Retour en haut
Finance

#Vidéo Tribe lève 3 millions d’euros pour réinventer la messagerie sociale

#Vidéo : Tribe lève 3 millions d’euros pour réinventer la messagerie sociale L'équipe de Tribe est aujourd'hui installée à San Francisco
par

Tribe vient de lever 3 millions de dollars auprès de Sequoia Capital. La startup, installée à San Francisco, veut devenir leader sur le marché de la messagerie sociale avec son application de “vidéo messaging”.

Fondée en août 2015 par Cyril Paglino, Tribe se présente comme une application de messagerie vidéo. Sur le même principe que l’américain Snapchat, elle permet à ses utilisateurs d’enregistrer et d’envoyer des messages video à leurs contacts, de manière asynchrone. Sa version 2, fraichement lancée, lui donne cependant l’avantage non négligeable de reconnaître les mots prononcés et proposer des sous-titres, le tout dans 120 langues différentes, dans l’optique de permettre à ses utilisateurs de consulter une vidéo sans le son.

Tribe

Après avoir bouclé un premier tour de table de 500 000 euros il y a 6 mois auprès de Ludlow ventures et des Français Partech Ventures et Kima ventures, la jeune pousse annonce aujourd’hui avoir levé 3 millions d’euros auprès de Sequoia Capital. Avec une dizaine de collaborateurs installés à San Francisco, Tribe compte sur cette nouvelle enveloppe pour accélérer son développement international, notamment en recrutant de nouveaux collaborateurs, mais aussi en travaillant sur la R&D de son “augmented messaging” afin d’enrichir les messages par de la donnée pertinente.

À relire : Retour sur l’histoire et la vision de Tribe, une startup lancée en mode « very lean »

En un an d’existence, Tribe a réussi à rassembler plus de 500 000 utilisateurs sur sa version bêta, parmi lesquels de nombreux “premium” comme Taylor Swift, Paul Pogba, ou encore Rihanna. Une période sur laquelle plusieurs dizaines de millions de vidéos ont été envoyées.

Tribe en quelques chiffres

  • Créé en 2015
  • Fondateur : Cyril Paglino
  • Siège : San Francisco
  • 3,5 millions d’euros levés depuis sa création