Retour en haut
Finance

#MedTech Biomodex, créateur de maquettes 3D d’organes, lève 3,6 millions de dollars

#MedTech : Biomodex, créateur de maquettes 3D d’organes, lève 3,6 millions de dollars Shutterstock
par

Biomodex, spécialiste de l’impression de maquettes  d’organes en 3D utilisés à des fins de simulation chirurgicale, annonce une levée de 3,6 millions de dollars menée par Innovation Capital pour se développer sur le territoire américain.

Avec Biomodex, les chirurgiens peuvent s’entraîner sur des maquette d’organes imprimées en 3D avant d’opérer. Et ce nouveau marché de la simulation chirurgicale attire les investisseurs : créée il y a moins d’un an par deux entrepreneurs technologiques, Thomas Marchand et Sidarth Radjou, Biomodex, qui est basée à Paris et à Boston, boucle une première levée de fonds de 3,6 millions de dollars. C’est la société de capital-risque Innovation Capital qui a mené l’opération avec l’Inserm Transfert Initiative, accompagnés de Kima Ventures.

Le succès de ce tour de table de Série A est la reconnaissance de notre ténacité à concevoir de nouvelles formations pour les chirurgiens de demain et contribuer ainsi à la réforme des méthodes d’acquisition de connaissances et d’expérience du corps médical. Ce tour de table est une étape cruciale dans la croissance de Biomodex

 Thomas Marchand, président de Biomodex

Un outil de simulation chirurgicale pour améliorer la sécurité des soins médicaux

Grâce à des techniques de modélisation tridimensionnelle de pointe et des imprimantes 3D, et à partir des données d’imagerie biomédicale d’organes provenant d’IRM ou de scanners, Biomodex fabrique des copies fidèles d’organes qui peuvent être utilisées pour former le personnel médical et dans le cadre de simulations préopératoires.

Dans le cadre de la formation, il est possible de scanner les différents organes du corps humains pour imprimer une véritable bibliothèque d’organes imprimés en 3D pour s’exercer et accomplir de véritables actes chirurgicaux de la manière la plus réaliste possible grâce aux propriétés des maquettes, comparables aux vrais tissus humains. En ce qui concerne la simulation préopératoire, les chirurgiens peuvent imprimer une copie conforme de l’organe  défectueux d’un patient, notamment reproduire sa texture et son épaisseur, afin que les médecins sachent ce qui les attend et perfectionnent la procédure avant l’opération chirurgicale.

Grâce à notre nouveau fonds sectoriel conclu en 2014, nous investissons principalement dans les entreprises qui fournissent des services ou des solutions innovants en Europe dans le domaine de la santé. Nous croyons que les solutions de Biomodex ont un potentiel d’innovation considérable pour des millions de personnes à travers le monde. Notre investissement témoigne de la confiance que nous avons en l’équipe de Biomodex et dans les opportunités colossales qui s’offrent à eux  

Valery Huot, directrice générale  d’Innovation Capital

À relire : #HEALTHTECH :L’enjeu de la médecine du futur : offrir plus de confort au médecin comme au patient