Retour en haut
Innovation

#IoT 18 chiffres à connaître pour comprendre le potentiel du marché des objets connectés

#IoT : 18 chiffres à connaître pour comprendre le potentiel du marché des objets connectés
par

A l’occasion du prochain Maddy Talk qui se tiendra le 9 juin prochain à la Gaité Lyrique (Paris) sur le thème de l’internet des objets, la rédaction de Maddyness s’est intéressée à ce que sera le monde connecté dans les prochaines années. Et sans surprise, la demande d’objets connectés devrait exploser et toucher quasiment tous les secteurs d’activité.


Une infographie publiée il y a quelques mois par nos confrères des Echos, révèle les potentialités gigantesques de l’internet des objets (IoT) et de son impact sur notre quotidien et notre société. Entre les opportunités et les risques liés à l’utilisation de ces objets connectés, les camps sont partagés. Seule chose certaine, notre monde de demain sera ultra-connecté et nous devrons apprendre à mieux protéger nos données.

Les objets connectés seront partout

Avec 50 milliards d’objets connectés d’ici 5 ans, les acteurs du secteur ont de quoi sourire. Si l’on estime que 15% de tous les objets seront connectés en 2020, ce chiffre devrait être exponentiel et s’accroître de manière vertigineuse tout au long de la prochaine décennie. En effet, entre 2010 et 2020, le nombre d’objets connectés serait donc multiplié par plus de 10 ! Si, aujourd’hui, le secteur de l’IoT reste encore discret aux yeux du grand public, il devrait devenir la norme à l’horizon 2020 avec un chiffre d’affaires estimé à plus de 7 000 milliards…

L’IoT devrait booster de nombreux secteurs en difficulté

Entre les secteurs Textile, Automobile ou encore des biens de grande consommation, l’IoT devrait redresser les chiffres des ventes parfois en berne depuis plusieurs années. On estime ainsi à 420 millions le nombre de voitures connectées en circulation d’ici 3 ans et à 19 millions le nombre de vêtements connectés rien que cette année, à l’instar du Jean connecté de Kaporal et Buzcard !

Et pour pourvoir au développement de ces secteurs, l’ioT devrait être également source d’emplois puisque rien que sur l’année 2014, 1,7 million de développeurs ont travaillé en totalité ou en partie sur des projets liés à l’Internet des objets. Seule ombre au tableau, les centres de formations français (écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, cursus universitaires,…) ne devraient pas être prêts à temps pour fournir le personnel qualifié dans ces domaines d’activité…

Protection des données et objets utiles

La santé et l’énergie devraient être les 2 secteurs les plus impactés par l’internet des objets d’ici 10 ans. Ils ne devraient d’ailleurs pas seulement être touchés par la vague IoT mais en grande partie réinventés et révolutionnés tant sur l’aspect pratique que théorique. Si, aujourd’hui, les consommateurs ne voient essentiellement que la partie grand public des objets connectés, ceux-ci devraient sentir les effets de cette (r)évolution dans les prochaines années notamment grâce à des villes intelligentes et respectueuses de leur environnement.

Mais ces avancées soulèvent un tout autre problème : celui de la protection des données. Car, si le secteur de l’internet des objets devrait se structurer encore plus dans les années à venir, celui de la sécurité des données devrait avoir plus de mal à se développer. On estime ainsi aujourd’hui à 80% le nombre d’objets connectés présentant des failles de sécurité, soit 4 milliards d’appareils… Et si le nombre d’entreprises se spécialisant dans les applications connectées est de plus en plus grand, le nombre de startups se lançant dans la sécurité et la protection des données est beaucoup plus confidentiel ! Avis aux futurs créateurs d’entreprises donc, un boulevard s’ouvre devant vous…

Infographie IoT

  • Emilie

    Désolée mais j’ai arrêté ma lecture au milieu de l’article. Buter tous les 2 mots sur une faute d’orthographe ou d’accord est très désagréable !

  • nicoma

    C’est le journalisme moderne