Retour en haut
Entrepreneurs

#MaddyGrowth De Paris à Madrid, comment Privateaser a changé le visage de l’événementiel en 3 ans

#MaddyGrowth : De Paris à Madrid, comment Privateaser a changé le visage de l’événementiel en 3 ans
par

Depuis 2014, Privateaser facilite l’organisation d’évènements pour les particuliers et les professionnels. Et le succès est au rendez-vous, avec plus d’1,5 million d’utilisateurs. Retour sur la croissance exponentielle de la startup avec Nicolas Furlani, l’un de ses fondateurs.

Fêter son anniversaire dans un appartement qui n’est pas toujours à la bonne taille, gérer les problèmes de voisinage, mais aussi le ménage le lendemain de la soirée… Avec Privateaser, c’est du passé. Né en 2014 d’une envie commune à Nicolas Furlani, Alexandre Paepegaey et Raphaël Kolm de faciliter l’organisation d’événements, Privateaser s’affiche depuis comme la solution pour permettre à chacun de réserver un bar, une salle ou un restaurant, le plus facilement possible. 

La jeune pousse permet ainsi à chacun d’organiser des événements de groupe en réservant ou en privatisant les lieux les plus adaptés, 100% en ligne et ce, gratuitement. Son crédo : d’un côté, aider des organisateurs à trouver le lieu idéal pour leurs événements, de l’autre soutenir le développement économique des établissements partenaires.

Home Page Privateaser

Une formule simple, qui trouve son marché dès le lancement. Alors qu’elle est encore accompagnée par le Welcome City Lab, la jeune pousse boucle en mars 2015 une première une levée de fonds de 300 000 euros auprès de Yvan Wibaux, cofondateur d’Evaneos et du fonds d’investissement Kerala Ventures, le spécialiste de l’accélération early stage (qui a notamment investi dans Doctolib, Hopwork, A.Mob…). Huit mois seulement après son lancement, la plateforme web recense plus de 30 000 utilisateurs et 200 bars ou clubs parisiens. 

La promesse du B2B

Véritable apporteur d’affaires, Privateaser se rémunère à la commission : si le client consomme sur place, le gérant paye deux euros  par invité. Si le client prend une formule ou demande un devis, le gérant payera 10% du montant de la facture finale. Un modèle qui assure la stabilité de l’entreprise à mesure que celle-ci croît, soit plus de 100% de croissance par an depuis sa création. 

Privateaser n’arrête plus sa croissance, avec 10 fois plus de réservations réalisées en janvier 2016 par rapport à janvier 2015, dépassant ainsi de plus de 40% son objectif fixé 12 mois plus tôt. Une croissance qui se ressent forcément du côté de l’équipe, passée de 3 à 50 collaborateurs en moins de 3 ans. 

Privateaser-sept2017-2

Fort de ce succès, Privateaser boucle dans le même temps une deuxième levée de fonds, avec un objectif : développer le service pour les entreprises. À ce moment, seulement 20% des réservation reçues par Privateaser sont des demandes de professionnels, telles que des afterworks, soirées clients, team building, célébrations professionnelles, etc… Mais le marché de l’organisation d’évènement en BtoB (estimé à 4 milliards d’euros) semble très réceptif à la simplicité et la fiabilité de la plateforme Privateaser, et encore mal adressé par la concurrence. 

“ Les entreprises veulent reprendre la main sur l’organisation de leurs journées et soirées d’entreprise. Elles veulent trouver facilement le meilleur lieu, disponible et dans leur budget 

Nicolas Furlani, cofondateur – Privateaser

Conquérir l’Europe par l’Espagne

Mais Privateaser a des envies d’ailleurs. En novembre de la même année, ils bouclent une troisième levée de fonds pour se lancer dans d’autres villes. Avec les 3 millions d’euros récoltés, Privateaser développe son offre en Ile-de-France et en région, mais ouvre surtout la version espagnole de son site, basée à Madrid. Un passage obligé pour tenir tête à ses concurrents YouShould et SnapEvent, déjà présents à Londres et à Barcelone.

Si nous avons choisi Madrid pour tester notre service à l’échelle européenne, c’est grâce à nos investisseurs qui ont scrupuleusement étudié le marché et en ont déduit qu’il était plus judicieux d’un point de vue financier et culturel de s’implanter en Espagne

Nicolas Furlani, cofondateur – Privateaser

Pas de quoi laisser la France de côté pour autant : Privateaser met les bouchées doubles pour son 3ème anniversaire, en proposant depuis juin les réservations instantanées auprès de 500 bars. Et pour aider un peu plus les professionnels, elle leur propose depuis 2 mois une application pour faciliter les réservations du côté des gérants. Il n’en fallait pas moins, avec près de 1,5 million d’utilisateurs et plus de 3 000 bars, salles et restaurants.

À relire : Comment Evaneos a démocratisé le voyage sur-mesure