Retour en haut
Finance

#Livraison Glovo lève 5 millions d’euros pour poursuivre le développement de sa plateforme de livraison sur demande

#Livraison : Glovo lève 5 millions d’euros pour poursuivre le développement de sa plateforme de livraison sur demande Oscar Pierre et Sacha Michaud
par

Glovo, spécialiste de la livraison à la demande, a conclu un tour de table d’un montant de 5 millions d’euros auprès de fonds d’investissement. 

Lancée en Espagne en 2015, Glovo s’est dépuis attaquée aux marchés italiens et français. Proposant un service de livraison à la demande, la startup veut permettre à ses utilisateurs de se faire livrer tout ce qu’ils souhaitent en quelques minutes.

La jeune pousse d’origine barcelonaise vient de lever 5 millions d’euros auprès d’Antai Venture Builder, Spain’s Seaya Ventures, Entree Capital, Caixa Capital Risk, et Bonsai Venture Capital, ainsi qu’un certain nombre de précédents investisseurs de Glovo. Ces fonds vont permettre à la startup de renforcer sa présence en Espagne, en France et en Italie, ainsi que de continuer le développement de son service.

La livraison à la demande est un sujet sensible, à cause des marges tirées vers le bas et du challenge logistique auquel la livraison de nourriture chaude est confrontée. Il est plus difficile de gérer l’offre et la demande pendant les pics de commande du déjeuner et du dîner ; à l’inverse, pendant les accalmies, il nous faut garder les coursiers heureux et disponibles.

Oscar Pierre, cofondateur et CEO de Glovo

Glovo

Glovo ne se contente pas de livrer de la nourriture. Le coeur du service proposé est justement de livrer tout ce qui est possible. Ainsi, Oscar Pierre explique que la majorité des commandes sont réalisées pour des livraisons de produits non consommables, comme les produits ménagers, pharmaceutiques. C’est d’autant plus intéressant pour la jeune startup car les marges sur ce type de biens sont plus hautes, et le montant du panier moyen plus élevé. De plus le nombre important de marchands permet de nouer plus de partenariats.

Le CEO revendique également la rentabilité du service pour chaque livraison. Ainsi, le bon fonctionnement du modèle n’est pas conditionné par la moyenne du nombre de livraison par heure ou par course. De plus, les commandes Glovo n’imposent pas de limite basse quant au montant.

Glovo en bref