Retour en haut
Entrepreneurs

#Développement 5 mauvaises excuses que les entrepreneurs devraient oublier

#Développement : 5 mauvaises excuses que les entrepreneurs devraient oublier
par

Même les entrepreneurs les plus motivés et les plus déterminés trouvent un jour une bonne excuse pour justifier d’un échec. Quand les obstacles s’amoncellent et que le doute de soi s’installe, se trouver des excuses est en effet la porte de sortie la plus simple. Peu importe le sujet : que vous vouliez perdre du poids, obtenir un MBA en ligne, atteindre un certain niveau de revenus ou démarrer une entreprise, les excuses vous mèneront invariablement à votre perte. En voici 5 qu’il faut oublier. Tout de suite.

Traduction d’un article originellement publié sur entrepreneur.com 

1. “Je n’ai pas le temps”

Le temps est notre bien le plus précieux. Bien que nos journées ne fassent que 24 heures, nous pouvons prendre le temps pour ce qui nous fait plaisir, pour les gens que nous voulons voir et pour les activités que nous voulons faire… Sauf si nous trouvons de bonnes excuses pour ne pas le faire. 

Avez-vous déjà vécu une relation au cours de laquelle l’autre lâche cette fameuse phrase “si tu voulais vraiment me voir, tu dégagerais du temps” ? Nous l’avons tous entendu plus d’une fois et devinez quoi ? Aucune de ces relations n’a fonctionné car nous n’y avons pas consacré assez de temps, nous n’avons pas fait les efforts nécessaires. 

La même chose s’applique à l’entrepreneuriat. Vous voulez monter un business mais vous travaillez de 9h à 18h ? Levez-vous plus tôt ou couchez-vous plus tard. Si vous le voulez vraiment, vous trouverez le temps nécessaire à consacrer à votre projet. 

2. “Il n’y a pas assez d’opportunités”

S’il y a des murs ou des barrières qui se dressent sur votre chemin, vous devez déterminer comment les contourner ou simplement ruer dedans. Il n’y a rien de facile dans le fait d’être un entrepreneur. Ce n’est jamais une promenade de santé d’un point A à un point B. Dire qu’il n’y a pas assez d’opportunités business est une excuse qui vous permet de vous retirer du jeu avant même d’avoir jeté le dé. Créez vos propres opportunités, découvrez comment résoudre un problème et écrivez votre propre histoire. 

3. “Ma famille et mes amis désapprouveraient”

Il faut avoir la peau dure pour ne pas laisser les opinions des autres influencer vos décisions. Si vos amis ne sont d’aucun soutien, alors changez d’amis ! En revanche, si vous ne pouvez pas changer de famille, vous pouvez vous soustraire à leur énergie négative. 

Il y a de fortes chances pour que votre famille et vos amis vous disent que vos chances de réussite sont minces et que vous devriez emprunter un chemin plus sûr et plus stable. Ignorez-les. C’est facile de finir par partager leur opinion puisque ça vous offre une porte de sortie. Utilisez leur désapprobation comme une motivation et réveillez-vous chaque jour plus déterminé à leur montrer qu’ils ont eu tort.

4. “Je devrais me satisfaire de ce que j’ai et de ce que je suis”

La vie est courte. Très courte. Aux États-unis, elle est d’environ 78 ans, soit 28 470 jours. Ce n’est pas très long quand on y pense, n’est-ce pas ? Vous ne devriez pas vous contenter de votre situation mais toujours chercher à faire mieux. Dire que vous êtes satisfait revient à dire que vous ne voulez pas travailler plus dur pour obtenir ce que vous n’avez pas.

5. “J’ai peur des risques que cela implique”

No pain, no gain, comme diraient les sportifs. C’est pareil pour la réussite. Elle ne vaut le coup que si on a pris des risques pour l’atteindre. C’est aussi simple que ça. Vous devez accepter que chaque aventure, chaque opportunité entrepreneuriale soit livrée avec son lot de risques. Un sacré lot généralement.

Regardez les entrepreneurs et les entreprises les plus côtés, le risque a pavé leur chemin. Elon Musk a reçu 180 million de dollars lors de la revente de Paypal. Il a investi 100 million dans SpaceX, 70 millions dans Tesla et 10 millions dans Solar City. Il a dû emprunter de l’argent pour payer son loyer. A-t-il pris peur devant le risque ? Certainement pas. Très peu de personnes prendraient les 180 millions de dollars pour les investir de nouveau, beaucoup seraient en revanche en vacances permanentes. Un risque qui valait plutôt le coup quand on pense que Musk pèse désormais 21,5 milliards de dollars… 

Mots clés : Développement