Retour en haut
Finance

#Crowdfunding Ulule lève 5 millions d’euros pour développer son modèle à l’international

#Crowdfunding : Ulule lève 5 millions d’euros pour développer son modèle à l’international Crédit : Julien Millet
par

Depuis quelques mois les annonces ne cessent de pleuvoir : création d’OKPal, une offre de crowdfunding simplifiée, ouverture d’une boutique physique, flopée de concours à destination des porteurs de projets etc. Si cette croissance a toujours été auto-financée, Ulule annonce aujourd’hui une levée de 5 millions d’euros pour développer son modèle à l’international.

6 ans après sa création, la plateforme de crowdfunding à la chouette annonce sa première levée de fonds : 5 millions d’euros levés auprès de Citizen Capital, MAIF Avenir et BNP Paribas pour amplifier sa présence à l’international et répliquer son modèle, tourné vers l’accompagnement des porteurs de projets. La société, qui s’est développée sur fonds propres depuis ses débuts –bien que l’on note une levée de fonds de 400 000 euros pour Semio, l’entreprise qui hébergeait à la fois l’activité d’Ulule et celle du logiciel Botify, deux activités aujourd’hui séparées- avait atteint l’équilibre en 2014 et affichait un solde positif en 2015.

 On aurait pu continuer à s’auto-financer, mais nous sommes certains que notre modèle est pertinent, nous voulons donc le répliquer et accélérer rapidement, sans levée cela nous prendrait 10 ans 

Arnaud Burgot, directeur général d’Ulule

Ulule, qui fait partie des 25 premières entreprises françaises labellisées B-Corp, et qui prône donc un modèle entrepreneurial engagé et responsable, a méticuleusement choisi ses investisseurs. Citizen Capital tout d’abord, fer de lance en France de l’ « impact investing » en France, partage la même conviction qu’Ulule qu’au-delà des actionnaires, ce sont les employés et les communautés dans lesquelles une entreprise est implantée qui doivent primer. « C’est important de payer des impôts là où on fait réellement des bénéfices, de recruter localement, d’acheter local, de participer en somme. Nous parlons le même langage et partageons la même philosophie à ce sujet que Citizen Capital », ajoute Arnaud Burgot. Ulule accueille également MAIF Avenir, de longue date investi dans l’économie collaborative, ainsi que BNP Paribas, partenaire historique de la plateforme, qui investit au travers de sa nouvelle structure dédiée aux investissements de capital innovation.

Nous avons la conviction qu’Ulule a les atouts pour devenir un champion mondial. Positionnée à la croisée de l’économie collaborative et de la Fintech, la société est mobilisée de façon extrêmement efficace au service de sa communauté, et plus largement de la société  

Laurence Méhaignerie, présidente de Citizen Capital, Thierry Couret, directeur général adjoint MAIF, et Jean-Michel Gabriel, directeur général de BNP Paribas Développement

Cette levée devrait permettre à Ulule d’accélerer son développement à l’international. Déjà disponible en 7 langues et implantée à Rome, Bruxelles, Barcelone et Montréal, la jeune pousse entend bien préempter le boulevard qui s’offre à elle en Europe continentale avant de s’attaquer à l’Amérique du nord. Pour y parvenir, Ulule, qui compte déjà une trentaine de collaborateurs, entend bien tripler ses effectifs.

Les fonds permettront également d’investir dans les outils à destination de la communauté, comme la boutique dont nous avons annoncé l’ouverture il y a quelques jours, et de développer le nouveau service OKPal, qui permet de mener des campagnes de crowdfunding de manière simplifiée et qui rencontre, après trois mois d’existence, un franc succès.

Ulule en quelques chiffres :

  • Création en octobre 2010
  • Siège : Paris
  • Plus de 14 600 projets déjà été financés
  • 61 millions d’euros de fonds collectés via sa plateforme
  • Un million de membres dans 190 pays