Retour en haut
Finance

#Transport Stanley Robotics lève 3,6 millions d’euros pour faire voyager son robot-voiturier

#Transport : Stanley Robotics lève 3,6 millions d’euros pour faire voyager son robot-voiturier Les fondateurs de Stanley Robotics
par

Stanley Robotics vient de lever 3,6 millions d’euros auprès d’Elaia Partners, Bpifrance et Idinvest Partners. La startup développe un robot nommé Stan qui gare seul les voitures dans les parkings. Une technologie néé  après 15 ans de réflexion.

Lancé en 2015 par Clément Boussard, Aurélien Cord et Stéphane Evanno, Stanley Robotics a développé un robot voiturier nommé Stan. La startup qui vient de lever 3,6 millions d’euros auprès de Elaia Partners, Bpifrance et Idinvest Partners, entend bien utiliser ce capital pour faire voyager son robot-voiturier et pour l’installer dans les parkings des aéroports du monde entier. 

Stanley Robotics propose une solution de robot-voiturier déjà adoptée par l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle depuis un an. Ce robot, totalement autonome, permet d’augmenter la capacité des parkings de 50%, en récupérant les voitures des conducteurs laissées dans des box prévus à cet effet. D’un côté il optimise l’espace et son temps, de l’autre, il permet aux voyageurs, souvent pressés, de ne pas se soucier de trouver une place de parking. Son petit plus ? Il connaît même les informations inscrites sur les billets d’avions des conducteurs et remet ainsi la voiture dans le box initial pour que les usagers la récupèrent au plus vite.

Stanley-Robotics-ADP-2017-Robot-voiture

“ Nos robots sont la seule solution pour les aéroports de gagner jusqu’à 50% de place en plus dans leurs parkings, sans avoir besoin de créer de nouvelles infrastructures 

Stéphane Evanno, COO et fondateur de Stanley Robotics

Les aéroports ont de gros besoins de places pour les véhicules des passagers toujours plus nombreux. “Nous nous sommes concentrés sur le marché des aéroports et en seulement deux ans, nous sommes passés de 3 personnes à 25 personnes. Cette levée de fonds, va nous permettre de maintenir la cadence et voir encore plus grand”, poursuit Clément Boussard, CEO et fondateur de Stanley Robotics.

Europe, Amérique du Nord, Asie, Golfe… de nombreuses régions intéressent la jeune pousse qui annonce également que d’autres projets sont en cours de développement. 

Stanley Robotics en quelques chiffres

  • Créé en 2015
  • Fondateurs : Clément Boussard, Aurélien Cord et Stéphane Evanno
  • Siège : Paris
  • 3.6 millions d’euros levés

 

Mots clés : Stanley Robotics
  • Franck Brunet

    Le meilleur “spot”en Europe pour créer sa société et développer son activité est très certainement l’Irlande.
    Pour lever des fonds et avoir un pont vers les Etats-Unis, l’Irlande est un très bon point de départ.

    http://www.societe-france-irlande.com

    Franck BRUNET