Retour en haut
Levée de fonds

#EdTech DigiSchool lève 14 millions d’euros pour devenir leader européen de l’e-éducation

#EdTech : DigiSchool lève 14 millions d’euros pour devenir leader européen de l’e-éducation
par

Leader de l’e-éducation en France, digiSchool lève 14 millions d’euros pour se développer à l’international et développer sa technologie propriétaire d’adaptative learning.


Depuis 2011, digiSchool, né du rapprochement de Kreactive -fondé par Anthony Kuntz– et de Media Etudiant -fondé par Thierry Debarnot-, propose un service gratuit « d’école après l’école » aux 15-25 ans. Grâce à une équipe de 60 personnes et une centaine d’enseignants, digiSchool propose 13 sites web et 10 applications pour apprendre (brevet, bac, code de la route, tests d’anglais…) et s’orienter (métiers, formations, écoles…). Avec plus de 300 000 contenus éducatifs accessibles sur tous les écrans gratuitement, le concept séduit : digiSchool enregistre 8 millions d’utilisateurs par mois et près de 4 500 nouveaux membres par jour.

Pour booster sa croissance, la jeune pousse vient de boucler une levée de fonds de 14 millions d’euros auprès de Creadev, de SEPFI (famille Villeguérin) et de Bpifrance. Isabelle Weill, ex associée cofondatrice de CCM Benchmark et Clement Cezard, directeur développement de Netflix pour l’Europe, ex chief business development Deezer, rejoignent l’advisory board de digiSchool group.

« Plus que la transformation digitale c’est la modification des usages qui nous pousse à nous tourner résolument vers l’avenir. Notre intérêt pour digiSchool s’inscrit dans une stratégie de mutation de nos modèles économiques basés sur notre expertise de la valorisation des fonds documentaires et notre volonté de faire du mobile une porte d’entrée à l’information. Par exemple, nous allons faire travailler nos équipes de R&D sur le papier connecté avec celles d’Anthony et Thierry et ainsi étendre le spectre de digiSchool » , révèle Yves de La Villeguérin, président du directoire de SEPFI.

Objectif : 30 millions de visites en 2016

Cette levée permettra ainsi à digiSchool de déployer sa stratégie à l’international de manière pérenne. Présente au Royaume-uni avec digiSchool.uk et en Espagne avec digiSchool.es, la pépite de la e-éducation entend bien se développer dans le monde entier et devenir le leader européen du secteur. Dans ces pays où elle est déjà implantée, digiSchool propose ses applications mobiles pour réviser le bac, le brevet et le code de la route ainsi que ses sites d’entraide aux devoirs et de partage de documents. Mais d’ici la fin de l’année, ce sont l’ensemble des services digischool qui y seront disponibles. Objectif : rassembler dès 2016 plus de 30 millions de visites et 500 000 membres dans ces deux pays avant de partir à la conquête d’autres territoires en 2017.

DigiSchool fonctionne grâce à une technologie propriétaire : disgiSchool kontinium, qui  a été spécialement conçue pour l’apprentissage de masse sur tous types de supports digitaux. Cette levée permettra donc également de de renforcer l’avance technologique de la jeune pousse, notamment autour de l’adaptative learning qui offre le bon contenu éducatif au bon moment, en fonction de chaque apprenant. Pour ce faire, des recrutements sont à l’ordre du jour. La startup devrait atteindre les 100 collaborateurs d’ici fin 2016 et doubler ses effectifs d’ici fin 2017.