Retour en haut
Finance

#Exclu CerbAir lève 500 000 euros pour lutter contre les drones malveillants

#Exclu : CerbAir lève 500 000 euros pour lutter contre les drones malveillants CerbAir veut devenir le leader mondial de la protection anti-drones
par

CerbAir vient de conclure une levée d’amorçage de 500 000 euros. La startup ambitionne de devenir leader sur le marché français de la protection anti-drones.

Première startup propulsée par le studio TechnofoundersCerbAir ambitionne de protéger les sites sensibles contre les drones malveillants. La jeune pousse a ainsi développé Dronewatch, une technologie de surveillance de l’espace aérien proche, qui associe reconnaissance d’image et analyse radiofréquence pour détecter et suivre une intrusion de drone.

Grâce à des partenariats, comme avec Axis, leader mondial de la vidéo sur IP, CerbAir délivre un service efficace et facilement intégrable, pourtant bien loin des technologies militaires “car celles-ci sont financièrement inaccessibles pour la plupart des sites à risque et leurs capacités techniques sont souvent surdimensionnées pour les besoins de nos clients”, explique Lucas Le Bell, cofondateur de CerbAir.

Suivi du drone - copie

Lauréate de la deuxième édition du concours mondial de l’innovation lancé par la BPI en 2015, CerbAir avait alors reçu une subvention de 200 000 euros pour développer sa solution. La jeune entreprise conclut aujourd’hui sa levée d’amorçage de 500 000 euros auprès de business angels et de réseaux d’investisseurs tels qu’Arts et Métiers Business Angels et ValAngels.

Ce premier investissement devrait permettre à CerbAir de produire et de commercialiser ses solutions auprès de ses clients en France et à l’international. Ces fonds vont également servir au recrutement de nouveaux talents pour ajuster la taille de l’équipe à la croissance de l’entreprise.

” Repenser la sécurité des sites sensibles en intégrant la menace « drones » est un immense défi pour lequel CerbAir est désormais armé 

Lucas Le Bell, cofondateur de CerbAir

CerbAir en quelques chiffres