, tout aussi importante pour se démarquer dans des marchés ultra concurrentiels. Sébastien Laading, cofondateur de l’agence Fllow, rappelle les recettes pour construire une marque puissante.

Trop souvent focalisées sur la R&D, ou la levée de fonds à vernir, les startups procrastinent dès qu’il s’agit de se pencher sur leur image de marque, préférant concentrer leurs efforts et leurs investissements sur d’autres aspects de leur projet. Pourtant, le branding est un élément essentiel, impérieux à toute stratégie.

En tant que composante globale de l’identité des startups, la marque n’est pas seulement le premier point de contact, le vecteur des premières impressions, elle donne un angle d’attaque sur le produit et abrite sous son ombrelle une matrice décisionnelle capitale. Elle est un facteur essentiel de la croissance. Sans visage et sans voix, la startup peut difficilement parler à ses consommateurs ou ses propres équipes, se différencier de ses concurrents, même si son business plan et son produit sont solides.

Il n’y a qu’une seule chance de faire une bonne première impression

Le branding est peut-être l’élément le plus important au cours de la phase de démarrage d’une startup, lorsque sa réputation est inexistante, ses ressources sont limitées et son sort scellé par sa capacité ou non à générer suffisamment de revenus. Elle incarne l’entreprise auprès de l’ensemble de son écosystème (clients, investisseurs, partenaires, concurrents, RH…).

Malgré tout, la plupart des startups tentent de créer un élan commercial sans marque. Ou, tout aussi erratique, elles bâclent en quelques minutes une marque en pensant que cela suffira bien dans un premier temps pour se lancer. Toutefois 87% des créateurs de startups constatent que le branding design augmente les ventes, qu’il porte l’engagement client (60%) et augmente le taux de rétention client (83%).

Au-delà de ces bénéfices commerciaux, il ne faut pas négliger l’impact de la plateforme de marque sur le recrutement, facteur-clé de la croissance, mais également sur le développement du produit. Deux entreprises opérant sur un même secteur ne développeront pas les mêmes services selon leur personnalité. Quand Uber offre des bouteilles d’eau à ses passagers, Lyft, son concurrent hyper sympa, offre quant à lui des courses aux victimes de cancer tout en permettant aux utilisateurs de donner à cette cause directement depuis l’appli. Chacun son style.

 

Une véritable marque exige donc bien plus d’implication et de réflexion et ce dès les prémices de l’entreprise, au même titre que la R&D ou le développement commercial. Ce n’est pas la “dernière roue du carrosse” qui s’improvise sur un coin de table. Elle doit être l’une des premières et les plus grandes priorités des startups qui doivent y dédier du temps et de l’argent.

Vous avez un excellent produit. Maintenant, oubliez-le !

Les créateurs de startup sont généralement concentrés sur le développement d’une nouvelle idée de produit ou d’un concept innovant, voilà qui s’appelle mettre la charrue avant les bœufs. Commencer par mieux définir leur client cible, puis définir une identité de marque qui résumera les atouts de leur produit ou leur service leur personnalité et leur attitude, leur donnera une feuille de route pour développer des concepts plus pertinents et mieux adaptés à leur marché.

Il en va de même pour nombre de startup, lancées au cours de ces dernières années, qui cherchent aujourd’hui à donner un second souffle à leur entreprise en trouvant de nouveaux canaux de distribution et diversifiant leur clientèle, mais la croissance a considérablement ralenti leur activité. Invariablement, elles ne savent pas comment aller au-delà des limites de leur modèle commercial actuel pour faire redémarrer les ventes. Bien que leur positionnement de marque soit bien établi (dans leur esprit tout du moins), comment peut-il être modifié pour inspirer réellement de nouvelles initiatives créatives et repenser la croissance ?

Une marque, ce n’est pas le Mont Rushmore, elle évolue année après année et s’affirme au fil du développement de l’entreprise (on a tous oublié le premier logo d’AirBnB, et pourtant…). Il est impératif de toujours rester attentifs à la façon dont la startup est perçue et se servir des feedbacks reçus pour l’améliorer.  Le design de marque, au même titre que le produit/service est un des piliers indispensables à la naissance d’une startup mais également à son évolution.

Quels sont les éléments essentiels d’une plateforme de marque ?

La plateforme de marque sert de socle à une stratégie globale de communication. Elle est la synthèse de la personnalité et du positionnement de l’entreprise, elle exprime la vision la mission et la promesse de la marque. Elle doit refléter le présent et le futur de la marque et permettre d’unifier les actions des différents acteurs de l’entreprise pour garantir l’image de la marque.

1. Définition de la marque avant d’interpréter sa marque, de lui donner vie, il faut d’abord lui attribuer des valeurs et une personnalité. Elles seront la base de l’adhésion de la cible au produit/service. Afin d’engager un discours clair, et de singulariser la marque, il faut la positionner face à ses concurrents. Ce qui importe à ce stade est de positionner les axes de communication de la marque et non ses produits ou services puis de définir ses cibles pour construire des stratégies de communication fines et pertinentes.

2. Objectifs de communication : toutes les cibles sont différentes, et chacune a un intérêt spécifique pour la marque. Il faut donc assigner à chaque cible un objectif clair afin de lui offrir un message sur-mesure vous permettant de lui faire accomplir l’action souhaitée.

3. Identification des points de contact : en fonction des objectifs de communication, il est essentiel de tracer les contours de son écosystème. Il s’agit d’adresser un message spécifique à chacune des plateformes en adéquation avec l’audience qui s’y trouve, et de leur attribuer un objectif individuel.

Mots clés : marketing, marque, tribune