Retour en haut
Finance

#Fintech Spendesk lève 2 millions d’euros pour résoudre le casse-tête des notes de frais en entreprise

#Fintech : Spendesk lève 2 millions d’euros pour résoudre le casse-tête des notes de frais en entreprise L'équipe Spendesk
par

Issue du startup studio à succès eFounders, Spendesk annonce une levée de fonds de 2 millions d’euros pour développer son offre de cartes connectées et son application mobile, qui viennent compléter sa solution de gestion des frais. La startup s’attaque également aux frais de déplacement.

 À relire : #StartupStudio : eFounders lève 5 millions d’euros pour créer 8 nouveaux champions des logiciels BtoB

Lancée en juin 2016 par Rodolphe Ardant au sein du startup studio eFounders, Spendesk s’appuie sur les dernières innovations bancaires pour offrir aux entreprises une solution SaaS dédiée à la gestion de leurs paiements en ligne, hors ligne et par abonnement. Aujourd’hui, six mois après son lancement, la jeune pousse annonce une levée de 2 millions d’euros auprès de Kima Ventures et Funders Club, de business angels tels qu’Edward Lando, Nicolas Steegmann (fondateur de Stupeflix) et Frédéric Montagnon (Secret Media, Teads, OverBlog), et de ses clients pilotes comme Birchbox, AB Tasty, La Belle Assiette et Tinyclues (avant d’être accessible à tous, la solution fut d’abord testée deux mois en bêta privée). La jeune pousse dévoile son offre de gestion des frais de déplacement, qui complète sa solution de gestion des dépenses en entreprise.

” Les solutions actuelles s’attaquent à la dématérialisation. Mais ce n’est pas le problème, la note de frais est une aberration opérationnelle qui ne devrait pas exister. Les moyens de paiements de l’entreprise doivent évoluer pour être plus transparents, intégrer le contrôle en temps réel et affranchir les équipes de toute paperasse liée aux frais de déplacement. 

Rodolphe Ardant

Spendesk_App_PaymentsView

Libérer les entreprises de leur fardeau, c’est qu’entend faire Spendesk grâce à une combinaison carte de paiement et application qui permettent aux collaborateurs de ne plus avancer leurs frais. De leur côté, les managers ont une vision en temps réel sur les paiements de leurs équipes, même en déplacement puisque chaque transaction apparaît immédiatement dans Spendesk au moment de l’achat, avec la facture correspondante. Les dépenses sont gérées depuis une carte physique nominative attribuée à chacun, et dont le plafond est modifiable en temps réel.

Plus de 8 millions d’euros de transactions

Spendesk compte déjà plusieurs centaines d’entreprises clientes qui réalisent plus de 3000 transactions par semaine via sa plateforme. En quelques mois, ce sont ainsi plus de 8 millions d’euros qui ont été dépensés via Spendesk. L’offre corporate de Spendesk, que la jeune pousse entend développer grâce à sa levée de fonds, a déjà séduit des clients comme Deezer, Webedia, HostMaker ou Drivy et permet de gérer les flux d’approbation, et les problématiques telles que le multi-équipes, le multi-sites et les filiales.

L’ambition de Spendesk est d’être la plateforme de gestion de l’ensemble des dépenses de l’entreprise. On a commencé par les dépenses en ligne, on s’attaque aux dépenses sur le terrain et on continuera avec tout ce qui est encore source d’inefficacité ” 

Rodolphe Ardant